Sélectionner une page

En chemin, en accompagnant l’actualité, des pistes à suivre en ce début d’automne

Urgence de l’avancée écologique : Isabelle Delannoy

______________

https://www.temoins.com/wp-content/uploads/2018/08/image129-300x300.jpeg

Face au dérèglement climatique, ne pas nous laisser aller au catastrophisme, mais avancer plus rapidement dans la transition écologique. C’est le message d’Isabelle Delannoy dans une interview à la Radio-télévision suisse. Dans son livre : « l’économie symbiotique », Isabelle Delannoy nous a montré un processus de transformation alliant  économie circulaire, économie collaborative, micro-systèmes du vivant, non plus une économie extractive, mais une économie régénérative : https://www.temoins.com/leconomie-symbiotique-un-processus-et-une-vision/ Le chemin est ouvert, mais « il faut aller vite ». Un mouvement qui va de pair avec un regard d’espérance
https://www.rts.ch/play/radio/tout-un-monde/audio/depasser-le-catastrophisme-climatique-interview-disabelle-delannoy?id=10693990

~~~

 

Un nouvel état d’esprit en éducation : Céline Alvarez

______________

Reconnaître le potentiel du jeune enfant, c’est permettre l’expression de son élan vital et la manifestation de ses capacités. C’est l’approche de la grande éducatrice, Maria Montessori. Cette vision, appuyée aujourd’hui par les découvertes des neurosciences, peut susciter une transformation des pratiques scolaires. Une institutrice pionnière, Céline Alvarez vient d’en faire la démonstration. A la suite de son premier livre : « Les lois naturelles de l’enfant » : http://vivreetesperer.com/pour-une-education-nouvelle-vague-apres-vague/  , un second vient de paraître : « Une année pour tout changer et permettre à l’enfant de se révéler » qui montre comment un changement de pratique scolaire dans des classes de maternelle et de CP belges, a permis réussite et épanouissement des enfants. C’est un nouvel état d’esprit

Interview de Céline Alvarez sur son livre : « Une année pour tout changer » :

 

~~~

 

Une invitation à jouer avec Dieu : Godly play, avec Claire Baertschi

______________

 

Dans les deux dernières décennies, un mouvement de recherche a mis en évidence la spiritualité du jeune enfant. L’enfant est un être spirituel : https://www.temoins.com/lenfant-est-un-etre-spirituel/

Les paroles de Jésus sur le caractère éminent de l’enfant avaient été refoulées pendant des siècles. Au début du XXè siècle, une éducatrice pionnière, Maria Montessori a expérimenté une éducation nouvelle  fondée sur le respect du jeune enfant et le développement de son potentiel. Aujourd’hui, une nouvelle catéchèse s’appuie sur la pratique montessorienne. Caroline Baertschi a écrit sur ce site un article à ce sujet : « Les enfants ouvrent les portes du royaume » : https://www.temoins.com/enfants-ouvrent-portes-royaume/

Sur un site de catéchèse, elle présente une mise en pratique : « Une invitation à jouer avec Dieu : Godly play » : https://prierenfamille.ch/2019/09/06/une-invitation-a-jouer-avec-dieu-godly-play/?fbclid=IwAR2RVOoPEMM8LnQWA1Ax0f3Yb2b5lFh7NLnFe90ZXoEJ3OKHndtBugFvdfQ

 

~~~

 

Dialogue avec Thomas d’Ansembourg, psychothérapeute, auteur et conférencier

______________

https://www.thomasdansembourg.com/wp-content/uploads/2016/06/thomas-d-ansembourg-2.jpgAu fil d’un itinéraire de recherche et d’apprentissage, Thomas d’Ansembourg est entré dans le processus de la communication non violente et est devenu psychothérapeute . En mettant en évidence le principe de « l’intériorité citoyenne », il propose un lien innovant entre l’individuel et le collectif .  Auteur de plusieurs livres, il s’adresse à toute personne qui cherche à mieux se comprendre elle-même,  à mieux comprendre les autres, à être plus consciente, bienveillante et responsable… https://www.thomasdansembourg.com/biographie/

L’apport de Thomas d’Ansembourg  vient nous éclairer sur ce site :

« La paix, ça s’apprend. C’est possible » : https://www.temoins.com/la-paix-ca-sapprend-cest-possible/

« Vivant dans un monde vivant. Changer intérieurement pour un bien-être ensemble, une vie en collaboration » : https://www.temoins.com/vivant-dans-un-monde-vivant-changer-interieurement-pour-un-bien-etre-ensemble-une-vie-en-collaboration/

Qui est Thomas d’Ansembourg ? Que pense-t-il ? Que croit-t-il ? Comment vit il ? Voilà un entretien qui nous permet d’entrer en relation avec lui. https://podcast.ausha.co/azzzap/comment-s-affirmer-sans-agressivite-thomas-d-ansembourg-psychothe-rapeute-auteur-et-confe-rencier?fbclid=IwAR0AOLGKyq1eaXgryQSyJHoUy7liqTd2LW-5fzVKOayZ6EPLWfZK0kUjnXM

~~~

 

Laurent Joffrin : « Je crois aux racines chrétiennes de la France »

______________

Laurent Joffrin, directeur du journal Libération, vient de publier chez Tallandier, « le Roman de la France ». Il y exprime sa vision de l’histoire, celle d’un homme de gauche, d’un homme de presse épris de liberté. Dans une interview vidéo à RCF, il raconte la manière dont il a construit son livre autour de personnages célèbres. Et par exemple, Jeanne d’Arc et Blandine. Cette histoire est marquée par l’expression d’un désir de liberté. Lorsqu’au siècle des Lumières, l’Eglise catholique s’y oppose, une nouvelle tradition s’affirme : la tradition républicaine. Mais la France est un pays avec des populations mélangées, des traditions mélangées. Nos racines sont doubles : chrétiennes et républicaines.

 

~~~

 

L’Europe, terre de mission

______________

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51UWO6v58WL._SX323_BO1,204,203,200_.jpgMonique Hébrard, écrivaine, analyse le livre de Christoph Theobald : « L’Europe, terre de mission » sur le site de la Conférence catholique des baptisé(e)s francophones Sur le site de Témoins, nous avons présenté un précédent livre de Christoph Theobald : «Urgences pastorales du moment présent. Comprendre, partager, réformer » : https://www.temoins.com/quelle-vision-de-lhomme-quelle-vision-de-la-mission-dapres-christoph-theobald-auteur-du-livre-urgences-pastorales/ Son approche s’inscrit dans le sillage du Concile Vatican II à la rencontre des hommes, à la rencontre du monde et dans le renouveau engagé aujourd’hui par le Pape François.. Il invite l’Eglise à se décentrer, à sortir d’elle-même en vue de la mission. On retrouve cette même démarche dans le livre : « L’Europe, terre de mission ». Monique Hébrard met ce livre en perspective en nous aidant à éviter une enveloppe assez théorique. Et pourtant l’approche de Christoph Theobald est riche et ouverte : « Il se fonde sur le style de Jésus, qui accueille les personnes non pas en vue d’une foi religieuse bien précise, mais d’une pluralité de foi en la vie avec toutes les  nuances qu’elle peut avoir. Jésus accueille avec hospitalité toutes les rencontres. Il se laisse questionner par elles en toute liberté, «avec « une capacité messianique d’engendrer la foi ». il s’agit pour l’Eglise de vivre une hospitalité gratuite et inconditionnelle comme Jésus »

https://baptises.fr/livre/leurope-terre-mission-christoph-theobald

 

