Sélectionner une page

Le magnifique cri d’espérance d’une religieuse milanaise

La Speranza en Italie ces jours-ci, c’est le ciel d’un bleu dépollué et provocant, c’est le soleil qui brille obstinément sur les rues désertes, et qui s’introduit en riant dans ces maisonnées qui apprennent à redevenir des familles…

 

 

En ces temps difficiles

La montée de l’épidémie du coronavirus  bouleverse notre existence collective . Nous sommes tous personnellement confrontés à cette réalité qui envahit le champ social. La résistance s’organise. C’est une politique sanitaire. C’est un changement dans la vie sociale. Notre vie est bousculée. Ne nous est-il pas également demandé une réponse spirituelle ? Pour tous, c’est un retour à L’Essentiel, et aussi une affirmation de la dimension fraternelle. C’est aussi, dans tous ses aspects, un choix de la vie contre la mort. N’est-ce pas le moment de relire un texte rapportant la pensée de Jürgen Moltmann à cet égard : « La vie contre la mort » .

La vie contre la mort

 

~~~

 

Comment l’esprit de l’Evangile a inspiré les mentalités occidentales et, quoiqu’on en dise, reste actif encore aujourd’hui

https://encrypted-tbn2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRPdewUfGM4dzGtOy_i6CBk_uSFDuHiQ8Jdts2aT3G_9v3fmA9h Historien britannique, Tom Holland a écrit récemment un livre : « Dominion. The making of the western mind », traduit en français sous le titre : « Les chrétiens. Comment ils ont changé le monde ».

Tom Holland met en évidence la révolution culturelle suscitée par le christianisme en ses débuts et la poursuite de son influence transformatrice dans la civilisation occidentale à travers des valeurs qui sont actives aujourd’hui encore, par exemple dans la promotion des droits humains :
https://www.franceculture.fr/emissions/le-tour-du-monde-des-idees/ce-que-lesprit-occidental-doit-au-christianisme

http://vivreetesperer.com/comment-lesprit-de-levangile-a-impregne-les-mentalites-occidentales-et-quoiquon-dise-reste-actif-aujourdhui/

Comment les valeurs chrétiennes sont présentes aujourd’hui dans nos débats de société ? Tom Holland répond en français à une interview sur France 24 :

 

~~~

 

 

Dans une éthique chrétienne, comment envisager les populismes ?

Is God A Populist? C’est le sujet d’un livre qui recueille un ensemble de contributions : « Is God a populist ? Christianity, populism and the future of Europe »

https://www.amazon.fr/God-Populist-Christianity-Populism-Future/dp/8293097612/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&keywords=Is+God+a+populist%3F&qid=1583508406&s=books&sr=1-1

Directeur du « Schuman Center for European studies », Jeff Fountain en présente, sur son blog, les principaux apports : « Is God a populist ? » : « Les populistes prétendent souvent parler au nom du christianisme. Cependant, un regard plus attentif montre que le populisme nous présente généralement « un autre évangile ». Comment les chrétiens peuvent-ils répondre aux revendications du populisme ? ».

https://www.schumancentre.eu/2019/12/is-god-a-populist/

 

~~~

 

La société française a changé

Au cours de ces dernières décennies, la société française a profondément changé. Le catholicisme s’est affaissé et réduit et la société laïque qui lui était opposée, et plus particulièrement la contre-société communiste, a accompagné ce déclin. D’autres phénomènes sont apparus comme la montée du communautarisme islamique et une ségrégation sociale géographiquement accrue. En s’appuyant sur de nombreuses recherches, c’est ce que nous montre Jérôme Fourquet, directeur du Département opinion à l’IFOP, dans un livre intitulé : « L’archipel français ». « Naissance d’une nation multiple et divisée », précise le sous-titre .

Dans une vidéo, Campus protestant rapporte une conférence de Jérôme Fourquet à propos de son livre :

 

~~~

 

