Sélectionner une page

EDITO

Témoins vous souhaite une année riche d’expériences !

L’idée de Témoins, la bonne idée de ce média à part entière est de proposer un espace éditorial novateur basé sur l’éclairage des grands sujets d’actualité par des acteurs et des experts de la culture chrétienne émergente, issus notamment du monde de l’université et de la recherche.

À l’heure du zapping permanent, de l’info spectacle et de la course à l’audience des réseaux sociaux, la diffusion du savoir auprès du citoyen au delà des revues scientifiques et des colloques confidentiels entre spécialistes est incontestablement une bonne nouvelle et un véritable besoin. Bonne lecture !

Pour un témoignage chrétien dans un monde en mutation

https://static.fnac-static.com/multimedia/Images/FR/NR/b0/41/aa/11157936/1507-1/tsp20190521133116/Etre-sel-de-la-terre-dans-un-monde-en-mutation.jpgComprendre et discerner pour agir
Avec Frédéric de Coninck, sociologue et bibliste
Sociologue et bibliste, Frédéric de Coninck vient de publier un livre : « Etre sel de la terre dans un monde en mutation » (1). Comprendre et discerner pour agir, c’est « un appel aux chrétiens du XXIè siècle » à partir d’analyses sociologiques et de méditations évangéliques.

Frédéric de Coninck est bien connu des amis de Témoins. A travers le magazine et sur ce site, nous avons suivi la plupart de ses publications. Dans les années 1990, en joignant sa double compétence de bibliste et de sociologue, il nous a appris à comprendre le sens des textes bibliques dans une trilogie : « La justice et l’abondance » (1997), « La justice et la puissance » (1998), « La justice et la connaissance » (1999), à laquelle vient s’ajouter : « La justice et le pardon » en 2003. Très tôt, en 1997, anticipant en quelque sorte sur ce qui allait devenir son champ principal d’étude au sein du laboratoire : « Ville, mobilité, transports », Frédéric écrit un livre : « Notre territoire, nos appartenances, l’incarnation de l’Evangile dans le tissu urbain d’hier et d’aujourd’hui ».

lire plus

Et si nous apprenions à reconnaitre l’œuvre de Dieu en nous et dans le monde pour rendre grâce et y participer

Vers une Eglise liquide

Résultat de recherche d'images pour "image reflet d'église dans l'eau"

S’il est vrai que, dans leur mobilité et fluidité croissante, nos sociétés peuvent être qualifiées de « liquide » dans la perspective de « la modernité liquide » du sociologue Zygmunt Bauman, alors les Eglises sont appelées à quitter leur enveloppe rigide et hiérarchique héritée des siècles passés. C’est ce qu’a vu très tôt le théologien anglais, Pete Ward, dans son livre : « Liquid church . A flexible way of being church » paru en 2003 et que Témoins, dans son rôle de veille, a immédiatement fait connaître : « Faire Eglise » : https://www.temoins.com/faire-eglise/ Ce concept est ensuite devenu familier dans le courant de l’Eglise émergente. Et nous nous sommes réjoui lorsqu’il a été repris en France, par le théologien Arnaud Join-Lambert dans un article paru en 2015 dans la revue : Etudes : « Vers une Eglise « liquide » : https://www.temoins.com/vers-une-eglise-liquide/ Arnaud Join-Lambert ouvre un nouvel horizon de pensée dans l’univers catholique

Cependant, les idées sont lentes à cheminer et à transformer les mentalités. Et, en France, les Eglises sont bien lentes à prendre en compte les acquis de la recherche. Faire connaître ces acquis, c’est un travail innovant. Et, à cet égard, nous avons pu découvrir récemment le travail remarquable, considérable réalisé dans son blog (30 septembre 2019) par Chris Delepierre : « L’Eglise liquide/ Vers des formesnouvelles !» :http://blog.chrisdelepierre.fr/2018/09/leglise-liquideversdesformes.html?m=1&fbclid=IwAR2blc8CsZCYSJpLDOPNq1EGgxA8IR3tVd5-xtBbpWL_JZMOgzHV-_T8it8

