Sélectionner une page

« L’évangile est une bonne nouvelle surtout pour ceux qui n’y croient pas !… l’église existe pour ceux qui n’y sont pas ! ».
Rob Bell nous entraîne dans cette première étape de sa réflexion et nous invite à la créativité, l’humour et l’honnêteté pour retrouver l’audace des enseignements de Jésus..

Velvet Elvis, de Rob Bell (traduit en français sous le titre « Trampoline »(éditions Farel).

Derrière ce titre curieux qui éveille l’attention et choisit de se détacher du langage religieux habituel, se trouve un livre simple et profond, d’une grande fraicheur. Dans ce premier ouvrage paru en anglais en 2005 et en traduction française en 2007 (deux autres ont été écrits depuis, dont les titres anglais ne sont pas moins évocateurs, Sex God et Jesus wants to save christians), Rob Bell, pasteur fondateur de l’église Mars Hill Bible Church à Grand Rapids, Michigan, nous invite à oser affronter les défis auxquels les chrétiens doivent faire face, en particulier aux Etats-Unis et plus généralement dans nos sociétés occidentales contemporaines.

Bell interpelle ses lecteurs : Si Dieu ne change pas, si le cœur du message de l’Evangile ne change pas, il est inlassablement besoin de remettre le métier sur l’ouvrage, de repenser la foi dans les catégories théologiques et philosophiques de la société qui nous entoure. Ce que la tradition chrétienne n’a cessé de faire au fil du temps, par exemple au moment de la Réforme.  Selon Bell, la foi chrétienne reste vivante quand elle vit la rencontre et assume une tension féconde entre une Bonne Nouvelle et le monde. Sans être du monde, être pleinement dans le monde ! Il invite à oser poser et se poser les questions qui dérangent, celles qui ébranlent les certitudes trop confortables d’une foi qui court toujours le risque de se figer dans une doctrine ou une institution (voire une idole ?).

Un des enjeux qui traversent le livre est la question du statut du texte biblique. Bell se positionne comme un évangélique ouvert, respectueux de la Bible reçue comme Parole de Dieu tout en refusant le littéralisme biblique si courant outre-Atlantique. Ce qui n’a pas manqué de lui attirer des critiques virulentes de la part des milieux chrétiens conservateurs.

Un autre apport passionnant de ce livre, largement inspiré, comme Bell l’indique lui-même, des travaux de biblistes contemporains (D. A. Pryor et R. Vander Laan par exemple), est le désir de retrouver la dimension juive du Nouveau Testament, à travers la figure de Jésus comme rabbin. Ces pistes de lecture évoquées brièvement apportent une profondeur et une richesse renouvelée à des textes bibliques parfois « trop » connus.

Enfin, Bell écrit un livre qui se veut accessible au plus grand nombre et fait le choix d’un langage direct, imagé et parfois provocateur, dans le but avoué d’encourager les chrétiens à perdre l’habitude du patois de Canaan pour retrouver la langue de nos contemporains. A signaler, Bell est aussi le concepteur et réalisateur de la série NOOMA, qui propose une vingtaine de petits films très créatifs (malheureusement seulement en anglais pour le moment) dans lesquels l’auteur met en pratique les convictions développées dans son livre. A découvrir sur internet…

Caroline SCHRUMPF

Courte biographie Rob Bell

    Né en 1970, Rob Bell a fait ses études dans la faculté évangélique : Wheaton College, et pendant cette période, il a participé activement à des groupes musicaux. Se sentant appelé à la prédication, il a ensuite étudié la théologie au « Fuller Theological Seminary ».

    Il s’est ensuite engagé dans le développement d’une communauté chrétienne nouvelle, « Mars Hill » appellation s’inspirant du lieu où l’apôtre Paul a parlé aux grecs qui reconnaissaient un « Dieu inconnu ». Cette communauté a grandi très rapidement et est devenue une grande église fréquentée en 2007 par 11000 personnes chaque dimanche.
Rob Bell a écrit plusieurs livres qui ont rencontré un grand succès : « Velvet Elvis. Repainting the christian faith » (2005), « Sex God. Exploring the endless connections between sexuality and spirituality » » (2007). Rob Bell est aussi l’auteur d’une série de 22  vidéos visitant les questions des gens qui explorent la foi chrétienne ; NOOMA

Rob Bell recherche l’authenticité. Il reconnaît la vérité partout où elle se trouve. Il développe une théologie narrative à partir de la Bible.  Il met l’accent sur un christianisme vécu dans la recherche de la présence de Dieu.

D’après la version anglophone de Wikipedia : **Voir l’article**

 

Share This