Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Face au changement culturel, les pratiques d’église paraissent souvent déphasées. Ce manque de pertinence entraîne une perte d’influence, un effritement. En regard, en proposant de nouvelles formes d’Eglise, l’apparition et le développement des innovations peuvent susciter un renouveau de vie chrétienne. Parmi ces innovations, le courant de l’Eglise émergente s’inscrit au cœur des transformations culturelles de nos sociétés. Aujourd’hui, si la situation française présente bien des spécificités, pour être comprise, elle doit également être envisagée dans un cadre international. Telles sont les grandes lignes d’analyse et d’interprétation qui résultent du travail réalisé par le groupe de recherche de Témoins depuis dix ans. Les textes publiés sur le site Internet de Témoins permettent de suivre la construction, pas à pas, d’une grille de lecture et, en regard, la mise en évidence de voies nouvelles. C’est dans cette perspective que le groupe de recherche s’est défini sous le vocable de « Chrétiens pour l’innovation et la recherche ».

La montée d’une prise de conscience.

Durant l’année 2006, le groupe de recherche de Témoins a poursuivi ses travaux. Il semble que nous assistions aujourd’hui à la montée d’une prise de conscience. Cf : Un appel à l’innovation. La montée d’une prise de conscience. lire l’article
Ainsi, cette année, des textes issus du groupe de recherche de Témoins ont été publiés dans deux revues influentes dans leur champ : Perspectives Missionnaires (Revue protestante de missiologie), Hokma (Revue de réflexion théologique) et dans deux bulletins : Action Missionnaire (septembre 2006 . France Mission), Des chrétiens aujourd’hui ( décembre 2006. Milieu catholique conciliaire). Nous avons répondu à une interview pour Radio Réveil et la revue : Certitudes. Enfin, un article vient de nous être demandé pour un dossier sur l’Eglise émergente qui paraîtra en mars 2007 dans : Construire ensemble (Fédération des Eglises Baptistes).
Au total, au cours des dernières années, des contributions du groupe de recherche sont parues dans une douzaine de titres correspondant à différentes sensibilités. Ces contributions ont, en général, été demandées par les rédactions. Il y a donc là un signe d’une bonne audience de la recherche à Témoins.
Ainsi, l’espace recherche du site de Témoins est devenu une ressource majeure sur le thème de l’Eglise émergente. Au long des années, Témoins a produit et diffusé une information et une analyse construite sur ce courant. En partenariat avec Evangile et Culture (Groupe de travail de l’Alliance évangélique), trois rencontres ont été organisées à Paris sur ce thème avec Stuart Murray en 2003, Michael Moynagh en 2004, Brian McLaren en 2006. Témoins a également encouragé la publication d’une traduction du livre de Michael Moynagh : « L’Eglise autrement » (Empreinte, 2003). En 2006, dans un numéro spécial consacré aux nouvelles formes d’Eglise et édité par Andy Buckler (2006/1), Perspectives Missionnaires a publié un article issu du groupe de recherche et reconstruit à cette fin, avec l’aide de Claire-Lise Lombard : « Une perspective comparative sur l’Eglise émergente : La Grande-Bretagne en mouvement. La France en attente » (p.42-52). En rapport avec cet article, nous avons publié sur le site une bibliographie récapitulative : « Bibliographie pour une Eglise innovante. Littérature de recherche francophone et anglophone » Lire l’article.
La journée organisée le 21 janvier 2006 dans les locaux de l’Eglise Réformée du Luxembourg portait aussi sur l’Eglise émergente, puisque la personnalité invitée en partenariat avec Evangile et Culture (Alliance Evangélique) était Brian McLaren , pasteur, théologien, pionnier de l’Eglise émergente aux Etats-Unis. L’année précédente, nous avions publié une présentation de son livre : « Generous orthodoxy » sous le titre : « Une théologie pour l’Eglise émergente » Lire l’article. L’accueil (inscriptions, repas) organisé par une équipe de Témoins sous la responsabilité de Jean Dautry a bien fonctionné. Environ 80 personnes, aux itinéraires très variés, ont participé à cette journée. Si, à Témoins, nous aurions souhaité un débat participatif plus actif sur l’Eglise émergente, les interventions de Brian McLaren, mettant en valeur l’apport des différentes Eglises dans leur diversité, ont été bien appréciées (Cf : compte-rendu sur le site Lire l’article.
À posteriori, cet accueil apparaît comme un soutien à une personnalité innovante dont la venue en France et la parution de son livre : « Réinventer l’Eglise. Communiquer l’Evangile dans un monde post-moderne » (Ligue pour la Lecture de la Bible, 2006) ont été l’objet de réactions hostiles de petits groupes évangéliques fondamentalistes. En regard, l’organisation de ce voyage par l’Alliance Evangélique a témoigné d’un mouvement d’ouverture et d’une volonté de pertinence. L’interview de Brian McLaren par Bernadette Sauvaget dans Réforme a mis en valeur la signification de l’oeuvre de Brian McLaren. Nous avons nous-même publié un article sur le site dans la même perspective : « Brian McLaren en France. Un message bienvenu. Un accueil significatif »Lire l’article.