Ce document innovant en France a fait école et a été repris et diffusé dans un ensemble publié le 20 octobre 2019 sur le site de la « Conférence des baptisé-e-s Francophones ». Introduit par Michel Bouvard, cet ensemble sur l’Eglise liquide comprend la recherche de Chris Delepierre et plusieurs éclairages apportés par Arnaud Join-Lambert, professeur de théologie pratique à l’Université de Louvain.

https://baptises.fr/rubrique/leglise-liquide

Puisque Témoins se veut, non seulement, un vecteur de recherche, mais aussi porteur de changement, acteur pour permettre aux chrétiens, dans leur diversité, de faire Eglise dans le vécu de la nouvelle culture, nous saluons fraternellement cet engagement de la Conférence des baptisé-e-s francophones

Lien revue de presse :
https://baptises.fr/rubrique/leglise-liquide

 

~~~

 

Les chemins des aspirations spirituelles

Depuis la fin du XXè siècle, une nouvelle culture est apparue qui privilégie une certaine représentation du spirituel par rapport à celle du religieux : « Spiritualité et religion : des représentations en tension et en mouvement » : https://www.temoins.com/spiritualite-et-religion-des-representations-en-mouvement-et-en-tension/

Aujourd’hui , cet engagement dans une démarche spirituelle prend des formes très diverses. C’est le cas en Suisse où le phénomène est particulièrement bien étudié : « Les transformations du champ religieux en Suisse » : https://www.temoins.com/transformations-champ-religieux-suisse/ Et cette situation y est également bien prise en compte par les églises : « Le christianisme obligé de diversifier son offre » : https://www.reformes.ch/eglises/2019/09/le-christianisme-oblige-de-diversifier-son-offre-reformes-octobre-2019-eglises

Dans : reformes.ch, un dossier est consacré aux : « spiritualités : entre wellness et cheminements intérieurs » : https://www.reformes.ch/dossier/2019/09/spiritualites-entre-wellness-et-cheminements-interieurs-reformes-octobre-2019?fbclid=IwAR0QFZp41_Rm5gYhEmv9B-DtRpsp4PNappX4HvFcXYoez0YfWM4Y_64HpJg

© iStock

 

~~~

Reconnaître, décrire, encourager les innovations

Au fil des années, Témoins met en évidence le courant de l’Eglise émergente à travers une présentation et une étude des innovations, une mise en évidence des émergences. En Suisse, c’est la même approche qu’emprunte aujourd’hui le laboratoire khi. Mis en œuvre par l’Eglise réformée du canton de Vaud, « il est au service de ceux qui s’engagent pour permettre une rencontre avec l’Evangile aujourd’hui ». On trouvera sur ce site une rubrique : « Impulsions » ou on trouve une description et une analyse de pratiques chrétiennes innovantes : https://labokhi.ch/blog/impulsions/ Parmi ces contributions, on découvre un reportage sur une halte accueil à Paris : « L’Escale » qui offre écoute bienveillante et ressourcement spirituel : « 22 mètres carrés de bienveillance » https://labokhi.ch/fond/impulsions/22-metres-carres-de-bienveillance/

Sur le site de Témoins, on trouvera également une interview de Christian Tanon, responsable de cette communauté : « Une nouvelle forme de témoignage évangélique » : https://www.temoins.com/une-nouvelle-forme-de-temoignage-evangelique/

Bernard Bolay, réalisateur de ees reportages, a rendu également visite à Albert Rouet, évêque émérite de Poitiers, qui a osé faire confiance « à des équipes réduites, locales, sans les qualifications académiques généralement attendues, pour présider à la vie des communautés locales ». C’est qu’une conviction l’habite : le Christ ne nous appelle pas à être nombreux – ni des puits de science – mais à avoir du goût et de la saveur » : https://labokhi.ch/blog/le-gout-et-la-saveur/. Sur le site de Témoins, on pourra lire le rapport de cette expérience, qui tranche avec la praqtique dominante, dans un livre d’Albert Rouet : « Une dynamique de la confiance. L’expérience des communautés locales à Poitiers » : https://www.temoins.com/une-dynamique-de-la-confiance-lexperience-des-communautes-locales-a-poitiers/

https://labokhi.ch/wp-content/uploads/2019/10/xVisuel-impulsions-FB.jpg.pagespeed.ic.TX7QCgbi2W.jpg