La crise de la profession de pasteur

Résultat de recherche d'images pour "image burn out"Dans le journal : le Temps, Jérôme Cottin, professeur de théologie pratique à l’université de Strasbourg, rapporte une grande enquête sur la profession de pasteur en répondant à une interview : « Qu’ils soient français, belges ou suisses, une vague de dépressions, burn out ou dépression, touche les pasteurs »

Quel est le « modèle » de cette profession ? Est-il en phase avec les attentes du public desservi ? Dans le passé déjà, Jean-Paul Willaime avait écrit un livre sur la profession de pasteur, le présentant à l’époque comme un prédicateur docteur : https://www.temoins.com/itineraire-dun-sociologue-des-religions-jean-paul-willaime/

Aujourd’hui, Jérôme Cottin nous présente la profession de pasteur dans une conjoncture où les églises sont confrontées à un changement profond social et culturel : « Aujourd’hui, ce n’est plus le ministère qui porte la personne, mais la personne qui porte le ministère ». Comment vivre au quotidien une demande exigeante ? Les femmes pasteur se sentent plus libres. « Elles n’ont pas l’obsession de coller à une image ». C’est bien le rapport entre une image et la réalité sociale qui est en cause.

https://www.letemps.ch/societe/jerome-cottin-on-assiste-aujourdhui-un-burnout-pastoral?fbclid=IwAR1OagbqWSFlka9ytrd4q0ks2rmMqK8Vk7ejgSM4-QrkWMuRrwWAr5gRGs4

 

~~~

 

Crise dans l’Eglise catholique

Résultat de recherche d'images pour "image abus sexuel"La multiplication des scandales en terme d’abus sexuels dans l’Église catholique, au delà de la honte morale et spirituelle, et à partir d’une réflexion sociologique et historique, suscite la montée d’une prise de conscience du caractère systémique de cette crise. La structure hiérarchique associée à la sacralisation, se manifestant par ailleurs dans un modèle sacerdotal est perçue de plus en plus comme une cause principale de la crise.

Le changement social et culturel, notamment le puissant mouvement féministe : « Un changement révolutionnaire» :  https://www.temoins.com/un-changement-revolutionnaire/ et la généralisation de la communication internet mettant fin au secret : « le pouvoir d’organiser sans organisation. Les structures hiérarchiques en question » : https://www.temoins.com/le-pouvoir-dorganiser-sans-organisation-les-structures-hierarchiques-en-question-2/ induit

Un mouvement de réforme.

Le théologien Daniel Bogner, professeur à l’Université de Fribourg, fait partie des porte-voix de l’analyse et de la volonté réformatrice. L’ampleur des abus sexuels est liée à « une sacralisation indue, au cours d’une longue histoire, de l’autorité, de l’institution, des fonctions : elle a produit un corps sacral intouchable et un cléricalisme étouffant, pratiquant un entre soi inaccessible à toute critique ». « La crise n’est ni périphérique, ni marginale ». « Elle relève d’un système qui l’a permise et la permettra encore, si l’Église ne va pas jusqu’aux racines d’un mal qui détruit d’avance ce qu’elle prétend dire aux hommes », écrit-il dans la revue Esprit…

Publié sur le site : cath.ch :

https://www.cath.ch/newsf/face-au-clericalisme-le-professeur-daniel-bogner-prone-la-reforme/?fbclid=IwAR0OEMhgsapHvD_-tsqE2VgDGMm_wJfa1N6UR0YwuklmPFR0O2J-39L-THs

 

~~~

 

 

Jean Vanier : la faille

Parce que ce que nous avons connu de Jean Vanier pendant des décennies, non seulement son œuvre pour un nouvel environnement à l’intention des handicapés, mais envers eux, une attitude de profond respect, et généralement une expression de bonté et d’humilité, un humanisme chrétien, apprendre des abus sexuels de sa part vis à vis de femmes en situation de faiblesse, a suscité en nous un grand choc, une sidération. Une image s’est déchirée. Si l’apport demeure, une faille est apparue, une dérive dans le sillage d’une dépendance, d’une conception entrainant un abus à la fois sexuel et spirituel. Cette dérive est bien rapportée dans un article de La Vie : « Révélation sur la face cachée de Jean Vanier » : http://www.lavie.fr/religion/catholicisme/revelations-sur-la-face-cachee-de-jean-vanier-22-02-2020-104079_16.php?fbclid=IwAR1uwmmAlgYm7kiwhWGeVVyK_jQENBi3CoixyOa7xyQtJsEeFZY08RzGa7I

