Sélectionner une page

temoins-revue-de-presse

Lectures d’été…

 Au fil de l’été, comment alimenter notre réflexion sur les grandes questions qui traversent l’actualité

 

 

Le sens de la vie
_______________

 

C’est le thème de l’épisode qui clôt la session 2018-2019 de l’émission : La Grande Librairie, une émission connue de tous puisque que, depuis une dizaine d’années, son animateur, François Busnel y reçoit des écrivains réputés… et ici, c’est le thème que nous retenons : le sens de la vie. Voici une émission qui garde toute sa pertinence dans les mois qui suivent….

https://static.fnac-static.com/multimedia/Images/FR/NR/b3/2d/a5/10825139/1507-1/tsp20190509100404/Les-furtifs.jpgAvec Alain Damasio, auteur d’un nouveau roman : « Les furtifs », un roman thriller, mais aussi un livre qui nous amène à réfléchir sur la société et du monde d’aujourd’hui

 

 

Avec Bertrand Vergely, philosophe et théologien, auteur d’un nouveau livre au titre très explicite : « Notre vie a un sens »

Bertrand Vergely est connu et apprécié à Témoins

« L’émerveillement est le fondement de l’existence »
https://www.temoins.com/lemerveillement-est-le-fondement-de-lexistence-propos-de-bertrand-vergely/
« Prier, une philosophie. Une version unifiée »
https://www.temoins.com/prier-une-philosophie-une-vision-unifiee-par-bertrand-vergely/

 

Vertige du cosmosAvec l’astrophysicien, Trinh Xuan Thuan, auteur du livre : « Le vertige du cosmos », autour de la création du monde et des origines de la beauté. Nous avons rapporté sur ce site la recherche de sens partagée entre Trinh Xuan Thuan et Jean Staune dans le dialogue entre sciences, religions, spiritualités : https://www.temoins.com/trinh-xuan-thuan-astrophysicien/

 

 

Avec l’historien William Blanc, auteur du livre : « Superhéros. Une histoire politique ». Autour de la signification politique de grandes  figures comme Superman…

 

La Grande librairie : Le sens de la vie : https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/la-grande-librairie-saison-11/991327-la-grande-librairie.html

 

 

 

Edgar Morin : le choix de la fraternité
_______________

 

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/41lLBAkJuXL._SX262_BO1,204,203,200_.jpg

 L’œuvre d’Edgar Morin, sociologue et philosophe, est considérable, notamment à travers sa mise en valeur de la complexité.
Edgar Morin vient d’écrire un livre-manifeste sur la fraternité : http://vivreetesperer.com/pour-des-oasis-de-fraternite/

Entretien vidéo avec Edgar Morin autour du même thème : « Le pire est envisageable. Le meilleur est-il encore possible ? » (28 mars 2019) :
https://www.youtube.com/watch?v=RghwWsPihs0

 

 

 

Un nouveau genre d’église
_______________

 Sur le site : « Missio Alliance », un courant chrétien œuvre pour des églises plus ouvertes et inclusives aux Etats-Unis. Un article : « Churches are closing. These four models are thriving » :
Des églises ferment. Ces quatre formes nouvelles d’église s’épanouissent.
Entre 6000 et10000 églises disparaissent chaque année aux Etats-Unis ? Ce rythme s’accélérera jusqu’à ce qu’une prise de conscience s’opère. Une autre approche est possible.

De nouveaux genres d’église

1 Des églises qui se font autour d’un repas. C’est à l’image de l’agape apostolique. De nouveaux publics ; personnes isolées, populations sécularisées
2  Des réseaux de microéglises. Entraide et encouragement des animateurs de ces groupes.
3 Une écologie mélangée. Faire église au sein d’une communauté en accueillant les composantes différentes de celle-ci. Variété des expressions. Une économie mixte.
4 Centre communautaire dans le contexte universitaire. Approche relationnelle.

https://www.temoins.com/wp-content/uploads/14-2/14-2_1088FreshExp.jpg«  Au total, intervenir dans des expressions qui font sens dans leur contexte ». Convivialité, reconnaissance de la diversité, flexibilité. Des démarches qui sont également celles des « fresh expressions » anglaises : https://www.temoins.com/les-fresh-expressions-en-grande-bretagne-point-de-vue-dun-pionnier-propos-de-michael-moynagh-recueillis-par-pippa-soundy-en-reponse-aux-questions-dalain-gubert-et-de-je/