En route pour l’innovation.

Aujourd’hui, plus largement, englobant également ainsi les initiatives mises en œuvre dans des contextes plus classiques, Témoins met en valeur l’importance de l’innovation comme réponse au déphasage des pratiques. Cette initiative s’exprime dans l’article : Un appel à l’innovation. La montée d’une prise de conscience Lire l’article. Les projets pour l’année 2007 sont orientés dans cette direction.
En effet, Témoins prépare actuellement une rencontre sur l’innovation dans les Eglises dont la date et le lieu sont désormais fixés. Dieu voulant, ce sera le samedi 6 octobre 2007 dans les locaux de l’Eglise Réformée de France du Luxembourg. La matinée portera sur l’innovation, et l’après-midi sur un genre spécifique : le courant de l’Eglise émergente. Cette journée sera placée sous le signe de « l’intelligence collective » : réfléchir et travailler ensemble au développement de l’innovation et de l’Eglise émergente en France.
Et, par ailleurs sur Internet, Témoins est en voie d’ouvrir un mini site pour recueillir les descriptifs d’innovations en cours.
Les systèmes hiérarchiques fonctionnent de telle façon qu’ils ont tendance à s’opposer au changement ou bien parfois à l’adopter sans expérimentation préalable et dans une conformité imposée. Lorsque la gouvernance est moins centralisée et plus démocratique, elle permet au contraire la mise en œuvre d’innovations qui, selon leur réussite et les échos rencontrés, se diffusent et permettent la construction de formes nouvelles. Les innovations balisent les voies du changement. Aussi bien, dans les dernières décennies, l’innovation a été une réalité identifiée et encouragée dans les domaines économique,technique, scientifique. Elle a gagné un droit de cité dans le secteur social et éducatif. On attend qu’elle soit davantage reconnue en France dans la vie des églises.

Pour une meilleure visibilité de l’innovation.

