Sélectionner une page

915SeulLa peinture de Judy Biron s’inscrit dans une démarche de réflexion généreuse et ouverte sur la quête de sens et la foi en Dieu et son histoire ne manque pas d’originalité. Voici donc, en quelques mots, ce qu’elle nous livre d’elle-même pour éclairer ses œuvres.

 

Je vis en France depuis plus de 46 ans. Mon mari et moi avons trois enfants et sept petits enfants. Mes ancêtres huguenots ont fui la France en 1677. Ils trouvèrent d’abord refuge en Suisse avant d’embarquer, en 1680, à destination du Nouveau Monde sur le navire Sankt Markus 915Bateaucommandé par le Capitaine Sander. Ils accostèrent sur les bords de la Delaware et s’installèrent à Germantown, dans ce qui devait devenir la Pennsylvanie, puis plus tard à Philadelphie.

Tous mes ascendants paternels furent pasteurs de père en fils dans l’Eglise Mennonite jusqu’à mon grand-père, ordonné en Pennsylvanie  dans l’Eglise Evangéliste Mennonite915Mennonite (Gospel Ministry Mennonite Church) le 13 septembre 1903 par son père. Promu en 1906 au poste de Senior Bishop dans le Perkasie Burks County il partit ensuite vers l’Ouest, envoyé par sa mission. Il quitta alors l’église mennonite, peu représentée à l’Ouest, pour à rejoindre l’Eglise Congrégationelle de Dwight dans l’Illinois.

Mon père choisit lui d’être ingénieur des eaux et se spécialisa dans leurs systèmes de traitement. Bien que rompant avec la tradition évangélique ancestrale, il resta attaché aux valeurs chrétiennes et à ses convictions profondes.

Je suis née en 1942 à Streator, Illinois, non loin de la 915R66route mythique « N° 66 » qui conduisit tant de familles vers un nouvel avenir. Peut être éveilla-t-elle en moi le goût et la volonté d’élargir mon horizon et de découvrir le monde !

Mon éducation et mon inspiration artistique commencèrent très tôt à Dwight dans les bras de mon père. Petite il me portait dans le jardin et me faisait toucher et admirer une jeune pousse, un bourgeon en éclosion, la beauté, la délicatesse d’une fleur, la fragilité de 915FleurEtPapses pétales, l’envol d’un papillon, un petit oiseau perché sur une branche, puis il qui m’aidait à reproduire sur le papier ce que nous avions observé.
Dans mon enfance, chaque instant de liberté fut consacrée à la peinture : je mangeais, je dormais, je rêvais d’Art ! Ma famille eut en outre une grande influence sur moi. Elle me transmit des valeurs et l’exigence d’une qualité de vie.

A 10 ans je m’inscrivis à un concours et réalisais ma première peinture : un portrait de Jésus. J’obtins le Premier Prix mais, ce n’est que bien des années plus tard que je revins à l’art pictural et ensuite à Dieu quand, préoccupée par le grand-âge de mes parents, je cherchais des réponses sur l’Au-delà.
Mes peintures sont, à cause ou grâce à cela, très souvent liées à ma recherche.

Ainsi le 915LeChemin« Chemin de la Lumière » est venu de mon questionnement sur Dieu. J’ai ressenti la douleur de la crucifixion et découvert qu’après la mort de Jésus en croix il n’y a pas de ténèbres mais que s’ouvre une route de Lumière et de Paix.915JBiron

A chaque tableau une phrase ou deux diront mon approche mais chacun peut y voir autre chose. » ** Voir la Galerie **

Judy Biron

Share This