« These four models are thriving » :
https://www.missioalliance.org/churches-are-closing-these-four-models-are-thriving/?fbclid=IwAR3fkw7epQdWk2wyJxyqnZhprKBQ4LZTIZYivxeaV_xqTf-cOVlNr4e09v4

 

Une Eglise en communautés locales, selon Albert Rouet, archevêque émérite de Poitiers
_______________

 

https://www.temoins.com/wp-content/uploads/2009/2009_664MgrRouePhotot.jpg Albert Rouet, archevêque émérite de Poitiers, a expérimenté une nouvelle forme d’Église, des communautés locales animées par des laïcs. Cette innovation a été une réussite dans le diocèse de Poitiers :
https://www.temoins.com/une-dynamique-de-la-confiance-lexperience-des-communautes-locales-a-poitiers/ Mais cette innovation ne s’est pas répandue au delà, car elle s’est heurtée au conservatisme de l’institution.

Albert Rouet s’exprime à nouveau aujourd’hui. Dans son blog : « En manque d’Eglise », Michel Durand  partage un entretien avec Albert Rouet, paru dans Témoignage chrétien. Albert Rouet continue à militer « pour une Eglise plus humaine » et décrit les dérives actuelles. Et, pour le reste, il recommande la constitution de petits groupes : « Trouvez trois ou quatre amis et essayez de vivre des relations évangéliques ». Dans le même ensemble, une vidéo rapporte une interview d’Albert Rouet sur le fonctionnement des communautés locales, d’après l’expérience du diocèse de Poitiers
http://www.enmanquedeglise.com/2019/07/une-bourgeoisie-catholique-va-tenir-les-renes-de-l-eglise.elle-reve-d-une-restauration-comme-celle-que-ses-aieux-ont-reussie-au-xixe?fbclid=IwAR2XxMCNuI923g6iUVu9aZGNNh4D9PwnvdShbSCmA7q0FBigCySLFfRyXQ4

 

Pour une part entière des femmes dans l’Eglise
_______________

 

Anne SoupaUne interview de Anne Soupa

 Dans une vidéo de Campus protestant, « une théologienne catholique, Anne Soupa, réclame des changements profonds dans l’Eglise, en particulier sur la place des femmes ».
Anne Soupa, journaliste, théologienne, bibliste, a cofondé en 2008 le Comité de la jupe et en est présidente aujourd’hui afin de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes au sein de l’Eglise catholique. En 2009, elle cofonde le mouvement des réformateurs de la Conférence catholique des baptisé-e-s francophones. Avec Christine Pédotti, elle joue un rôle majeur dans le courant réformateur en milieu catholique et elle a publié de nombreux livres : https://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Soupa
Dans cette vidéo, face à la crise profonde dans l’Eglise catholique, elle exprime l’ampleur et la profondeur de la transformation à réaliser. Les femmes doivent avoir une place égale à celle des hommes. Très simplement, Anne Soupa exprime cette exigence avec expérience et bon sens. C’est une évidence.

https://campusprotestant.com/video/oui-des-femmes-peuvent-etre-pape/?fbclid=IwAR3XUs96rBSx8xsnqPbt0EhNWRzkN9-0ZRt9e-wF9DgxJFVFPUFKtrSAZok

Sur le thème de la part entière des femmes dans les Eglises, sur ce site :
« Un changement révolutionnaire » : https://www.temoins.com/un-changement-revolutionnaire/
« Les femmes dans l’Eglise » : https://www.temoins.com/les-femmes-dans-leglise/
« Femmes et hommes en coresponsabilité dans l’Eglise » : https://www.temoins.com/femmes-et-hommes-en-coresponsabilite-dans-leglise/

 

 

Le pape peut-il remettre la curie au pas ?
_______________

 

Un archevêque enlève sa mitre au cours d'une messe du Pape pour remettre le pallium sacré aux nouveaux archevêques métropolitains, le 29 juin 2019 dans la Basilique Saint-Pierre du Vatican.Face à la crise de l’institution catholique et en regard de la volonté de réforme manifestée par le pape François, la curie apparaît comme un bastion du conservatisme. Des modifications ont été opérées, mais la question demeure : le Pape peut-il remettre la curie au pas ?

