Sélectionner une page

« L’Eglise en tant qu’ekklesia est l’assemblée des croyants, le corps du Christ vivant et dynamique dont chacun des membres contribue à faire communauté. Or, depuis de longs siècles et le temps des cathédrales notamment, la notion d’Eglise est associée pour le plus grand nombre de nos contemporains à des bâtiments. On trouve là une tension qui invite à sans cesse revisiter la vocation de ce qu’est la véritable Eglise. Curieusement, j’ai pour mission de faire un état des lieux ! Paradoxe révélateur d’une Eglise qui au-delà de ses lieux gagnerait à mettre l’accent sur les liens dont elle devrait être le moteur : des liens d’adoration entre les croyants et Dieu, des liens de fraternité entre les croyants et des liens de témoignage entre les croyants et les incroyants. Or c’est précisément parce que certaines Eglises aujourd’hui peinent parfois à faire vivre ces liens de manière adaptée et satisfaisante que l’Eglise émergente s’est développée. Essayons donc de faire un état des lieux, ou si vrous préféez un état des liens, du courant de l’Eglise émergente. Pour ce faire, je poserai quelques jalons socioculturels pour introduire les rapports entre Eglise émergente et la culture émergente. Je tenterai ensuite de définir le courant de l’Eglise émergente, avant d’esquisser une typologie. Je décrirai ensuite quelques caractéristiques des Eglises émergentes, et enfin, j’évoquerai certains enjeux liés à l’essor de ces nouvelles formes d’Eglise en questionnant leur pertinence. GMMM.


Share This