Faire connaître les innovations, c’est mettre de nouvelles ressources à la disposition des communautés chrétiennes pour leur permettre de s’interroger et d‘évoluer. C’est un travail réalisé par le groupe de recherche de Témoins depuis dix ans. L’information correspondante ne se trouve pas seulement sur la rubrique : innovation, mais aussi sur les autres rubriques : perspective, bibliographie. Et cette information est internationale à l’image des courants d’innovation qui se propagent plus ou moins selon la réceptivité des terrains dans le monde entier.
Le site de Témoins est devenue une source majeure d’information sur l’Eglise émergente. On pourra consulter à ce sujet l’article sur : « Le courant de l’Eglise émergente » Lire l’article. Cette année est venue s’y ajouter, hors site, le numéro de Perspectives Missionnaires sur « les nouvelles formes d’Eglise ». Nous nous sommes également interrogés d’une façon concrète sur les conditions pour favoriser l’apparition de l’Eglise émergente en France : « l’Eglise émergente. Pourquoi ? Comment ? » Lire l’article.
De nouvelles voix s’élèvent dans la francophonie. Ainsi, Henri Bacher, sur son site Logoscom, a créé un espace de référence sur ce sujet : « Emergent », et, à partir de son expérience dans les Eglises évangéliques romandes, il y a publié une série d’articles présentant une analyse de la situation favorable au développement d’une Eglise émergente. Témoins a fait connaître cette pensée forte dans un article publié dans la rubrique actualités : Emergent.
L’innovation, ce peut être aussi une recomposition qui aboutit à une expression nouvelle. À cet égard, le site : Paraboles. net témoigne à la fois d’une convergence créative entre des chrétiens ayant parcouru des itinéraires diversifiés et d’une expression alliant conviction et ouverture Lire l’article. Cette évolution présente des affinités avec celle de Témoins. Toujours sur Internet, le phénomène des blogs a été l’objet d’un article de Christian Pradel Lire l’article.
Comme l’a montré la sociologue Grace Davie dans son livre : « Europe. The exceptional case. Parameters of faith in the modern world » Lire l’article, l’Europe hérite de la chrétienté une forte institutionnalisation des Eglises. C’est une situation singulière par rapport au reste du monde où se manifeste un réveil religieux. Il est bon d’examiner le développement des communautés chrétiennes dans d’autres continents. Ainsi, dans un livre très informé Lire l’article, David Aikman montre comment le christianisme se répand en Chine en se disséminant à travers un réseau d’églises de maison et de communautés locales.
Des évènements innovants dans l’actualité sont également de temps à autre, analysés dans la rubrique : revue de presse de l’espace : recherche ou bien le plus souvent dans la rubrique : Actualités.

L’apport des sondages.

Comment le paysage chrétien se transforme-t-il en France ? Quelles sont les évolutions dans les pratiques et les croyances ? Quels changements interviennent dans l’influence exercée par les Eglises ? Les sondages réalisés à la demande de la presse permettent de comprendre la conjoncture et apportent des données qui alimentent la recherche. Nous avons commenté deux de ces sondages publiés en 2006.
En avril, un sondage commandé par Réforme et par La Croix, fait apparaître une progression de l’influence protestante à travers un groupe de « proches du protestantisme » et la montée des Eglises évangéliques qui engendrent « des chrétiens d’un nouveau type » Lire l’article. En 2005, le sociologue Sébastien Fath publiait un livre qui permet de situer et de comprendre ce phénomène : « Du ghetto au Réseau » Lire l’article. Le blog de ce chercheur est riche en informations sur ces Eglises Lire l’article .
Confrontée au changement culturel, l’Institution catholique peine à s’adapter. Les dysfonctionnements sont nombreux. On peut analyser dans cette perspective, le recul continu de l’assistance à la messe dominicale qui a été longtemps un indicateur privilégié de la vitalité du catholicisme. Un sondage publié par La Croix le 15 août 2006 est commenté ici sous le titre : « La messe dominicale : une forme qui s’épuise » Lire l’article.
Au début de l’année 2007, un sondage publié dans le Monde des Religions confirme la gravité de la crise enregistrée par l’Institution catholique.

L’apport de la recherche.

Dans des enquêtes plus approfondies, la recherche nous permet de mieux comprendre l’évolution des mentalités. À cet égard, nous avons fait connaître les éclairages très significatifs qui nous sont apportés par des enquêtes anglaises réalisées par Nick Spencer dans le cadre du London Institute for Contemporary Christianity. Une première recherche met en évidence les obstacles, mais aussi les inclinations éprouvées par des personnes agnostiques vis-à-vis du christianisme Lire l’article . Une seconde recherche fait ressortir le dynamisme des aspirations spirituelles Lire l’article . Un livre : « Responsive Church. Listening to our world. Listening to God » vient d’être publié en 2006 et est analysé ici sous le titre : « Une Eglise capable de répondre au défi du changement culturel. Appel à la recherche et à la réflexion théologique » Lire l’article . Ce livre est le fruit d’une réflexion conjuguée entre le chercheur Nick Spencer qui apporte l’éclairage de la recherche sur les mentalités et le théologien Graham Tomlin qui développe une réflexion sur la manière dont la foi chrétienne peut se vivre dans le contexte du monde d’aujourd’hui et en rapport avec les aspirations de nos contemporains. Quelles dispositions les églises devraient-elles développer en ce sens ? Cette approche multidisciplinaire est particulièrement féconde.