Parmi les nombreux commentaires, celui d’Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef du quotidien : La Croix, mous paraît aller à l’essentiel : Comment une telle vision perverse de la spiritualité a pu se frayer un chemin dans certains milieux catholiques ? « Que L’Eglise ne soit pas au clair avec la sexualité, les récents scandales le montrent bien. Qu’elle n’ait jamais pris le temps de l’être est navrant… Il faut de toute urgence revoir la vision de la sexualité que l’Eglise transmet au quotidien… » https://religion-gaulmyn.blogs.la-croix.com/jean-vanier-le-poison-de-la-mystique-sexuelle/2020/02/28/?fbclid=IwAR1JZ45Ah1E5myBtwJf3dnTZrs7h2tV7WbGhYm8Alsstd60f5U1Ugen8Pes

Dans cette tourmente, l’attitude courageuse des dirigeants de l’Arche, l’association fondée par Jean Vanier, est un réconfort et un encouragement. En mettant en premier la justice, et pour cela, en dépassant attachement et dépendance, ils ont eu le courage de susciter une enquête indépendante qui a permis de révéler la vérité. Nous voyons cette lumière dans l’interview de Stephan Pozner, responsable international de L’Arche : https://youtu.be/xGu4vMCCl7Qhttps://www.ktotv.com/video/00293036/2020-02-20-entretien-special?fbclid=IwAR1mkWk2fYfXAt5qRWzM8lGw4XivIZyEJ4oCS1gNps7pSk-7uQTnMCmpHnA

 

~~~

Le départ de Jean Delumeau

Décédé le 13 janvier 2020, Jean Delumeau est un grand historien du christianisme de la Renaissance et de l’époque moderne. Dans ses recherches sur les mentalités religieuses, il a fait apparaître la prégnance de la peur suscitée par une certaine conception de Dieu et du péché. Lui-même a du trouver libération d’une emprise traditionnelle. Sa découverte de l’œcuménisme y a contribué. Jean Delumeau a milité pour un catholicisme d’ouverture dans le sillage de Vatican II. Son livre : « Le christianisme va-t-il mourir ? », publié en 1977, sans méconnaitre les apports du passé, en marque bien les ombres et plaide pour une nouvelle Eglise : « Qu’elle redevienne ce qu’elle n’aurait jamais cessé d’être : un groupement d’hommes de foi, libres et conscients de l’importance et des risques de leur adhésion au Christ ». https://www.persee.fr/doc/thlou_0080-2654_1977_num_8_4_1586_t1_0498_0000_1

Dans « l’Esprit des Lettres », cette courte vidéo décrivant la vie et l’œuvre de Jean Delumeau : https://www.youtube.com/watch?v=cqPFfqhJshg

 

~~~

 

La nouvelle Bible en français courant

En septembre 2019, est sortie la révision d’une traduction de la Bible en français courant, une « Bible connue et appréciée de beaucoup dans toute la francophonie ». Valérie Duval Poujol, exégète et théologienne, a joué un rôle important dans cette traduction, et, en diverses circonstances, elle sait en présenter les modes d’élaboration et les enseignements qu’on peut en tirer.

https://www.franceculture.fr/emissions/service-protestant/semaine-de-priere-pour-lunite-des-chretiens-une-traduction-oecumenique-de-la-Sur le site : « servirensemble.com », qui milite pour une juste place des femmes dans les Églises, Valérie Duval Poujol nous apporte une mise en perspective très pédagogique de la réalisation et de l’apport de cette nouvelle Bible : « Nouvelle français courant » (NFC). Et, dans la dynamique de ce site, elle nous donne des exemples de la manière dont on est sortie ici de biais sexistes, tels qu’ils résultaient de traductions marquées par des mentalités traditionnelles.