 

~~~

Une grande Eglise dynamique : L’Eglise Martin Luther King à Créteil

Sur Campus protestant, vidéo sur une Eglise en pleine expansion : l ‘Eglise Martin Luther King à Créteil. C’est un lieu de foi, un lieu de convivialité, un lieu de vie. Cette vitalité ne reposerait-elle pas sur les quatre valeurs énoncées par le pasteur principal : Ivan Carluer : la grâce : l’amour inconditionnel de Dieu ; la diversité : l’accueil de tous ; la transparence, ô combien nécessaire dans les grandes entreprises ; l’innovation : une imagination concrète pour répondre aux aspirations et aux besoins. Quand l’amour est central, les fruits sont là.

Lire la suite

Là où spiritualité et écologie convergent

https://www.laboretfides.com/media/catalog/product/cache/4/image/767x1023/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/9782830916805.jpgDes lieux spirituels engagés en écologie
Selon Christine Kristof-Lardet
Manifestement, la transition écologique implique une transformation profonde dans notre genre de vie et, en conséquence, dans nos mentalités. Ce changement, intervenant dans des habitudes séculaires, ne va pas de soi. Il peut entrainer un ressenti de perte et un bouleversement des repères. Le coût est élevé. Face à ce coût, nous avons besoin d’une force motrice qui induise une nouvelle manière de voir, mais aussi de sentir, si bien que les comportements émergents puissent être assortis de satisfactions nouvelles. Par exemple, la « sobriété heureuse » ne peut l’être que si l’on y trouve des satisfactions morales, psychologiques et matérielles permettant de quitter la posture de consommateur traditionnel. La transition écologique implique des transformations sociales et économiques. Elle requiert en conséquence une vision éclairant ces transformations.

lire plus

Transformation émergente des Églises Protestantes du Québec face à la postchrétienneté

Dans cette première chronique québécoise, mon objectif est de donner aux lecteurs de Témoins une vue d’ensemble suffisamment large de la réalité actuelle des Églises au Québec qui n’ont le choix que de répondre aux exigences d’une société devenue laïque et, encore plus, postchrétienne[1]. Pour se faire, je présente en premier lieu un exposé des étonnants partenariats entre des écoles et des facultés de théologie de diverses confessions. Dans un deuxième temps, je ferai connaître un article qui vient de paraître et qui transmet, avec statistiques à l’appui, une compréhension de l’évolution des Églises protestantes et évangéliques au Québec depuis les 50 dernières années avec, comme visée, de projeter notre regard vers l’avenir[2].

Des alliances étonnantes entre les Écoles et les Facultés de théologie

Les Églises au Québec sont bien aux prises avec la postchrétienté dont l’impact se concrétise dans un domaine inattendu et surprenant, celui de l’éducation en théologie. Le fait est que la postchrétienté est celle de toutes les Églises, toutes confessions, traditions et dénominations confondues qui, plus que jamais, ont à apprendre les unes des autres et, parfois, comme dans la formation théologique, doivent créer des alliances qui étaient inconcevables il y a à peine dix ans.

lire plus

Quelle vision de l’homme ? Quelle vision de la mission ?

D’après Christoph Theobald.

Dans ce livre : « Urgences pastorales. Comprendre, partager, réformer », le théologien, Christoph Theobald s’adresse au monde catholique, mais son message va bien au delà. C’est un appel à la mission dans l’ouverture et dans la liberté. C’est reconnaître les voies de Dieu dans les cheminements humains, « la foi élémentaire » omniprésente dans l’Evangile. Le passage de la « foi élémentaire » à la « foi christique » n’est pas de l’ordre de la nécessité. Il se produit gratuitement et dépend, à ce titre, d’une grâce spéciale du Christ…

https://www.temoins.com/quelle-vision-de-lhomme-quelle-vision-de-la-mission-dapres-christoph-theobald-auteur-du-livre-urgences-pastorales/

lire plus

Des outres neuves pour le vin nouveau