~~~

 

Vivre la foi dans une démarche conviviale

______________

RNS« Aux Etats-Unis, l’Eglise se vit toujours plus à table », rapporte le site : réformés.ch. « Véritable phénomène outre-atlantique, le mouvement du « church dinner », rassemble les fidèles tant autour de la nourriture, de la foi que des amitiés »

Lorsque les cadres institutionnels paraissent rigides, les célébrations formelles et répétitive, alors la foi cherche à se vivre dans une approche conviviale. C’était déjà le message de «Missio Alliance » : « Une Eglise réimaginée dans un monde recréé », communiqué dans la précédente revue de presse : https://www.missioalliance.org/churches-are-closing-these-four-models-are-thriving/?fbclid=IwAR3fkw7epQdWk2wyJxyqnZhprKBQ4LZTIZYivxeaV_xqTf-cOVlNr4e09v4

Et, sur ce site, s’expriment de nouvelles manières de croire : https://www.temoins.com/lemergence-dune-nouvelle-maniere-de-croire/

« L’histoire du ministère de Jésus se déroule à travers des repas. Ce n’est pas seulement une question de nourriture. C’est aussi une question de plaisir et de joie. Et il s’agit surtout de former une communauté »

« L’Eglise se vit toujours plus à table »

https://www.reformes.ch/eglises/2019/08/aux-etats-unis-leglise-se-vit-toujours-plus-table-etats-unis-eglises-culte-lieux-de?fbclid=IwAR1FcCZ571ZYwwmh6FvcOfJizAAHZxlnjU56nRFo5OGmGfP9z2bJaeDwOzk

~~~

La ferme de La Chaux

______________

La ferme de La Chaux, c’est une expérience qui est l’aboutissement d’un itinéraire spirituel, d’un chemin de foi chrétienne. Le témoignage d’Alexandre Sokolovitch nous parle.

Paillettes & Grelinette #5 – La Ferme de la Chaux from Mouvement Colibris on Vimeo.

C’est une communauté ouverte et accueillante
C’est un lieu où convergent écologie et spiritualité
http://vivreetesperer.com/une-approche-spirituelle-de-lecologie/?fbclid=IwAR2XzmvXIe6Rb0KCZa4knehGFGizWnAnpyTG-DzN2TqNS-uH_VEtqbjxsHQ
Cette vidéo, produite par le mouvement Colibris, nous rapporte avec bonheur cette belle expérience de vie

 

~~~

 

Protestantisme et cinéma

______________

Les arts classiques, et notamment la peinture, témoignent de l’influence chrétienne, notamment dans sa forme catholique.  Mais qu’en est-il des arts nouveaux comme la photo, le cinéma… ?

Dans cette vidéo,  publiée sur Campus protestant, le philosophe Mark Alizart avance que le protestantisme influence la modernité, notamment dans le domaine du cinéma. Et, pour cela, il se réfère notamment à la civilisation américaine.

Mark Alizart est l’auteur d’un essai original : Pop théologie, paru en 2015 : « Pop théologie suggère que la société  du spectacle, des loisirs, et de la consommation, doit sa forme à la religion et plus particulièrement à l’éthique protestante que Max Weber avait déjà repérée dans « l’esprit du capitalisme ». On se reportera à la présentation de « Pop théologie », par David Gonzalez sur ce site :

https://www.temoins.com/pop-theologie/

Sur le même registre : le rapport entre inspiration chrétienne et mass media, le livre : « entertainment theology » présenté sur le site de Témoins : « La montée de la spiritualité dans la démocratie électronique. Un enjeu pour la théologie chrétienne » :  https://www.temoins.com/jean-hassenforder-la-montee-de-la-spiritualite-dans-la-democratie-electronique/

Mark Alizart : Le cinéma ne serait-il pas un art protestant ?

 

~~~

 

Olivier Giroud aux commandes de Jésus !

______________

« Rédacteur en chef du troisième numéro du magazine Jésus, le footballeur, l’attaquant champion du monde raconte notamment sa trajectoire spirituelle ».

Le magazine Jésus rapporte la manière dont Jésus est reçu aujourd’hui par des personnalités très diverses dans des domaines souvent médiatisés. « Le magazine entend mettre en lumière l’influence culturelle et spirituelle de Jésus dans le monde actuel ». « Jésus, un magazine pour parler du Christ au grand public » : https://jesusmagazine.fr

Chaque numéro est construit par un rédacteur en chef, ce mois de septembre 2019 : Olivier Giroud : https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Giroud

Le Parisien : Olivier Giroud aux commandes de Jésus :
http://www.leparisien.fr/sports/football/olivier-giroud-aux-commandes-de-jesus-17-09-2019-8153907.php?fbclid=IwAR0Nh8MaSKR-RIovbZzKZ3hR9JdzWbEqKqAExuwV9mZmReFy-1ht_C3FL-Y

 

~~~

 

Dans le cadre du projet de la loi Bioéthique, audition des représentants des cultes par la commission spéciale de l’Assemblée Nationale (LCP)

______________

Le 29 aout 2019, la commission spéciale dédiée au projet de loi bioéthique a auditionné les représentants des cultes : le Grand Rabbin Korsia, Monseigneur Pierre d’Ornéras, la président de la Fédération protestante de France, François  Clavairoly. Ce projet comprend notamment l’extension de la PMA ( Procréation médicalement assistée) à des couples de femmes ou à des femmes célibataires. Le mardi 24 septembre, le débat a commencé à l’Assemblée Nationale.

Il y a là un sujet sensible à la fois intellectuellement et émotionnellement. Il peut donc donner lieu à un déchainement de passions comme cela a été le cas dans un épisode précédent sur une autre question sociétale. Nous ne croyons pas que les guerres idéologiques, voire les guerres de religion, ont des effets bénéfiques. Les questions qui touchent à l’intimité des personnes devraient être  abordées dans le respect et dans l’écoute. Or, à cet égard, cette séance d’audition des représentants du culte par la commission spéciale de l’Assemblée Nationale sur le projet de loi bioéthique, nous a paru exemplaire. Les interventions des représentants des cultes nous ont paru profondes, attentives à la complexité, respectueuses des personnes.. Elles ont été entendues avec attention. Nous avons assisté à un dialogue intelligent, profond, apaisé.

Cette séance enregistrée en vidéo nous paraît ainsi particulièrement éclairante, une source de réflexion pour tous ceux qui s’interrogent sur cette question  (commentaire J H).

Bioéthique : auditions des représentants des cultes – 29/08/2019

[A REVOIR] Dans le cadre du projet de loi Bioéthique, la commission spéciale de l'Assemblée auditionne les représentants des cultes.Suivez l'intégralité des échanges sur LCP.

