Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Un an après le lancement, nos cultes participatifs, se poursuivent avec régularité (1). Le changement principal va dans le sens d’une amplification ; désormais, ils se poursuivent même pendant les vacances scolaires. L’intérêt des participants, montre que c’est vraiment une opportunité pour l’Eglise Protestante Unie, de proposer des cultes où les personnes sont invitées à être particulièrement acteurs. 

            Le moment de chants, d’une demi heure, choisis par le groupe, permet au moins de participer au choix des chants.

           Le temps d’échange après la prédication (pas toujours facile, mais toujours important), rend chacun moteur dans le partage de l’Evangile, et ce, de façon communautaire.

            Une petite moitié du groupe reste pour le pique-nique qui suit, cela fait l’équivalent de 2 repas paroissiaux par mois ; on comprend que la communauté commence à être soudée 🙂

             Depuis la rentrée de septembre 2012, nous avons été 22 en moyenne. Lorsque nous sommes proches des 15, on trouve que ce n’est pas beaucoup, mais lorsque nous sommes autour de 25, on sent une dynamique tout à fait porteuse.

             Le culte réunit à la fois des habitués des cultes dominicaux et des personnes tout à fait nouvelles.

             Le côté intergénérationnel, reste un atout et une bénédiction : Tous les cultes jusqu’à présent, ont été au bénéfice de la présence de 2 ou 3 enfants, de 1 ou 2 ados et de 1 ou 2 jeunes couples. Sur un groupe de 22, ça fait une belle proportion de jeunesse. La moyenne d’âge des adultes, est elle aussi, plus basse que celle des cultes du dimanche. 

            Les offrandes se montent à 2 000 € et quelques offrandes nominatives en plus ; cela a financé toutes les Bibles des catéchumènes et tout le matériel catéchétique des enfants et adolescents. Le symbole est fort ! 

            Les catéchumènes de notre Ensemble sont invités à venir une fois par mois à ces cultes, comme un des éléments forts de leur formation ; un certain nombre d’entre eux est assez régulièrement présent. 

            Les 5 ou 6 musiciens qui font partie du projet, permettent que le chant soit en général conduit par 2 ou 3 d’entre eux, ce qui est une chance. 

            Les questions et défis qui se poseront certainement dans les années à venir sont (entre autres) le lien des nouveaux membres avec les formes classiques de vie d’Eglise (participation aux Associations cultuelles, dons, activités lucratives comme les kermesses…). 

Tout en intégrant les éléments fondamentaux de la liturgie réformée, l’enjeu clef de ce projet est de proposer une forme de  culte avec une forte orientation d’accueil et d’évangélisation.

 

Georges Fauché     Mars 2013

 

(1)   Cet article nous rapporte la manière dont se poursuit l’expérience innovante des cultes participatifs entreprise durant l’année 2011-2012 dans l’ Eglise Réformée de France (Eglise protestante unie) des « Terres du milieu », entre Nîmes et Montpellier. Cette expérience a été l’objet d’un article très approfondi rédigé par ses animateurs : Georges Fauché et Françoise Delannoy, pasteurs de cette église, ** Lire l’article publié sur ce site en  juillet 2012 **