Interview de Gabriel Monet, auteur de « L’Eglise émergente. Etre et faire Eglise en post- chrétienté ».

Mon expérience pastorale m’a rendu sensible au fait que nombre de nos contemporains ont un regard critique sue l’Eglise… J’ai eu l’occasion de m’intéresser à divers initiatives d’acteurs ecclésiaux cherchant à faire émerger des églises locales en phase avec la culture… ». En ce sens, « il me semble qu’on peut discerner un mouvement global transconfessionnel et transculturel que certains ont pu appeler le courant de l’Eglise émergente … Je me suis concentré sur un travail de synthèse et d’analyse, puis à un travail théologique…. L’Eglise d’aujourd’hui et de demain est appelée à être missionnelle, incarnationnelle et expérientielle…. L’Eglise est le peuple de Dieu qui tisse un réseau relationnelle avec Dieu et les uns avec les autres pour vivre et témoigner de sa foi. Ne disons pas : aller à l’Eglise, nous sommes l’Eglise ».

https://www.temoins.com/des-outres-neuves-pour-le-vin-nouveau-interview-de-gabriel-monet-auteur-de-leglise-emergente-etre-et-faire-eglise-en-postchretiente/

lire plus

A l’Eglise qui vient. Foi, expérience et prospective


Selon Laurent Schlumberger

Laurent Schlumberger, président de l’Eglise protestante Unie de 2010 à 2017, à travers cette expérience, recherche les voies de l’avenir pour en faire une contribution à une Eglise qui vient. Ce sera une « Eglise qui fait signe », « une Eglise de Témoins ». « L’Eglise n’existe pas en vue d’elle-même, mais pour annoncer et manifester déjà le règne de Dieu qui vient. Et l’Eglise existe pour celles et ceux qui n’y sont pas…Les institutions religieuses sont désormais marginales, les convictions sont individualisées, les affiliations sont fluctuantes…Il s’agit pour notre protestantisme de passer de la connivence au partage, de l’entre-deux à la rencontre, d’une Eglise de membres à une Eglise de Témoins »…

https://www.temoins.com/a-leglise-qui-vient/

lire plus

Entrez et découvrez les galeries de plusieurs artistes !

Une association au service de la petite enfance au Togo

Dans une banlieue de la région parisienne est née, en 2012, l’association « Da m’a dit ». Son objectif est de partager avec l’Afrique les bienfaits de la médecine préventive au service de la mère et du petit enfant en ouvrant au Togo l’équivalent d’un centre de Protection Maternelle et Infantile (PMI), cette belle institution qui, en France, a vu le jour en 1947.

Pourquoi et comment est née « Da m’a dit » ? Françoise répond à nos questions

1- Tu as participé à la création de « Da m’a dit » en 2012. Dans quel contexte l’association est-elle née ?

Da m’a dit est née sous l’impulsion d’Emilie Jiminiga, une amie que rien, au départ, ne destinait à venir vivre en France. D’origine togolaise elle a fait ses études secondaires au Sénégal et, son bac en poche, a obtenu un poste dans une école maternelle protestante à Dakar. Quand la directrice a vu son « feeling » avec les petits elle lui a proposé de passer le diplôme d’Educatrice de jeunes enfants (EJE) et, grâce à une bourse de l’église protestante, elle a pu venir étudier à Strasbourg. Mais, son diplôme acquis, le mariage l’a retenue en France où, plus tard, elle a été engagée comme EJE dans un centre de PMI en Essonne. Là, Emilie a vu combien la prévention médicale et sanitaire serait bénéfique pour son pays et la conviction de rendre à l’Afrique ce qu’elle avait reçu de Dieu, cette chance d’avoir pu se former en France, s’est alors imposée à elle. Elle avait été bénie par Dieu et voulait, en retour, devenir une source de bénédiction pour d’autres, un canal au service de plus d’humanité. C’est ainsi que pendant 10 ans, elle porté et partagé avec ses collègues, ses amis, sa famille, son église, le rêve d’ouvrir un jour, à sa retraite, un centre de PMI au Togo, son pays.

lire plus

Poser un regard sur son vécu dans la relation à Dieu

Une expérience singulière
Une interview de Valérie Bitz, formatrice en sciences humaines,