Publiée par LCP sur Jeudi 29 août 2019

https://www.facebook.com/LCP/videos/513584049472168/UzpfSTEwMDAwMDUzNDg2MDMzNDoyODY3NjUxNzIzMjYyNjI4/

 

~~~

 

Etre le sel de la terre dans un monde en mutation. Interview de Frédéric de Coninck

______________

Qu’est-ce que la Bible disait aux sociétés antiques et comment cet apport de sens peut-il être transposé dans le monde d’aujourd’hui ? Dans cette vidéo, publié sur Campus protestant, sociologue et bibliste Frédéric de Coninck nous parle ainsi de la mondialisation, de la violence et de la non violence, et de la famille. Au fil des années, Témoins a beaucoup reçu de l’expertise croisée du sociologue et du bibliste, un apport particulièrement original de Frédéric. Ce site en témoigne. Nous y présentons donc le tout récent livre de Frédéric de Coninck :  « Etre le sel de la terre dans in monde en mutation.

Interview de Frédéric de Coninck

 

~~~

 

La possibilité de devenir meilleur

______________

« Il faut réserver à l’humain la chance de devenir meilleur. C’est un droit sacré » : une phrase de Victor Hugo reprise par Robert Badinter à la télévision et commentée par David Gonzalez sur le site de l’éditeur : Empreinte Temps présent. C’est une parole de vie. Comme celle de Michelle Obama dans son livre : « Devenir » : « Votre histoire vous appartient et vous appartiendra toujours. A vous de vous en emparer ».

Devenir meilleur : une aspiration, un mouvement. David Gonzalez ouvre ici cet horizon. « Cette possibilité de devenir meilleur est ancrée dans l’aujourd’hui de l’Evangile et de la liberté ».

https://www.editions-empreinte.com/post/la-possibilité-de-devenir-meilleur

Revue de presse août 2019

temoins-revue-de-presse

Lectures d’été…

 Au fil de l’été, comment alimenter notre réflexion sur les grandes questions qui traversent l’actualité

 

 

Le sens de la vie
_______________

 

C’est le thème de l’épisode qui clôt la session 2018-2019 de l’émission : La Grande Librairie, une émission connue de tous puisque que, depuis une dizaine d’années, son animateur, François Busnel y reçoit des écrivains réputés… et ici, c’est le thème que nous retenons : le sens de la vie. Voici une émission qui garde toute sa pertinence dans les mois qui suivent….

https://static.fnac-static.com/multimedia/Images/FR/NR/b3/2d/a5/10825139/1507-1/tsp20190509100404/Les-furtifs.jpgAvec Alain Damasio, auteur d’un nouveau roman : « Les furtifs », un roman thriller, mais aussi un livre qui nous amène à réfléchir sur la société et du monde d’aujourd’hui

 

 

Avec Bertrand Vergely, philosophe et théologien, auteur d’un nouveau livre au titre très explicite : « Notre vie a un sens »

Bertrand Vergely est connu et apprécié à Témoins

« L’émerveillement est le fondement de l’existence »
https://www.temoins.com/lemerveillement-est-le-fondement-de-lexistence-propos-de-bertrand-vergely/
« Prier, une philosophie. Une version unifiée »
https://www.temoins.com/prier-une-philosophie-une-vision-unifiee-par-bertrand-vergely/

 

Vertige du cosmosAvec l’astrophysicien, Trinh Xuan Thuan, auteur du livre : « Le vertige du cosmos », autour de la création du monde et des origines de la beauté. Nous avons rapporté sur ce site la recherche de sens partagée entre Trinh Xuan Thuan et Jean Staune dans le dialogue entre sciences, religions, spiritualités : https://www.temoins.com/trinh-xuan-thuan-astrophysicien/

 

 

Avec l’historien William Blanc, auteur du livre : « Superhéros. Une histoire politique ». Autour de la signification politique de grandes  figures comme Superman…

 

La Grande librairie : Le sens de la vie : https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/la-grande-librairie-saison-11/991327-la-grande-librairie.html

 

 

 

Edgar Morin : le choix de la fraternité
_______________

 

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/41lLBAkJuXL._SX262_BO1,204,203,200_.jpg

 L’œuvre d’Edgar Morin, sociologue et philosophe, est considérable, notamment à travers sa mise en valeur de la complexité.
Edgar Morin vient d’écrire un livre-manifeste sur la fraternité : http://vivreetesperer.com/pour-des-oasis-de-fraternite/

Entretien vidéo avec Edgar Morin autour du même thème : « Le pire est envisageable. Le meilleur est-il encore possible ? » (28 mars 2019) :
https://www.youtube.com/watch?v=RghwWsPihs0

 

 

 

Un nouveau genre d’église
_______________

 Sur le site : « Missio Alliance », un courant chrétien œuvre pour des églises plus ouvertes et inclusives aux Etats-Unis. Un article : « Churches are closing. These four models are thriving » :
Des églises ferment. Ces quatre formes nouvelles d’église s’épanouissent.
Entre 6000 et10000 églises disparaissent chaque année aux Etats-Unis ? Ce rythme s’accélérera jusqu’à ce qu’une prise de conscience s’opère. Une autre approche est possible.

De nouveaux genres d’église

1 Des églises qui se font autour d’un repas. C’est à l’image de l’agape apostolique. De nouveaux publics ; personnes isolées, populations sécularisées
2  Des réseaux de microéglises. Entraide et encouragement des animateurs de ces groupes.
3 Une écologie mélangée. Faire église au sein d’une communauté en accueillant les composantes différentes de celle-ci. Variété des expressions. Une économie mixte.
4 Centre communautaire dans le contexte universitaire. Approche relationnelle.

https://www.temoins.com/wp-content/uploads/14-2/14-2_1088FreshExp.jpg«  Au total, intervenir dans des expressions qui font sens dans leur contexte ». Convivialité, reconnaissance de la diversité, flexibilité. Des démarches qui sont également celles des « fresh expressions » anglaises : https://www.temoins.com/les-fresh-expressions-en-grande-bretagne-point-de-vue-dun-pionnier-propos-de-michael-moynagh-recueillis-par-pippa-soundy-en-reponse-aux-questions-dalain-gubert-et-de-je/

« These four models are thriving » :
https://www.missioalliance.org/churches-are-closing-these-four-models-are-thriving/?fbclid=IwAR3fkw7epQdWk2wyJxyqnZhprKBQ4LZTIZYivxeaV_xqTf-cOVlNr4e09v4

 

Une Eglise en communautés locales, selon Albert Rouet, archevêque émérite de Poitiers
_______________

 

https://www.temoins.com/wp-content/uploads/2009/2009_664MgrRouePhotot.jpg Albert Rouet, archevêque émérite de Poitiers, a expérimenté une nouvelle forme d’Église, des communautés locales animées par des laïcs. Cette innovation a été une réussite dans le diocèse de Poitiers :
https://www.temoins.com/une-dynamique-de-la-confiance-lexperience-des-communautes-locales-a-poitiers/ Mais cette innovation ne s’est pas répandue au delà, car elle s’est heurtée au conservatisme de l’institution.

