Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Dans une société ou les expressions individuelles prennent le pas sur le discours des institutions et les normes traditionnelles auxquelles elles sont associées, comment se diriger et se conduire lorsque les repères perdent en visibilité, même s’ ils s’inscrivent dans un mouvement qui n’est pas seulement déconstruction, mais aussi reconstruction?
A un moment ou les institutions religieuses, marquées par les habitudes du passé, peinent à garder leur pertinence face au changement culturel, l’esprit dont elles sont issues garde sa fraicheur, lorqu’on se reporte aux textes fondateurs. Ainsi la Bible, lorqu’elle est lue comme un grand récit portant le “code divin”, continue à être reçue, dans l’alchimie de la lecture, comme une parole qui s’adresse à chacun.
Déja, au XVIèmé siècle, le développement de l’autonomie personnelle s’était traduit par une promotion de la Bible, comme vecteur privilégié de l’inspiration. Aujourd’hui, au regard du flottement des institutions, certains signes donnent à penser que la Bible commence à être mieux perçue. Dans les incertitudes qui affectent les hommes d’aujourd’hui et suscitent une recherche accrue de repères, la Bible est une source d’inspiration qui continue à s’exercer à l’instar de ce qu’elle a engendré au cours des siècles passés. Encore faut-il qu’elle soit présentée dans les termes d’une culture qui privilégie la recherche et le dialogue.
Les sociétés bibliques, qui existent dans de nombreux pays, semblent à l’avant-garde d’un travail qui requiert créativité et innovation. A plusieurs reprises, nous avons rendu compte, sur ce site, de la réflexion et des initiatives de la “Bible Society” britannique (www.biblesociety.org.uk). En France, la Société Biblique est également engagée dans une politique innovante qui se caractérise par la réalisation de nouveaux produits (www.la-bible.net). Ainsi, comme le montre la note suivante, elle est capable de rompre avec une routine qui la rendrait prisonnière de publics traditionnellement acquis et d’aller au devant de nouveaux publics hors du cercle des églises, mais manifestant une intelligence éveillée à la recherche de sens. Comment ne pas voir l’oeuvre de l’Esprit Saint dans l’émergence de ces aspirations?

Communiqué de presse

La Société biblique française modernise son image

La Bible est devenue un livre de référence pour un public beaucoup plus large que les seuls croyants. La Société biblique française veut accompagner cette évolution sensible du lectorat de la Bible en créant des produits spécifiques. Cette évolution s’accompagne d’une politique de communication plus moderne et moins marquée sur le plan confessionnel.

Un peu d’histoire
La Société biblique française a été créée en 1818 dans les milieux protestants pour publier la Bible dans des traductions fiables et à un prix accessible au plus grand nombre. Dès les années 1970, la Société biblique s’est engagée dans le rapprochement avec les différentes sensibilités chrétiennes et avec le judaïsme. Depuis trente ans, elle a préparé et publié trois traductions interconfessionnelles : la Traduction Œcuménique de la Bible, la Bible en français courant et la Bible Parole de Vie. Elle est aujourd’hui dirigée par un conseil d’administration dans lequel se retrouvent toutes les sensibilités chrétiennes.
Parce qu’elle considère la Bible comme une source de connaissances, de compréhension et de questionnement utile à la société, la Société biblique française ne se contente pas de publier la Bible pour un cercle restreint de croyants fidèles, mais elle assure la promotion et l’accessibilité de la Bible dans la culture contemporaine.

Une seule préoccupation : communiquer
Consciente de la distance culturelle avec la Bible, plus forte en France que dans d’autres pays européens, la Société biblique française veille à publier des traductions compréhensibles par tous les publics et à présenter les textes bibliques sous des formes qui font sens aujourd’hui. Au-delà de toute démarche confessionnelle, elle propose aux hommes et aux femmes du 21e siècle, croyants ou non, de découvrir ou de redécouvrir les richesses toujours actuelles que recèlent ces textes hors du commun.

