Un témoignage chrétien dans la société d'aujourd'hui - Témoins

Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

A l’initiative de l’association : « Nouveau témoignage chrétien », un manifeste vient d’être publié « en vue de traduire pour aujourd’hui les sources et les modalités d’un engagement des chrétiens au service d’une démocratie de fraternité ». Les chrétiens signant cet appel « ne sont pas des nostalgiques de la chrétienté ou encore des prophètes de malheur fixant avec délectation leur regard sur les maux de la société sans jamais s’émerveiller de sa capacité créative. Cette société n’est ni meilleure, ni pire que celle d’hier, elle est le lieu d’exercice de notre responsabilité, de notre créativité et de notre vigilance. Elle est le lieu du témoignage, l’expression d’une liberté et d’une volonté. Au sein de multiples engagements dans la Cité, dans la prière et par la vie des Eglises, il est possible de puiser dans la source évangélique la capacité d’invention et de renouvellement de la démocratie dont nous avons besoin ».

Quel sens des chrétiens, animés par un regard de justice et d’amour inspiré de l’Evangile, peuvent-ils donner à leur présence dans cette société ? Dans ce manifeste, des « chrétiens d’ouverture » répondent à cette question. « Nous vivons une mutation qui doit être maîtrisée. Cela suppose le refus du relativisme où chacun ignore l’autre pour feindre de le tolérer. Cela exige de susciter des individualités, chacun devenant responsable et actif pour son frère et que soit affirmée la volonté de vivre ensemble en société. Catholiques, protestants et orthodoxes, nous voulons, dans un monde à la fois inventif et frileux, riche de possibilités et générateur de misères d’autant plus intolérables, apporter notre contribution au renouveau de la vie démocratique menacée par l’hégémonie de la mondialisation et la dictature de la technique. Les comportements consuméristes et individualistes étouffent les conduites civiques et l’être social, ils rétrécissent l’espace public. Contre les cyniques et les nihilistes, nous affirmons que les changements personnels conditionnent tout changement ».
Dans cette perspective, le manifeste esquisse quelques gestes, quelques orientations fondamentales :
1) « Résister au communautarisme, dévoiement de la communauté qui voudrait voir la religion régir la vie en société, et au laïcisme intransigeant qui cantonne la religion dans la sphère privée. Il s’agit d’inventer les conditions d’un vivre ensemble dans la Cité. Dans le cadre d’une société laïque, les chrétiens inspirés par leur tradition spirituelle et se référant explicitement à celle-ci ont vocation, comme les croyants des autres religions, à ouvrir des espaces de débat et à proposer des repères éthiques qui enrichissent le lien social et la citoyenneté…
2) Résister à l’individualisme, inventer de nouvelles relations entre l’individuel et le collectif…
3) Résister à la technocratisation de la vie en société. Inventer une démocratie participative fondée sur le partage des savoirs et des pouvoirs…
4) Résister à une mondialisation livrée à la loi du marché et expérimenter dès aujourd’hui en Europe une autre mondialisation fondée sur la sauvegarde de l’environnement, le codéveloppement et la diversité culturelle…
5) Résister aux tentations xénophobes fondées sur la guerre des cultures et des civilisations, promouvoir une culture de paix par le dialogue…

Ce mouvement implique des exigences. « Le vent de la démocratie doit aussi souffler à l’intérieur des Eglises. Leur crédibilité dépend notamment d’évolutions internes : égalité entre les femmes et les hommes pour tous les services et toutes les responsabilités, préférence pour la consultation et le dialogue contre la tentation permanente de l’autoritarisme et du cléricalisme… »

Il doit s’accompagner d’humilité et d’authenticité. « Affronter les défis qui précèdent n’est pas la mission exclusive des chrétiens. Notre témoignage est commun à beaucoup d’autres. Nous disons simplement que la confiance que nous plaçons dans le Christ nous invite à renverser les perspectives, à refuser l’idolâtrie de l’argent, la confiscation des pouvoirs et la transmission élitiste des savoirs. Nous croyons que l’utilité du témoignage chrétien est aussi de continuer à poser la question de Dieu dans la société actuelle, non pour l’imposer mais pour la proposer comme une invitation à vivre la fraternité, à dire le mystère de l’homme traversé par le mal et sauvé pour l’amour ».

Au nombre d’une soixantaine, les premiers signataires de l’appel appartiennent à des générations et à des confessions différentes et témoignent de compétences et d’engagements variés. Ce manifeste s’inscrit également dans la mouvance de l’hebdomadaire : « Témoignage chrétien ».. Ce journal, héritier de l’engagement des chrétiens dans la résistance au nazisme, et ensuite d’une longue histoire riche en témoignage, mais traversée aussi de vicissitudes, exprime ainsi aujourd’hui un désir de renouvellement, la recherche d’un nouveau souffle. Souhaitons un contenu éditorial à la mesure de ces enjeux.

A Témoins, association chrétienne interconfessionnelle, nous avons toujours cherché à allier d’une part une conviction personnelle de foi enracinée dans l’inspiration biblique et la prière et d’autre part un engagement dans la société et la culture dans l’esprit de l’Evangile (1). Chrétien, membre de Témoins, j’apprécie ce manifeste qui appelle à la fois au renouvellement des églises, à un engagement évangéliquement ressourcé, au changement personnel, à l’ouverture d’espaces de débat, à la promotion d’une démocratie participative, à une présence active en faveur de la solidarité, de la sauvegarde de l’environnement et de la paix. Cette affirmation de « chrétiens d’ouverture » dans l’espace public est un signe et une promesse (2).

Jean Hassenforder

(1) Ainsi, parmi les derniers articles parus dans Témoins, on pourra lire
· « Ouvrir un sens pour l’homme et pour la société », Compte rendu du livre de Frédéric de Coninck : L’homme flexible,
(Témoins, n° 137, décembre 2001, pp. 8-9) repris dans la rubrique Éthique.
· « Après le 11 septembre, réfléchir », par Alain Crumière.
Témoins, n° 138, janvier 2002, pp. 4-5
(2) Cet appel a été publié dans le numéro du 8 avril 2004 de Témoignage Chrétien (49, rue du Faubourg-Poissonière 75009 Paris TEL 01 44 83 82 80)
Site Internet:
www.temoignagechretien.fr

Share This