Albert Rouet s’exprime à nouveau aujourd’hui. Dans son blog : « En manque d’Eglise », Michel Durand  partage un entretien avec Albert Rouet, paru dans Témoignage chrétien. Albert Rouet continue à militer « pour une Eglise plus humaine » et décrit les dérives actuelles. Et, pour le reste, il recommande la constitution de petits groupes : « Trouvez trois ou quatre amis et essayez de vivre des relations évangéliques ». Dans le même ensemble, une vidéo rapporte une interview d’Albert Rouet sur le fonctionnement des communautés locales, d’après l’expérience du diocèse de Poitiers
http://www.enmanquedeglise.com/2019/07/une-bourgeoisie-catholique-va-tenir-les-renes-de-l-eglise.elle-reve-d-une-restauration-comme-celle-que-ses-aieux-ont-reussie-au-xixe?fbclid=IwAR2XxMCNuI923g6iUVu9aZGNNh4D9PwnvdShbSCmA7q0FBigCySLFfRyXQ4

 

Pour une part entière des femmes dans l’Eglise
_______________

 

Anne SoupaUne interview de Anne Soupa

 Dans une vidéo de Campus protestant, « une théologienne catholique, Anne Soupa, réclame des changements profonds dans l’Eglise, en particulier sur la place des femmes ».
Anne Soupa, journaliste, théologienne, bibliste, a cofondé en 2008 le Comité de la jupe et en est présidente aujourd’hui afin de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes au sein de l’Eglise catholique. En 2009, elle cofonde le mouvement des réformateurs de la Conférence catholique des baptisé-e-s francophones. Avec Christine Pédotti, elle joue un rôle majeur dans le courant réformateur en milieu catholique et elle a publié de nombreux livres : https://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Soupa
Dans cette vidéo, face à la crise profonde dans l’Eglise catholique, elle exprime l’ampleur et la profondeur de la transformation à réaliser. Les femmes doivent avoir une place égale à celle des hommes. Très simplement, Anne Soupa exprime cette exigence avec expérience et bon sens. C’est une évidence.

https://campusprotestant.com/video/oui-des-femmes-peuvent-etre-pape/?fbclid=IwAR3XUs96rBSx8xsnqPbt0EhNWRzkN9-0ZRt9e-wF9DgxJFVFPUFKtrSAZok

Sur le thème de la part entière des femmes dans les Eglises, sur ce site :
« Un changement révolutionnaire » : https://www.temoins.com/un-changement-revolutionnaire/
« Les femmes dans l’Eglise » : https://www.temoins.com/les-femmes-dans-leglise/
« Femmes et hommes en coresponsabilité dans l’Eglise » : https://www.temoins.com/femmes-et-hommes-en-coresponsabilite-dans-leglise/

 

 

Le pape peut-il remettre la curie au pas ?
_______________

 

Un archevêque enlève sa mitre au cours d'une messe du Pape pour remettre le pallium sacré aux nouveaux archevêques métropolitains, le 29 juin 2019 dans la Basilique Saint-Pierre du Vatican.Face à la crise de l’institution catholique et en regard de la volonté de réforme manifestée par le pape François, la curie apparaît comme un bastion du conservatisme. Des modifications ont été opérées, mais la question demeure : le Pape peut-il remettre la curie au pas ?

Dans cette émission de France culture, l’intervention de plusieurs experts nous éclaire sur les évolutions, le potentiel de changement et les blocages.
Avec :
Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef à La Croix
Céline Béraud, sociologue, directrice d’études à l’EHESS
François Mabille, chercheur en sciences politiques au groupe Religions, Sociétés, Laïcités

https://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-a-moudre-dete/du-grain-a-moudre-dete-emission-du-mardi-02-juillet-2019?fbclid=IwAR02KS9cMsnNblj57RsJGzyVngX71hWyXijP6F1sCRES8HUj5MkQKY8pyS8

 

 

La guerre des Dieux n’aura pas lieu
_______________

 

IStockSuite à la récente publication de son livre : « La guerre des Dieux n’aura pas lieu » , Anne-Sylvie Sprenger, de Protestinfo, interviewe le sociologue Jean-Paul Willaime, ancien directeur du laboratoire de recherche du CNRS : « Groupe sociétés, religions, laïcités » : « Un saisissant état des lieux entre analphabétisme religieux et tensions fondamentalistes ». Le livre de Jean–Paul Willaime est également mis en perspective sur ce site : « Itinéraire d’un sociologue des religions : Jean-Paul Willaime » : https://www.temoins.com/itineraire-dun-sociologue-des-religions-jean-paul-willaime/
Sur le site : REFORMES.CH : https://www.reformes.ch/religions/2019/06/la-guerre-des-dieux-naura-pas-lieu-sociologie-religions-fait-religieux?fbclid=IwAR3zGCrCwQgKX_wMHeFeAhwWVwjkI94x2dQH4rsttfGrsEz-SZ-5ecaoW3s

 

 

Les tendances nouvelles du cinéma chrétien américain
_______________

 

Un article de David Gonzalez sur le site d’Empreinte Temps présent

« Longtemps, les films inspirés par la religion rimaient avec films historiques en costumes, mais souvent avec petits budgets, mais c’était avant l’émergence d’une tendance venue des Etats-Unis et qui cartonne au box office : les « Faith-based-movies », les films chrétiens ou juste avec un zeste de foi »

https://www.editions-empreinte.com/post/cinéma-cinéma-tchi-tcha?fbclid=IwAR0Kw1rYU7uWVJgcGcWNaycaCRUGHRzjbbVIMCx9dKDotRPNe4jjczVXXdk

 

 

L’amour du Christ et l’espérance qui se tourne vers lui incluent l’amour de la terre et une espérance pour elle : une eschatologie écologique
_______________

 

C’est le titre d’un article de Michel Durand, prêtre du Prado, dans son blog : « En manque d’Eglise » (Un échange pour une quête de sens . Que devons-nous communiquer d’essentiel ? L’amour universel de Dieu réalisé en Christ montre le chemin devant se traduire en gestes quotidiens. Spirituel et politique sont liés).

Michel Durand nous rapporte qu’il vient de terminer un livre de Jürgen Moltmann : « La venue de Dieu. Une eschatologie chrétienne ». Il nous dit comment la réflexion de Moltmann l’a conduit dans la méditation : « J’ai ressenti après chaque lecture le besoin de prendre un temps de méditation, tout simplement pour communier avec l’unique Dieu qui se donne dans l’espérance d’une communion totale, pleine avec Lui et toute l’humanité ».