Pour être cohérente avec le caractère non-prosélyte de sa démarche, la Société biblique française a donc décidé de travailler désormais sous un nouveau label à consonance plus contemporaine : Bibli’O. Ce label permettra aux ouvrages ainsi créés d’être plus facilement diffusés dans les autres pays francophones, notamment la Suisse, la Belgique et le Canada.

Plus qu’une charte graphique, une charte éditoriale
Ce changement de marque Bibli’O et le slogan qui l’accompagne « Du sens, des mots » témoignent d’un engagement renouvelé de la part de l’équipe éditoriale et commerciale :
? publier les textes de la Bible en ayant soin de trouver la présentation la mieux adaptée à chaque public
? concevoir des outils modernes, utilisant toutes les ressources des sciences bibliques, des sciences humaines ou des nouvelles technologies
? considérer que tout lecteur est capable de comprendre et d’interpréter la Bible par lui-même et lui proposer des produits favorisant une lecture intelligente et respectueuse des textes bibliques
? faire dialoguer la Bible avec la culture : histoire des religions, littérature, arts…

Une approche nouvelle de la Bible
Les deux premiers ouvrages publiés sous la marque Bibli’O illustrent bien cette nouvelle orientation. Avec Histoires de rêves dans la Bible et Histoires d’eau dans la Bible, la collection « La Bible insolite » met à la portée d’un public qui n’a aucune connaissance préalable de la Bible, des textes choisis selon une thématique particulière et montre, par de courtes introductions, en quoi ces textes ancrés dans notre patrimoine culturel rejoignent nos préoccupations contemporaines.

Bibli’O a donc l’ambition de devenir une référence dans le domaine de l’édition biblique, un label de qualité, de rigueur scientifique et de neutralité confessionnelle.

Pour tous renseignements complémentaires :

Christian Bonnet
01 39 94 50 51
christian.bonnet@sbf.fr

Un horizon porteur d’ espérance.

Les premiers résultats de cette politique innovante sont encourageant.
Sur ce site, dans cette rubrique, nous avions présenté, lors de sa parution, “la Bible expliquée” qui se propose d’accompagner le lecteur d’aujourd’hui dans sa découverte de la Bible en “cherchant à faire ressortir les aspects les plus intéressants du texte pour notre culture actuelle” et en facilitant la recherche personnelle. “Les explications proposées ne sont ni des leçons de catéchisme, ni des leçons de morale: chacun est invité, à la lumière de ce qu’il comprend du texte, à formuler ses propres convictions et ses propres engagements”.
De fait, durant les quatorze mois écoulés depuis sa parution, 30000 exemplaires ont été vendus en France. C’est une réussite. Cet ouvrage n’a-t-il pas figuré parmi les “coups de coeur” de la Fnac des Halles, la plus grande Fnac d’Europe.
L’entretien avec Christian Bonnet, directeur de la Société biblique, qui nous a apporté ces informations, a mis en évidence les pistes nouvelles engagées actuellement.
Ainsi, en vue d’offrir le texte biblique au public de l’Education Nationale, un travail est en cours en vue de présenter la Bible en dialogue avec d’autres traditions religieuses.
Et, d’autre part, outre la mise en oeuvre d’une production audiovisuelle pour les enfants, une équipe est à l’oeuvre pour réaliser une Bible expliquée à l’intention des jeunes de 15 à 18 ans.
Les enquêtes préparatoires montrent un fort intéret des jeunes pour les questions spirituelles. La jeune génération est moins sensible aux séquelles du passé religieux et davantage en quête de sens. Elle conjugue le refus de tout endoctrinement institutionnel à une aspiration spirituelle manifeste. Des informations parvenant de Grande-Bretagne recoupent ces observations. Il y a là un horizon qui se dessine et qui est porteur d’espérance.

J.H.