Dans cette émission de France culture, l’intervention de plusieurs experts nous éclaire sur les évolutions, le potentiel de changement et les blocages.
Avec :
Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef à La Croix
Céline Béraud, sociologue, directrice d’études à l’EHESS
François Mabille, chercheur en sciences politiques au groupe Religions, Sociétés, Laïcités

https://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-a-moudre-dete/du-grain-a-moudre-dete-emission-du-mardi-02-juillet-2019?fbclid=IwAR02KS9cMsnNblj57RsJGzyVngX71hWyXijP6F1sCRES8HUj5MkQKY8pyS8

 

 

La guerre des Dieux n’aura pas lieu
_______________

 

IStockSuite à la récente publication de son livre : « La guerre des Dieux n’aura pas lieu » , Anne-Sylvie Sprenger, de Protestinfo, interviewe le sociologue Jean-Paul Willaime, ancien directeur du laboratoire de recherche du CNRS : « Groupe sociétés, religions, laïcités » : « Un saisissant état des lieux entre analphabétisme religieux et tensions fondamentalistes ». Le livre de Jean–Paul Willaime est également mis en perspective sur ce site : « Itinéraire d’un sociologue des religions : Jean-Paul Willaime » : https://www.temoins.com/itineraire-dun-sociologue-des-religions-jean-paul-willaime/
Sur le site : REFORMES.CH : https://www.reformes.ch/religions/2019/06/la-guerre-des-dieux-naura-pas-lieu-sociologie-religions-fait-religieux?fbclid=IwAR3zGCrCwQgKX_wMHeFeAhwWVwjkI94x2dQH4rsttfGrsEz-SZ-5ecaoW3s

 

 

Les tendances nouvelles du cinéma chrétien américain
_______________

 

Un article de David Gonzalez sur le site d’Empreinte Temps présent

« Longtemps, les films inspirés par la religion rimaient avec films historiques en costumes, mais souvent avec petits budgets, mais c’était avant l’émergence d’une tendance venue des Etats-Unis et qui cartonne au box office : les « Faith-based-movies », les films chrétiens ou juste avec un zeste de foi »

https://www.editions-empreinte.com/post/cinéma-cinéma-tchi-tcha?fbclid=IwAR0Kw1rYU7uWVJgcGcWNaycaCRUGHRzjbbVIMCx9dKDotRPNe4jjczVXXdk

 

 

L’amour du Christ et l’espérance qui se tourne vers lui incluent l’amour de la terre et une espérance pour elle : une eschatologie écologique
_______________

 

C’est le titre d’un article de Michel Durand, prêtre du Prado, dans son blog : « En manque d’Eglise » (Un échange pour une quête de sens . Que devons-nous communiquer d’essentiel ? L’amour universel de Dieu réalisé en Christ montre le chemin devant se traduire en gestes quotidiens. Spirituel et politique sont liés).

Michel Durand nous rapporte qu’il vient de terminer un livre de Jürgen Moltmann : « La venue de Dieu. Une eschatologie chrétienne ». Il nous dit comment la réflexion de Moltmann l’a conduit dans la méditation : « J’ai ressenti après chaque lecture le besoin de prendre un temps de méditation, tout simplement pour communier avec l’unique Dieu qui se donne dans l’espérance d’une communion totale, pleine avec Lui et toute l’humanité ».

« Jürgen Moltman me semble complètement en phase avec ce que le monde vit depuis plusieurs décennies. » Sur ce site : Une théologie pour notre temps : https://www.temoins.com/une-theologie-pour-notre-temps-lautobiographie-de-juergen-moltmann

Citation de Moltmann : « Il n’y a pas de communion avec le Christ sans communion avec la terre. L’amour du Christ et l’espérance qui se tourne vers lui, incluent l’amour de la terre et l’espérance pour elle »

http://www.enmanquedeglise.com/2017/08/l-amour-du-christ-et-l-esperance-qui-se-tourne-vers-lui-incluent-l-amour-de-la-terre-et-l-esperance-pour-elle-une-eschatologie-ecolo

 

 