« Jürgen Moltman me semble complètement en phase avec ce que le monde vit depuis plusieurs décennies. » Sur ce site : Une théologie pour notre temps : https://www.temoins.com/une-theologie-pour-notre-temps-lautobiographie-de-juergen-moltmann

Citation de Moltmann : « Il n’y a pas de communion avec le Christ sans communion avec la terre. L’amour du Christ et l’espérance qui se tourne vers lui, incluent l’amour de la terre et l’espérance pour elle »

http://www.enmanquedeglise.com/2017/08/l-amour-du-christ-et-l-esperance-qui-se-tourne-vers-lui-incluent-l-amour-de-la-terre-et-l-esperance-pour-elle-une-eschatologie-ecolo

 

 

L’écologie extérieure est inséparable de l’écologie intérieure
_______________

 

Annick de Souzenelle Une interview de Annick de Souzenelle sur Reporterre

Ecrivaine et théologienne, Annick de Souzenelle poursuit un chemin spirituel d’essence judéo-chrétienne et elle a écrit de nombreux ouvrages de spiritualité : https://fr.wikipedia.org/wiki/Annick_de_Souzenelle

Dans cette interview, Annick de Souzenelle assure que « la crise écologique est intrinsèquement liée à une transgression des lois ontologiques. Sans travail spirituel pour retrouver et harmoniser racines terrestres et racines spirituelles de l’humain, il serait impossible de la stopper »

« Ce que nous faisons à l’extérieur a sa répercussion à l’intérieur, et vice versa, donc il est extrêmement important de cultiver ensemble le monde animal extérieur et le monde animal intérieur, et de la même manière en ce qui concerne les mondes végétaux et minéraux ».

« Depuis quelque temps, ce n’est pas seulement que l’homme ne fait pas le travail intérieur. C’est qu’il fait un travail contraire aux lois de la Création. On est dans le contraire de ces lois ontologiques, alors le monde tremble ».

« J’ai pratiquement parcouru le siècle ! Je me souviens très bien du monde de mon enfance, des années 1920. C’était un monde figé, totalement incarcéré dans un moralisme religieux bête et insupportable. Il n’était pas question d’en sortir, et ceux qui le faisaient étaient mis au ban de la société. Je me suis très vite sentie marginalisée. Puis la guerre est venue casser tout ça. Tout a changé après la guerre. Les jeunes des années 1960 ont envoyé promener la société d’avant, avec le fameux « Il est interdit d’interdire » qui résume tout, seulement ça allait trop loin. Le « sans limite » est aussi destructeur que les limites trop étroites. »

« L’humanité inconsciente est dans le réactionnel. Elle était complètement brimée d’un côté. En s’échappant de cette contention, elle a explosé. Elle ne sait pas trouver la juste attitude. On va à l’extrême, parce qu’on ignore les lois qui structurent. Nous avons l’habitude d’associer le mot « loi  » à l’idée de contrainte, mais les lois ontologiques, au contraire, libèrent ».

« L’Homme est comme un arbre. Il prend ses racines dans la terre, et ses racines dans l’air, la lumière. Il a des racines terrestres et des racines célestes »

« On ne peut pas entrer dans l’intelligence du cosmos extérieur sans entrer dans l’intelligence du cosmos intérieur. Ce n’est non plus la seule voie. Je peux aussi dire le contraire : ça peut être quelqu’un qui découvre son cosmos intérieur, et par conséquent qui va se consacrer au cosmos extérieur. On ne peut pas vivre quelque chose d’intense intérieurement sans se trouver relié au monde extérieur »

« Nombreux sont ceux qui se disent athées parce qu’ils rejettent le dieu des églises… mais ressentent cette unité avec la nature. Le grand sujet aujourd’hui est de sortir de l’esclavage au collectif très inconscient, pour entrer, chacun et chacune, dans sa personne, dans l’expérience personnelle. On est à cet endroit de chavirement total de l’humanité… Les religions elles-mêmes, telles qu’elles sont aujourd’hui, sont vouées à une profonde mutation. Ce qui va émerger de tout cela est une conscience totalement nouvelle, d’un divin qui sera intimement lié à l’humain, qui ne viendra pas d’une volonté d’ailleurs, mais d’une présence intérieure. »

« Nous sommes dans un moment unique de l’humanité, extrêmement important, le passage de l’Homme animal à l’Homme qui se souvient de ses racines divines. Il y a un grand espoir ».

Sur Reporterre, le quotidien de l’écologie :
https://reporterre.net/L-ecologie-exterieure-est-inseparable-de-l-ecologie-interieure?fbclid=IwAR0D3bPtaLDZcJCzi3CygOpxRNyZxk0jGKZk6bBnSwpT5h4-OCCwDIFg1tc

Sur ce site, voir aussi : « La montée de la conscience écologique : des voix pionnières : Jürgen Moltmann, Pape François, Edgar Morin : https://www.temoins.com/la-montee-de-la-conscience-ecologique/

Revue de presse  juin 2019

Jean Vanier : une œuvre, un rayonnement

temoins-jean-vanierJean Vanier est connu de la plupart d’entre nous. Il est décédé le 7 mai 2019 et son départ a suscité une grande émotion.

Qui est Jean Vanier ? «  Philosophe, écrivain et humaniste reconnu, Jean Vanier est le fondateur de deux organisations internationales consacrées aux personnes ayant une déficience intellectuelle : L’Arche et Foi et Lumière. Depuis plus de cinq décennies, Jean Vanier est un défenseur radical des personnes marginalisées, nous invitant à reconnaître la profondeur des dons et des enseignements qu’elle nous offrent ». Telle est la brève notice de présentation sur son site auquel on se reportera pour connaître sa vie, son œuvre, son message

Cette vie, cette œuvre  est fondée sur une inspiration chrétienne, sur une vision spirituelle. « La vision de Dieu, c’est que nous nous aimions les uns les autres, que nous nous respections les uns les autres, que l’on voit chez l’autre différent, le trésor de son être »

A l’occasion de sa réception d’un prix international, le prix Templeton en 2015, une vidéo a été réalisée : « Jean Vanier parle sur les grandes questions ». Le texte correspondant a été reproduit : « Devenir plus humain » : http://vivreetesperer.com/devenir-plus-humain/

Sa vie, son œuvre, son message sont rapportés dans un film : « Le sacrement de la tendresse » :

« Aux côtés de mère Teresa, de l’abbé Pierre, de sœur Emmanuelle, Jean Vanier fait aujourd’hui figure de prophète dans un monde dominé par la compétition, le pouvoir et l’argent. Il a fondé les communautés de l’Arche autour de la pire des exclusions, celle dont sont victimes les personnes qui souffrent d’un handicap mental. Ce film rend hommage à Jean Vanier, fondateur de l’Arche et humaniste »

https://www.youtube.com/watch?v=b3yTnMGP0z4

 

 

Hommage national aux militaires tués dans une opération de sauvetage d’otages au Burkina Fasso

hommage aux soldats tués au burkinafasoLe 14 mai 2019 aux Invalides, un hommage national a été rendu aux deux militaires français, Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello tués dans une opération de sauvetage d’otages réalisée dans la nuit du 9 au 10 mai au nord du Burkina Faso

François Clavairoly, président de la Fédération Protestante de France, commente le message adressé par le Président de la République et y discerne un sens.

