Sélectionner une page

 

 

Radio France international, « Religions du Monde »
http://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200329-les-religions-en-france-face-coronavirus

Plus de célébrations publiques, ni de rassemblements religieux, alors que les fidèles des religions monothéistes sont entrés dans une période de fêtes religieuses, Pessah pour les juifs, la fête de Pâques chez les chrétiens, et à partir du 24 avril 2020, le mois du Ramadan pour les musulmans, Religions du Monde interroge les responsables des cultes sur le rôle des religions dans cette période de pandémie et de confinement.

Dans un souci de mobiliser les forces morales et spirituelles de la nation, le président Emmanuel Macron a rassemblé lors d’une audioconférence, le lundi 23 mars 2020, les responsables religieux et d’associations laïques. (RfI, Dimanche 29 mars 2020).

 

~~~~~~

Haïm Korsia a publié, peu avant l’épidémie de Covid-19, un essai « Réinventer les aurores » (Fayard) sur le réenchantement de notre société. Le Grand rabbin de France y déploie un discours sur le retissage du lien social et la nécessité d’être unis qui prend toute son actualité dans cette crise sanitaire inédite.

 

 

 

 

~~~~~~

 

https://m.media-amazon.com/images/I/71iQ7n3qQ2L._AC_UY218_ML3_.jpg« Après Dieu », le livre-boussole du pasteur Clavairoly après les crises publié il y a quelques mois, garde également toute sa pertinence. Choc violent des attentats, dialogue interreligieux, écologie, accueil des réfugiés… Le président de la Fédération protestante de France (FPF) décrypte avec finesse, à la lumière de l’Évangile, les grandes aspirations et les grandes révoltes de nos sociétés contemporaines. Le président de la Fédération Protestante de France s’exprime dans un communiqué relatif à la situation de crise du covid-19, intitulé « Tu es précieux à mes yeux. N’aie pas peur car je suis avec toi », appelant chacun à un « un comportement citoyen et responsable ». Il poursuit : « Par ce respect des mesures et des consignes, chacune et chacun a l’occasion d’exprimer la solidarité à l’égard de son prochain, particulièrement à l’égard des personnes vulnérables, isolées, en situation de précarité, et en même temps d’accorder sa confiance à Celui qui conduit nos vies » (le 17 mars 2020). À retrouver sur le site de la Fédération protestante qui vient tout juste de faire peau neuve : https://www.protestants.org/page/635449-accueil

~~~~~~

https://i.f1g.fr/media/eidos/616x347_crop/2020/04/07/XVMdb937f4e-78d1-11ea-ae87-f757a46fe2ef.jpgDans ce contexte, pour Jean-Pierre Denis: «Les évangéliques de Mulhouse ont servi de bouc-émissaire».

https://www.lefigaro.fr/vox/religion/jean-pierre-denis-les-evangeliques-de-mulhouse-ont-servi-de-bouc-emissaire-20200407

Le directeur de l’hebdomadaire La Vie estime que le procès intenté aux participants du rassemblement chrétien à Mulhouse, notamment par Jean-Luc Mélenchon, est injustifié, car dans le même temps les élections municipales ou les matchs de football étaient maintenus eux-aussi.

~~~~~~

https://medias.liberation.fr/photo/1303872-tincqh_opalhh_30811_24.jpg?modified_at=1585642059&width=960Hommage

Le grand journaliste religieux français, Henri Tincq, est décédé ce dimanche 29 mars des suites du Covid-19. Dans un entretien que le Monde des religions republie en son hommage, « il nous faisait part de son triste constat du virage «à droite toute» d’une Église prise au piège des questions identitaires ». Marie Malzac, journaliste à La Croix, écrit : « Je ne le connaissais pas personnellement, mais dans le petit monde des journalistes spécialisés en information religieuse, Henri Tincq était une institution. Je me souviens encore quand j’ai lu pour la première fois l’un de ses papiers, même si je ne saurais pas dire de quoi il s’agissait. C’était sur Slate, publication avec laquelle il collaborait toujours, même après avoir pris sa retraite du journal Le Monde. Je me trouvais dans la salle de presse du Saint-Siège, toute jeune rédactrice (il y a presque dix ans…) et j’ai demandé à Frédéric Mounier, alors correspondant de Journal La Croix à Rome, qui était cette signature que je connaissais pas. Il s’est étonné de mon ignorance, avant de me parler de son parcours, de son travail à La Croix. Depuis j’ai régulièrement suivi ses articles. Je ne partageais pas forcément toujours son approche, mais il était un observateur attentif et un incontournable du métier. Le coronavirus a emporté une des grandes plumes de l’information religieuse, ainsi que titre La Croix. Il emporte nos aînés, parfois nos mentors, ceux qui nous ont précédés humainement et professionnellement, avant l’heure à laquelle on aurait pensé à leur départ. RIP »

 

~~~~~~

https://focus.nouvelobs.com/2020/03/24/365/0/1500/750/633/306/75/0/7678a79_moHzakc3IqkdAqJyYRjzn7N7.jpgLa « Notice optimiste sur les effets secondaires et imprévus du virus », par Ottavia Casagrande, l’auteure italienne de « l’Espion inattendu » (Liana Levi), récemment publié en France, a été surprise par le confinement alors qu’elle se trouvait dans la région de Bergame. Elle nous livre ce que la vie au temps du coronavirus lui a inspiré.

https://www.nouvelobs.com/bibliobs/20200326.OBS26606/notice-optimiste-sur-les-effets-secondaires-et-imprevus-du-virus-par-ottavia-casagrande.html

A dire vrai, cette chronique a aussi un autre mérite. Elle démontre « chaque jour qu’Albert Camus avait raison : « Et pour dire simplement ce qu’on apprendra au milieu des fléaux, qu’il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser. »

Share This