L’écologie extérieure est inséparable de l’écologie intérieure
_______________

 

Annick de Souzenelle Une interview de Annick de Souzenelle sur Reporterre

Ecrivaine et théologienne, Annick de Souzenelle poursuit un chemin spirituel d’essence judéo-chrétienne et elle a écrit de nombreux ouvrages de spiritualité : https://fr.wikipedia.org/wiki/Annick_de_Souzenelle

Dans cette interview, Annick de Souzenelle assure que « la crise écologique est intrinsèquement liée à une transgression des lois ontologiques. Sans travail spirituel pour retrouver et harmoniser racines terrestres et racines spirituelles de l’humain, il serait impossible de la stopper »

« Ce que nous faisons à l’extérieur a sa répercussion à l’intérieur, et vice versa, donc il est extrêmement important de cultiver ensemble le monde animal extérieur et le monde animal intérieur, et de la même manière en ce qui concerne les mondes végétaux et minéraux ».

« Depuis quelque temps, ce n’est pas seulement que l’homme ne fait pas le travail intérieur. C’est qu’il fait un travail contraire aux lois de la Création. On est dans le contraire de ces lois ontologiques, alors le monde tremble ».

« J’ai pratiquement parcouru le siècle ! Je me souviens très bien du monde de mon enfance, des années 1920. C’était un monde figé, totalement incarcéré dans un moralisme religieux bête et insupportable. Il n’était pas question d’en sortir, et ceux qui le faisaient étaient mis au ban de la société. Je me suis très vite sentie marginalisée. Puis la guerre est venue casser tout ça. Tout a changé après la guerre. Les jeunes des années 1960 ont envoyé promener la société d’avant, avec le fameux « Il est interdit d’interdire » qui résume tout, seulement ça allait trop loin. Le « sans limite » est aussi destructeur que les limites trop étroites. »

« L’humanité inconsciente est dans le réactionnel. Elle était complètement brimée d’un côté. En s’échappant de cette contention, elle a explosé. Elle ne sait pas trouver la juste attitude. On va à l’extrême, parce qu’on ignore les lois qui structurent. Nous avons l’habitude d’associer le mot « loi  » à l’idée de contrainte, mais les lois ontologiques, au contraire, libèrent ».

« L’Homme est comme un arbre. Il prend ses racines dans la terre, et ses racines dans l’air, la lumière. Il a des racines terrestres et des racines célestes »

« On ne peut pas entrer dans l’intelligence du cosmos extérieur sans entrer dans l’intelligence du cosmos intérieur. Ce n’est non plus la seule voie. Je peux aussi dire le contraire : ça peut être quelqu’un qui découvre son cosmos intérieur, et par conséquent qui va se consacrer au cosmos extérieur. On ne peut pas vivre quelque chose d’intense intérieurement sans se trouver relié au monde extérieur »

« Nombreux sont ceux qui se disent athées parce qu’ils rejettent le dieu des églises… mais ressentent cette unité avec la nature. Le grand sujet aujourd’hui est de sortir de l’esclavage au collectif très inconscient, pour entrer, chacun et chacune, dans sa personne, dans l’expérience personnelle. On est à cet endroit de chavirement total de l’humanité… Les religions elles-mêmes, telles qu’elles sont aujourd’hui, sont vouées à une profonde mutation. Ce qui va émerger de tout cela est une conscience totalement nouvelle, d’un divin qui sera intimement lié à l’humain, qui ne viendra pas d’une volonté d’ailleurs, mais d’une présence intérieure. »

« Nous sommes dans un moment unique de l’humanité, extrêmement important, le passage de l’Homme animal à l’Homme qui se souvient de ses racines divines. Il y a un grand espoir ».

Sur Reporterre, le quotidien de l’écologie :
https://reporterre.net/L-ecologie-exterieure-est-inseparable-de-l-ecologie-interieure?fbclid=IwAR0D3bPtaLDZcJCzi3CygOpxRNyZxk0jGKZk6bBnSwpT5h4-OCCwDIFg1tc

Sur ce site, voir aussi : « La montée de la conscience écologique : des voix pionnières : Jürgen Moltmann, Pape François, Edgar Morin : https://www.temoins.com/la-montee-de-la-conscience-ecologique/

Share This