 

 

 

 

 

La France de 2018, plus critique et plus altruiste

D’après « l’European Values study »

Chaque décennie depuis 1981, les enquêtes de « l’European values study » prennent la mesure de l’univers des valeurs et des croyances en Europe. Le livre : « la France des valeurs » vient d’être publié et fait le point sur l’évolution des valeurs en France depuis 40 ans. Nous rendrons compte prochainement du chapitre sur « la religion en mouvement ».

temoins-article-CNRS-france-2019-plus-critique-et-plus-altruisteDans cet article, Anne-Sophie Boutaud présente la recherche européenne sur les valeurs. « Les valeurs, ce sont des croyances profondes, générales et durables. En France, la dernière enquête a été réalisée en 2018. Les résultats sont comparés avec les précédents .

Quelles grandes tendances de fond apparaissent-elles ? Quelles sont les grandes valeurs qui structurent aujourd’hui la société ?

Cet article répond à beaucoup de nos questions…

Entre autres : « A contre-courant des thèses alarmistes sur la perte du lien social et le déclin de la cohésion nationale, la tolérance en matière morale va de pair avec une autre tendance majeure : le développement de l’altruisme ».

 

 

Ensemble contre les violences conjugales

temoins-ensemble-contre-les-violences-conjugales Les violences conjugales : un problème souterrain qui est devenu public et qui requiert les efforts de tous. Ainsi la réponse de la Fédération des Eglises baptistes nous paraît exemplaire.

C’est la publication d’un livre : « Ensemble contre les violences conjugales ». Elaboré par des professionnels dont Colette Febrissy et Jacques Poujol, ce livre prend en compte les différents aspects du problème. « La brochure a une vocation pédagogique : définition des différents types de violences, mécanismes, conséquences (notamment sur les enfants) et idées reçues sur le sujet… C’est un guide pratique pour apprendre à réagir face aux violences conjugales ».

 

 

 

 

7è Université d’été de la relation d’aide

 temoins-7e Université d’été de la relation d’aide chrétienneLyon 23-25 août 2019

Construire son identité en s’appropriant l’histoire et en élaborant son récit

Ces journées d’étude s’adressent aux praticiens en relation d’aide, aux personnes ayant suivi une formation en relation d’aide ou actuellement en formation, travailleurs sociaux, personnel soignant, pasteurs, prêtres et toutes personnes concernées par la relation d’aide.

 

La relation d’aide

La relation d’aide cherche à répondre à divers besoins qu’une personne peut rencontrer au cours de son existence. Besoin de se dire ou de poser une parole face à une souffrance, de se comprendre ou de comprendre l’autre. Besoin de soutien dans une période difficile de sa vie, besoin d’améliorer sa qualité de vie relationnelle sur le plan personnel, familial ou professionnel.

« La relation d’aide chrétienne vise à donner une aide compétente dans les domaines psychologique et spirituel en vue de relations justes avec soi, les autres et Dieu. »
(Définition de l’ACC Europe, Association Européenne de Conseillers Chrétiens en relation d’aide)

Empreinte Formations

L’association Empreinte Formations, née en 2005 fait suite aux observations et constatations faites par ses initiateurs, en particulier Jacques Poujol et Cosette Fébrissy et une équipe de professionnels (psys, pasteurs, théologiens). Ces observations et constatations ont mis en évidence le décalage qu’il y a entre les attentes dans les domaines individuel, conjugal et familial des chrétiens et les réponses le plus souvent apportées par les communautés.

https://relation-aide.com/qui-sommes-nous/

Témoins et le courant chrétien pour une relation d’aide alliant psychologie et spiritualité chrétienne

Depuis sa fondation, Témoins soutient le courant de la relation d’aide et, à plusieurs reprises, a mis en évidence les apports de ce courant

https://www.temoins.com/relation-daide-un-evenement-significatif/

Dans le passé, les dispositions à subir, à supporter, à se résigner, la confrontation malaisée avec de multiples frustrations s’étaient installées en osmose avec des formes religieuses tournées vers l’ordre, la compensation et le refuge.

Dans le climat nouveau, on a redécouvert l’esprit de guérison et de délivrance qui parcourt l’Evangile et l’actualité personnelle de ce message. La Parole de Dieu est vivante et libératrice. Ce qui avait été mis en sourdine est revenu au premier plan. Parallèlement, on peut s’appuyer également aujourd’hui sur des connaissances et des compréhensions psychologiques nouvelles, elles-mêmes plus en phase avec le ressourcement des valeurs en milieu chrétien. Oui, le message de l’Evangile, c’est bien de prendre soin des personnes en difficultés, de les aider à sortir de leurs déchirements et de leurs blocages et de leur permettre de grandir vers une plus grande harmonie et plénitude. De fait, ces évolutions personnelles positives profiteront également en retour aux communautés et collectivités concernées.

Un mouvement chrétien travaillant en ce sens est apparu au plan international. En France, il s’est manifesté à travers l’œuvre de personnalités comme celles, entre autres, de Simone Pacot et de Jacques et Claire Poujol. Ce courant, apparu au début des années 90, a été immédiatement soutenu et encouragé par Témoins, association chrétienne interconfessionnelle qui a toujours mis en valeur l’expérience spirituelle dans une expression personnelle (1).

 

 

Vivre ensemble

temoins - Emmanuelle Seyboldt est interviewéeC’est aujourd’hui un appel et une exigence pour nous tous, pour notre société, pour notre pays  Comment le vivre dans nos voisinages, dans nos associations, dans nos collectivités ?

Comment envisage-t-on le Vivre ensemble dans une grande Eglise chrétienne ?

C’est le thème choisi  pour le Synode de l’Eglise Protestante Unie de France du 30 mai au 2 juin 2019 La présidente du Conseil National de l’EPUF, Emmanuelle Seyboldt est interviewée à ce sujet dans une vidéo de RCF

Une occasion, également, d’entendre comment l’EPUF entend répondre au défi actuel du changement culturel

 

 

 

Reconnaître et vivre le message de l’Evangile dans la culture des médias

temoins-presente-artspiin-blog-jean-luc-gadreauAretha Franklin… Le Festival de Cannes
Jean-Luc Gadreau, interprète et éclaireur

Depuis le milieu des années 80, Jean-Luc Gadreau est artiste, musicien et chanteur, mais aussi pasteur dans la Fédération Baptiste.

Tant sa créativité est grande, on ne peut énumérer ici toutes ses réalisations.

Aujourd’hui, Jean-Luc Gadreau vient de publier un livre sur Aretha Franklin, figure emblématique de la musique Soul, une femme qui a témoigné de la puissance de la grâce divine dans une vie marquée par de grandes épreuves.

Ce livre, ( Sister Soul. Aretha Franklin. Sa voix, sa foi, ses combats. Jean-Luc Gadreau Ed Ampelos) en phase avec les aspirations d’un grand public, a été présenté dans un récent numéro de Réforme (23 mai 2019)

Jean-Luc Gadreau est membre du Jury Œcuménique du Festival de Cannes dont il rend compte des films sur son blog : ArtSpi’in : https://artspiin.com

Ce blog est un espace privilégié pour suivre les productions cinématographiques C’est une ressource majeure pour suivre la vie culturelle.

