Sélectionner une page

Pour un engagement dans la culture.

Avec ses co-éditeurs : Charles Anderson et Michael Sleasman, Kevin J. Vanhoozer nous offre une perspective nouvelle et suggestive. Un grand chantier s’ouvre à nous. En effet, nous ne sommes pas seulement appelés à exercer notre jugement, mais, en fonction de la compréhension ainsi acquise, à devenir des « agents culturels » (5), capables d’exercer une influence que ce soit sur le registre de la réception personnelle, de la communication avec d’autres ou dans des formes de création.
Les tâches qui nous attendent ne sont pas seulement individuelles, mais collectives. Les chrétiens sont appelés à manifester la dynamique de l’Evangile dans la culture d’aujourd’hui, cette dynamique pouvant, dans certains cas, s’investir dans des formes de contre culture. Le philosophe et théologien français, Michel de Certeau, évoquait ainsi la possibilité « d’emprunter crtains éléments au système dominant pour les utiliser à des fins nouvelles » (p. 56). Le peuple chrétien, l’église, sont appelés à révéler et à susciter des réalités nouvelles. « Ce que Marx dit à propos de la philosophie s’applique encore plus à la théologie : « Les philosophes ont seulement interprété le monde de différentes façons. Le problème est de le changer » (p. 58). Comme nous le dit Kevin Vanhoozer, nous avons besoin « d’agents culturels chrétiens qui démontrent la compréhension de leur foi en accomplissant l’Evangile et en donnant une forme concrète au Royaume de Dieu, là où deux ou trois sont réunis, dans les univers culturels les plus variés » (p.59).

Jean Hassenforder

 

Share This