Merci pour votre abonnement !

 

Vous venez de rejoindre la famille de Témoins, Bienvenue !
Désormais vous allez recevoir toutes les newsletters et revues de presse de témoins, environ une fois par mois.

Heureux de vous accueillir parmi nous !

 

Découvrez nos dernières publications ci-dessous :

 

NOUS SOUTENIR ?

———————————-

Vous pouvez , si vous le souhaitez, contribuer au développement de notre site sous forme de dons, en cliquant sur ce bouton, MERCI !

 

 

Catégories

Archives

Toutes choses nouvelles

Si, dans notre ressenti comme dans notre analyse, nous percevons une crise généralisée, elle revêt des formes différentes, mais appelle la même « metanoïa », transformation du cœur et de l’esprit.

Les différentes Eglises sont interpellées. Elles se veulent en mouvement pour répondre. Ici, on observe un déphasage massif et les efforts peinent à prendre la mesure du problème. Et là, on entrevoit une recherche d’évolution et d’initiative.

Mais, s’il y a une crise ecclésiale, il y en a une, plus vaste encore, celle de notre civilisation. Pour y faire face, une mutation est nécessaire, entre autres, l’émergence d’un nouveau genre de vie, tel que Michel Maxime Egger l’exprime en terme de « sobriété heureuse ». Mais le fond du problème est bien la crise spirituelle diagnostiquée par Philippe Dautais : « l’humanité a rompu avec l’univers du vivant et le souffle qui l’anime ». Ainsi, sommes-nous tous appelés à écouter l’Esprit de vie, l’Esprit de Dieu, dans les signes de sa présence, dans les graines d’amour qui nous invitent à l’espérance. C’est un mouvement qui touche les Eglises, mais les dépasse de très loin. Comme l’écrit Michel Maxime Egger, nous voici appelés à être des « méditants militants ». Une voix se rappelle à nous et se fait entendre : « Et, voici, je fais toutes choses nouvelles » (Esaïe 43.19 ; Apocalypse 21.5).

J.H.

lire plus

Un été orageux

Comment ne pas envisager notre présent et notre avenir de croyants en Christ, sans être bouleversé, en communion avec Lui, par les malheurs qui atteignent aujourd’hui notre humanité. Un empire de mensonge apparaît. En Ukraine, la guerre massacre des populations et ravage des villes. La famine est à nouveau évoquée. L’épidémie n’est pas sans répliques. Et là, soudain, la vie des femmes les plus fragiles est menacée. Scandale, parfois des Églises sont associées aux forces du mal.

« D’où nous viendra le secours ? Le secours nous vient de l’Éternel » (psaume 121). Le passé ne commande pas entièrement le présent. La promesse est là. Dieu sera tout en tous (1 Cor 15.28). La grâce de Dieu remplit notre avenir et éveille notre présent. Aujourd’hui, l’Esprit est à l’œuvre, à nous d’en reconnaître les marques ! Et c’est à chaque fois ce que nous essayons de faire dans les News et les revues de presse de Témoins.

Si telle Église, jusque il y a peu dominante et dominatrice, cherche à sortir de ce contre témoignage, sa situation se dégrade est en passe de s’abimer. La sociologue, Danièle Hervieu-Léger, si écoutée sur ce site, envisage le risque d’implosion. Et elle esquisse une nouvelle configuration : une Eglise en terme de diaspora, déjà en germe dans l’éclosion de tant de groupes de partage et de prière, comme de petites communautés. N’est-ce pas là aussi une pratique de vie chrétienne expérimentée par Jean Lavoué ? En même temps, l’Esprit nous ramène à une vision de la foi, telle qu’elle est apparue dans toute sa fraicheur et telle qu’elle répond aujourd’hui à notre aspiration de fraternité et de vérité expérientielle et à une prise de conscience d’un nouveau monde en gestation dans une dimension écologique. C’est bien là la recherche de Jean Lavoué et celle que vient rapporter Pierre LeBel dans son article sur la théologie autochtone au Canada, une émergence d’un nouveau paradigme. C’est une nouvelle respiration. Par ailleurs, s’esquisse sur notre site une reprise de méditations plurielles. Et toujours une expression de vécu : Diane de Souza nous rapporte l’expérience d’une présence humaine à l’approche de la mort : Etre là tout simplement…

L’article de Guy Aurenche sur le nouvel usage d’une communication internet par la communauté de Saint Merry, toujours innovante, témoigne d’une innovation qui se révèle très pertinente. Danièle Hervieu-Léger a montré dans son livre les possibles effets libératoires de cette communication. Cherchons le meilleur plutôt que le pire dans les medias. A cet égard, David Gonzalez évoque le retentissement du message si porteur de la série : The Chosen, un nouveau regard qui touche et rencontre tant d’aspirations.

David Gonzalez éclaire également pour nous des événement de la vie culturelle. La série Miss Marvel nous apparaît comme un phénomène à l’échelle d’un nouveau monde dans une dimension internationale et interreligieuse.

lire plus
Des arbres qui marchent

Des arbres qui marchent

En dialogue face à la menace d’effondrement écologique et pour un monde meilleur Face à la menace d’effondrement écologique, comment, en dialogue les uns avec les autres, recevons nous cette interpellation ? Quelles prises de conscience ? Quelles pistes d’action ? Un...

lire plus
Share This