Sur ce site, nous en avons déjà dit les qualités : « un blog branché en positif sur la vie, les arts, le sport, la culture et la spiritualité » : https://www.temoins.com/artspiin-un-blog-branche-en-positif-sur-la-vie-les-arts-le-sport-la-culture-et-la-spiritualite/

Dans une interview récente sur Gospel Mag, Jean–Luc Gadreau nous parle de son parcours, de ses activités, de ses convictions et tout particulièrement de son dernier livre : Sister Soul

 

 

 

L’Europe, un espace de paix

Le 26 mai 2019, les élections européennes ont été pour nous une occasion de nous rappeler le processus qui a engendré la paix dans l’espace européen.

Des paroles de Victor Hugo nous sont revenues à la mémoire :

« Un jour viendra où, vous toutes nations du continent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vous vous fondrez étroitement dans une unité supérieure et vous constituerez une fraternité européenne… »

temoins-Victor Hugo et les États-Unis d’EuropeUn article sur le blog Gallica de la Bibliothèque Nationale de France, nous rappelle les circonstances dans lesquelles ces paroles ont été exprimées : un discours d’ouverture du Congrès de la paix prononcé par Victor Hugo en 1849

 

Un siècle s’est écoulé, marqué par des guerres épouvantables, avant que l’Europe, si imparfaite soit-elle, devienne un espace de paix.

Ainsi, ces paroles de Victor Hugo, nous paraissent porter une vision prophétique. C’est la vision attendue de la paix, désir et œuvre de Dieu.

« De leurs épées, les peuples forgeront des socs… Jamais nation contre nation ne lèvera l’épée ; ils n’apprendront plus la guerre » (Esaïe 2.1-5)

Cette vision s’inscrit dans une histoire. « L’ ‘expérience de l’histoire’ qui est celle d’Israël a été ouverte par la foi en une promesse. La promesse de Dieu est comme un horizon qui accompagne le monde et vers laquelle on marche » (Jürgen Moltmann) https://lire-moltmann.com/en-marche/

Nous reconnaissons l’œuvre de Dieu et nous nous y attendons.

Ainsi, entendons-nous les paroles de Victor Hugo comme un jalon, comme une étape dans une voie à poursuivre.

 

 

Le départ de Michel Serres

Michel Serres est décédé le samedi 1er juin 2019

« il est mort très paisiblement à 19 heures, entouré par sa famille, a déclaré son éditrice Sophie Bancquart ».

La pensée de Michel Serres nous inspire et nous accompagne.

Il a su décrire et analyser les mutations actuelles de notre société et de notre culture. Sa pensée anticipatrice nous aide à construire un nouveau monde.

On écoutera son récent entretien à France Inter, le 26 mai 2019

Michel Serre sur France inter

La pensée de Michel Serres est active sur ce se site à travers la présentation de deux livres majeurs :

Darwin, Bonaparte et le samaritain. Une philosophie de l’histoire

https://www.temoins.com/philosophie-de-lhistoire-selon-michel-serres/

Petite Poucette

https://www.temoins.com/un-nouvel-univers-social-et-culturel-la-revolution-internet-et-ses-consequences-le-regard-de-michel-serres-l-petite-poucette-r/

Dans ces deux articles, la pensée anticipatrice de Michel Serres, mise en relation avec une pensée théologique qui nous aide à reconnaître le mouvement de l’Esprit dans ce monde, nous apparaît dans une dimension prophétique.

 

Revue de presse mai 2019

 

L’implosion démocratique

 

 Comment trouver de nouveaux chemins dans un paysage social, économique et politique qui a complètement changé dans les dernières décennies ? Sociologue, Jean Viard a publié des livres éclairants (1). Aujourd’hui, il publie un nouvel ouvrage: » l’implosion démocratique ». Dans ce temps de crise, l’ interview de Jean Viard à France Culture nous parait un éclairage indispensable. Nous sommes aujourd’hui dans “une société en transformation extrêmement rapide qui sort de ses cadres”, une “société des individus”, une société qui vit une crise de sens, une “crise des communs”.. Jean Viard nous aide à découvrir ce nouveau paysage. Il reste ensuite à trouver de nouveaux chemins. Les propositions sont nécessairement nombreuses et possiblement contestables

  1. « Une société si vivante. Une France en changement » : https://www.temoins.com/une-societe-si-vivante-une-france-en-changement-selon-jean-viard/ « vers une société des modes de vie » » : https://www.temoins.com/vers-une-l-societe-des-modes-de-vie-r/

Jean Viard, sociologue, directeur de recherche associé au Cevipof/CNRS invité à France Culture à l’occasion de la parution de son nouveau livre : « L’implosion démocratique » :

 

reveue-de-presse-temoins-04-19grand-debat

 

 

 

Le mal clérical

 

Paru dans la revue Études, revue de culture générale de qualité animée par la communauté jésuite, cet article est un constat sérieux et un indicateur de prise de conscience de la crise actuelle du catholicisme.

Le mal clérical
François Euvé et Nathalie Sarthou-Lajus
Etudes avril 2019

Extrait :
“Il ne s’agit pas seulement d’affaires isolées, de phénomènes localisés, de brebis galeuses contre lesquelles des mesures doivent être prises, mais d’une crise systémique qui remet en question la manière de fonctionner d’une institution, en contradiction avec le message dont elle se dit porteuse. Cette contradiction est flagrante avec l’attitude de Jésus, telle que les évangiles la décrivent et que confirment les travaux des historiens [1][1]Lire, dans ce numéro, l’article « Écrire une Vie de Jésus…. C’est la crédibilité de la parole de l’Église qui est en jeu”.

 

temoins-revue-presse-04-19-le-mal-clerical

 

 

« L’Europe a une  âme » 

 

par Jean-Paul Willaime

« L’Europe est un foyer civilisationnel à mieux faire connaître et aimer ».

Jean-Paul Willaime, sociologue des religions, a beaucoup travaillé sur l’Europe et nous trouvons des traces de ce travail sur le site de Témoins : « Les rapports entre le religieux et le politique » : https://www.temoins.com/les-rapports-entre-le-politique-et-le-religieux/

Réforme, hebdomadaire protestant d’actualité.  Le 3 avril 2019

temoins-revue-presse-04-19-leurope-a-une-ame

 

 

 

 

Les affres du Vatican

 

France Culture. Emissions Affaires étrangères de Christine Ockrent

Avec :
Danièle Hervieu-Léger, sociologue, directrice d’études à l’EHESS
Constance Colonna-Cesari, journaliste spécialiste du Vatican.
Frédéric Martel, écrivain et journaliste, auteur du livre « Sodoma »
Mario Politi, journaliste, auteur de « François parmi les loups ».

 

reveue-de-presse-temoins-04-19-les-affres-du-vatian

 

 

« L’Eglise catholique vacille sous les scandales sexuels, les affaires de pédophilie, les procès… Pourquoi les affaires de mœurs si longtemps enfouies sous la robe ont-elle pris une telle ampleur ? L’Eglise peut-elle rejoindre son temps ? Que peut le pape ? »

Dans cet échange, comme sociologue, Danièle Hervieu Léger situe les problèmes dans la durée historique et dans la place qu’ils occupent dans un système . C’est un éclairage indispensable comme nous avons appris à le reconnaître sur le site de Témoins.