https://servirensemble.com/2020/02/28/la-bible-nouvelle-francais-courant-moins-sexiste/?fbclid=IwAR0qxO4fhNfvhGHHM52SGhvfxrgS50FyjhxK3KyfB5i-9a06JQsJB9wGy2M

~~~

 

Vivre ensemble ou faire ensemble

« Vivre ensemble ou faire ensemble », c’est le titre d’un récent article sur le blog de Frédéric de Coninck : « Tendances, Espérance. Un regard protestant sur l’évolution de la société ». Frédéric de Coninck, sociologue et bibliste, a apporté à Témoins de nombreux éclairages et ses livres ont été fréquemment présentés sur ce site. C’est le cas pour un livre récent : « Etre sel de la terre dans un monde en mutation » :

https://www.temoins.com/pour-un-temoignage-chretien-dans-un-monde-en-mutation/

Le blog de Frédéric de Coninck nous aide à interpréter les situations à partir des sciences sociales et dans la vision de l’Evangile. C’est une démarche proche de celle de Témoins. Les titres des derniers articles mis en ligne sur ce blog nous donnent une bonne idée de l’approche adoptée : « Ce que nous disent (de plutôt surprenant) les conditions de travail » ; « Une somme d’opinions ne fait pas une adhésion à un projet politique » ; « Changer de paradigme… plus facile à dire qu’à faire » ; « Vivre seul (e). Une tendance de fond »… Un éclairage original et, à chaque fois, en fin de parcours, une inspiration éthique.

« Vivre ensemble ou faire ensemble » : S’il y a aujourd’hui une prise de conscience que le vivre ensemble est défaillant et un souhait de le promouvoir à travers des lieux de rencontre, Frédéric de Coninck estime que l’on doit aller plus loin. Il part d’une expérience déjà ancienne de psychologie sociale qui « montre que la coupure et l’isolement entre deux groupes crée de l’hostilité,… que le simple contact entre ces groupes ne suffit pas. Il faut un objectif commun qui nécessite la coopération entre ces deux groupes pour surmonter cette hostilité ». Or, dans notre société, les occasions de coopération diminuent. C’est un appel au faire ensemble. C’est préconiser une théologie de l’agir. Selon l’Evangile, Dieu nous appelle à travailler dans sa vigne.

https://societeesperance.home.blog/2020/03/02/vivre-ensemble-ou-faire-ensemble/

~~~

 

Cinéma : Les films à ne pas manquer au cours d’un mois

Cinéma, culture, sport, spiritualité, société… autant de sujets de prédilection du blog de Jean-Luc Gadreau : ArtSpi’in. Jean-Luc Gadreau est pasteur, auteur, artiste et aussi attaché de presse du Jury œcuménique du Festival de Cannes. Ce blog est une vivante porte d’entrée sur la culture de notre temps. En 2014, nous avions déjà présenté ArtSpi’in sur le site de Témoins : https://www.temoins.com/artspiin-un-blog-branche-en-positif-sur-la-vie-les-arts-le-sport-la-culture-et-la-spiritualite/

Aujourd’hui, la présentation du blog s’est encore améliorée. Cinéma, culture, sport, spiritualité… Des textes attractifs, des vidéos, de superbes photos… et une réflexion de fond : https://artspiin.com

Et voici une nouvelle proposition de Jean-Luc : Chaque mois, sur Campus protestant, « un rendez-vous pour parler cinéma, des sorties qui ont marqué, des films où il y a quelque chose d’intéressant à relever, avec un regard protestant… chrétien… avec un regard peut-être différent sur ce cinéma ».

« Les films à ne pas manquer en février » : https://www.youtube.com/watch?v=xKXRLREg1XU&feature=youtu.be&fbclid=IwAR2e_1d9tq13Zu8uXAr3Kyl2oBXdoGc2QWkKRE-8WGALhb8VQ7N9cKR5yDg

 

Share This