Valérie, tu viens de réaliser un cycle de rencontres autour du thème : « Relation à Dieu et croissance en tant que personne ».
A qui était-ce adressé ?

Dans mon travail de formatrice, et d’accompagnatrice de vie, je rencontre différentes personnes ayant soif de développement personnel, ou de plus d’unité en elle, et parmi elles, des chrétiens qui cherchent l’articulation entre leur référentiel chrétien et leur croissance en tant que personne. Ce parcours s’adressait donc à des chrétiens, pour dynamiser encore plus leur relation à Dieu et qu’elle porte des fruits ! Son originalité est de ne pas aborder à partir de questions de foi, de théologie, (il y a tellement de possibilités en ce sens) mais à partir de l’expérience des personnes !

lire plus

L’art de méditer, une collection des Éditions Émpreinte innovante

Jean Hassenforder : Comment est né ce projet?

David Gonzalez : « L’art de méditer », la nouvelle collection proposée aux Éditions Empreinte temps présent, est née de l’envie d’innover dans le domaine de l’édition, partagé avec Denis Guillaume. Nous avons travaillé durant un peu plus d’un an sur des anthologies de grands auteurs, à partir du désir commun de rejoindre une nouvelle génération de lecteurs, de plus en plus habituée aux textes courts des réseaux sociaux. Deux autres manuscrits, de Jean Hassenforder et de Bernard Lamy, nous ont été confiés pour ce projet. La collection remet au goût du jour des classiques du christianisme avec une approche novatrice.

JH : Quels sont les objectifs de cette collection?

DG : Ce sont les mêmes « objectifs » que ceux des éditions des Cent meilleurs poèmes de la langue française ou des Mauvaises pensées choisies de Nietzsch.

Dans chaque livre, vous trouverez un commentateur qui ne vous abandonne pas, qui vous équipe pour la journée, vous offre le petit noir du matin et la camomille du soir, un paquetage de campagne où il a glissé ce qui stimulera votre esprit, et tranquillisera votre âme.

lire plus

Le Dieu de l’impossible

« Le Dieu de l’impossible »*, sous ce titre, tout à fait justifié, Claudine Jacquin, pasteure retraitée de l’église protestante unie de France, partage des moments de sa vie spirituellement forts et, à travers eux, son cheminement avec Dieu, avec elle-même et avec les autres.

Comme tous les témoignages ceux-ci sont à la fois uniques et analogues à d’autres témoignages riches et réconfortants. Ils nous parlent de guérisons, de pardons, de délivrance. Ils sont donnés d’une manière simple et brève, étayés de versets bibliques. Ils font montre d’une vérité qui n’occulte pas les parts d’ombres et de doutes. Ils s’ouvrent par instants sur des approches inhabituelles à nos pratiques cultuelles. Rien d’original. Certes. Et pourtant ! Ils jaillissent d’un vécu tellement à l’écoute du Seigneur qu’ils donnent envie, non de tant de voir des miracles que de vivre une relation comparable avec Jésus. Qu’importe si deux ou trois chapitres me déroutent un peu, tous sont porteurs d’une force inouïe et d’une tranquille invitation à interroger notre amour quotidien pour le Seigneur et pour ceux qu’Il place sur notre route.

lire plus

Temoins – Qui sommes-nous ?

Un positionnement original

Témoins est connu aujourd’hui pour sa culture chrétienne interconfessionnelle, un christianisme de conviction et d’ouverture, son engagement en faveur d’un renouvellement des pratiques d’église. Témoins est une organisation modeste quant à ses ressources et ses effectifs immédiats ; mais, par son positionnement, sa culture et ses réseaux, il joue un rôle substantiel d’incitation et de stimulation pour un témoignage chrétien à la mesure de la mutation culturelle d’aujourd’hui.

lire plus
Pour nous contacter
par mail
cliquez sur l’enveloppe Envoyez nous un mail ! 
par courrier
TEMOINS
Chez Jean Hassenforder
 41 r Fontaine Grelot (bât 14)
 92340 BOURG LA REINE
 FRANCE
Vous souhaitez recevoir la prochaine newsletter de Témoins
Abonnez-vous à la Newsletter de temoins !
Inscrivez-vous ci-dessous !

Share This