« La question de la pédo-criminalité d’un côté, et puis de l’autre côté, l’explosion médiatique et politique qu’a provoquée la publication du livre de Frédéric Martel Sodoma, révèlent au grand jour deux points : premièrement une culture du secret, une volonté de protéger l’institution. Cette culture est destinée avant tout à préserver un système de pouvoir, qui est gagé sur la figure du prêtre. Et l’autre point de convergence, c’est que les deux questions touchent à des problèmes engageant la sexualité. De ce point de vue là, le désarroi des fidèles a commencé bien en amont, au moment où a été publiée en 1968, l’Encyclique Humanae vitae, au moment où s”est accentué de façon gravissime un décalage entre une culture qui fait entrer la parité, la liberté sexuelle, tout ce qui participe de l’autonomie individuelle, et un discours de l’église qui continue de verrouiller ».

 

 

Jean-Paul Willaime, sociologue des religions : un itinéraire de recherche

 

Si Jean-Paul Willaime est une sure référence pour la connaissance du protestantisme français, cette compétence se manifeste dans un parcours qui l’inscrit parmi les meilleurs sociologues des religions en France. On se pressera donc pour lire son itinéraire de recherche, écrit en entretien avec un collègue canadien, E –Martin Meunier et publié, en avril 2019, sous le titre : « La guerre des dieux n’aura pas lieu ».

 

reveue-de-presse-temoins-04-19-la-guerre-des-dieux-naura-pas-lieu

 

 

Collègue de Danièle Hervieu-Léger, très présente sur ce site (notamment sur cette livraison), la recherche de Jean-Paul Willaime débouche sur un constat analogue au sien. « Si on a pu penser que plus de modernité signifiait moins de religieux, il s’avère aujourd’hui que la radicalisation même de la modernité signifie non pas moins de religieux, mais du religieux autrement »

Une interview de l’auteur dans Réforme (18 avril 2019) nous rapporte son analyse de l’évolution contemporaine du religieux en France et dans le monde. Aujourd’hui, « ce n’est plus l’alternative : moderne ou religieux,  mais la conjonction : moderne et religieux. C’est un profond réaménagement du religieux qui est en cause ». Face à la violence secrétée actuellement par les extrémismes religieux, Jean-Paul Willaime nous en montre les ressorts. Alors que le dialogue interreligieux se développe, ces extrémisme traduisent une réaction forcenée à l’encontre d’un processus de sécularisation, qui, plus ou moins vite, s’étend dans le monde. « La virulence des fondamentalismes prouve à contrario que des évolutions libérales sont à l’œuvre. C’est en ce sens que j’affirme que la guerre des dieux n’aura pas lieu ». Cette analyse rejoint celle de Raphaël Liogier dans son livre : « La guerre des civilisations n’aura pas lieu » : « Tendances  de fond dans un monde globalisé » : https://www.temoins.com/tendances-de-fond-monde-globalise/

Dans cet ouvrage, Jean-Paul Willaime nous apporte à la fois une expertise et un témoignage. Nous y reviendrons.

 

 

L’incendie de Notre-Dame

 

Le 22 avril 2019, Patrick Boucheron, invité du Grand Entretien de France Inter

Comment un  grand historien français, ouvert aux grands horizons de l’Europe et de l’international, envisage l’émotion collective suscitée par l’incendie de Notre-Dame. Pour comprendre cette émotion, il faut entendre l’histoire de la cathédrale dans sa durée et dans toutes ses dimensions. Cette émotion  témoigne des différentes composantes du sentiment national. Le catholicisme est un registre de son expression. Si le religieux se retire de plus en plus actuellement en tant que pratique institutionnelle, il demeure une réalité sensible dans la mémoire collective. Comme le remarque Patrick Boucheron, le Panthéon n’a pas remplacé Notre-Dame.

 

 

reveue-de-presse-temoins-04-19-patrick-boucheron

 

 

Hervé le Bras : Les français sont, parmi les européens, la population la plus pessimiste

Interview d’Hervé Le Bras au Grand Entretien de France Inter,
le 23 avril 2019

 

reveue-de-presse-temoins-04-19-herve-lebras

 

Hervé Le Bras, un des meilleurs démographes français, vient de publier un livre: “Se sentir mal dans une société qui va bien“. Il montre que les français sont en moyenne beaucoup plus négatifs et pessimistes que la plupart des autres européens alors que la situation sociale en France est généralement meilleure. Il aide à mieux comprendre la crise actuelle en France. Le problème le plus pressant à traiter, c’est essentiellement le blocage de l’ascenseur social. Ce livre interpelle. Pourquoi ce manque de confiance vis à vis de l’avenir commun? De fait, ces sentiments négatifs ont déjà été mis en évidence par Yann Algan dans son livre: “la fabrique de ladéfiance”:http://vivreetesperer.com/promouvoir-la-confiance-dans-une-societe-de-defiance/ On peut se demander si cette attitude pessimiste ne s’enracine pas dans une culture. On relira à cet égard les livres d’Alain Peyrefitte: “le mal français” et la “société de confiance”. La crise actuelle

appelle à la fois un éclairage des sciences sociales et une réponse en terme de sens. Ce livre aide à dissiper de fausses interprétations et à identifier les vrais problèmes. Ici, à Témoins, nous nous interrogeons sur les problèmes de sens . N’y a-t-il pas un lien entre le pessimisme collectif et une vision du monde ? Nous partageons une vision du monde éclairée par l’espérance.

 

 

Denis Pelletier: la crise de l’Eglise fait ressortir un pluralisme des catholiques en France.

 

reveue-de-presse-temoins-04-19-denis-pelletier

 

Invité à France Culture, samedi 20 avril, à l’émission, « l’invité actu », Denis Pelletier est un des historiens les plus éclairants du catholicisme français. Son livre: “La crise catholique” est un livre de base sur les bouleversements qui interviennent dans la catholicisme français durant “les années 68″(1).  C’est aussi un historien du “catholicisme de gauche”. Denis Pelletier est interviewé ici sur la signification qu’il attribue à l’émotion collective après l’incendie de Notre-Dame. Mais on l’interroge également sur les tendances actuelles dans le catholicisme français. C’est la part du “catholicisme patrimonial” et la (ré)apparition d’un catholicisme de réforme qui se développe à la base en réaction contre les dysfonctionnements et les scandales associés au fonctionnement hiérarchique.

  1. Le grand tournant : https://www.temoins.com/la-crise-catholique-religion-societe-politique-en-france/

 

« Cette génération de jeunes ressent de plus en plus la finitude du monde

Sentiment de ne pas être en adéquation avec ses valeurs, désir d’éthique, tentation de prendre des chemins de vie alternatifs… l’inquiétude sur le climat se lie de plus en plus, chez les étudiants et les jeunes diplômés, à une remise en cause du système économique, explique la sociologue Cécile Van de Velde….. »
Propos recueillis par Marine Muller. Le Monde 19 avril 2019

Une prise de conscience… une interpellation

 

reveue-de-presse-temoins-04-19-le-monde

 

Share This