Une vision théologique.

Comme le montre le livre de Nick Spencer et Graham Tomlin, le développement et le renouveau des communautés chrétiennes dépendent à la fois d’une bonne analyse des réalités sociales et culturelles, d’un dynamisme spirituel et d’un renouvellement de la pensée théologique. Les grands livres sur l’Eglise émergente, ceux de Michael Moynagh Lire l’article , de Pete Ward Lire l’article , de Brian McLaren Lire l’article apportent un éclairage théologique qui met, entre autres, l’accent sur « la générosité » d’un Dieu trinitaire, c’est-à-dire relationnel, et sur l’appel qu’il nous adresse à entrer en mission pour manifester son oeuvre créatrice et salvatrice.
En France, certains milieux où l’on enregistre une aspiration à « faire Eglise autrement » sont parfois traversés par des courants de pensées ou, la réaction vis-à-vis d’une Institution caractérisée par une communication et une prescription de haut en bas, entraîne, comme dans un retour de balancier, une recherche d’émancipation qui se traduit ici par une tendance à l’humano-centrisme, au rationalisme, à une méfiance vis à vis de la transcendance. En regard de cette dérive, c’est dire l’importance d’une vision théologique bibliquement fondée à même de répondre aux questions actuelles.
À cet égard, Tom Wright, un grand bibliste britannique réputé pour ses recherches originales et novatrices sur l’enseignement de Jésus dans ses rapports avec la culture juive de l’époque, a écrit un livre qui met en valeur la crédibilité du message biblique. Nous en avons rendu compte sous le titre : « La Bible nous parle du projet de Dieu » Lire l’article . Les livres de Tom Wright sont généralement bien appréciés dans le courant de l’Eglise émergente. En 2006, il publie un ouvrage qui présente l’essentiel du message chrétien pour les gens de notre temps : « Simply christian ».
Bien entendu, la recherche théologique cherchant à éclairer les rapports entre la foi et la culture s’est développée à travers les dernières décennies. Nous sommes donc conduits à visiter ou revisiter les grands théologiens qui ont travaillé en ce sens. À cet égard, le livre de Marcel Neusch et Bruno Chenu : « Au pays de la théologie » nous paraît une excellente introduction. Il nous explique ce qu’est le travail du théologien, le rapport entre philosophie et théologie. Il nous présente l’œuvre d’une trentaine de théologiens, principalement francophones et germanophones, catholiques et protestants. Nous avons pu ainsi mettre en lumière les apports de Marie-Dominique Chenu, de Paul Tillich et, tout particulièrement de Jurgen Moltmann. Ce livre est présenté dans une recension intitulée : « La théologie au carrefour de la foi et de la culture » dans la rubrique de ce site consacrée à la culture Lire l’article .
Sachons allier conviction et ouverture. À un autre extrême par rapport aux dérives rationalisantes, les tendances fondamentalistes, par-ci, par-là, engendrent des enfermements et brouillent la compréhension. Des antidotes sont nécessaires ! Deux articles ont été écrits dans ce sens et figurent sous la rubrique : Regard : « Esprit sans limites. Une ouverture pour le courant charismatique. » en 2005 Lire l’article , « Le levain dans la pâte » en 2006 Lire l’article .
Toute la culture de Témoins cherche à allier expression de foi et compréhension. De nombreux articles, publiés cette année dans différents espaces de ce site, répondent à cet appel. Mentionnons, entre autres, la présentation du livre de Frédéric de Coninck : « Agir, travailler, militer. Une théologie de l’action » Lire l’article et Lire l’article .

Quel projet.

En retraçant le travail réalisé en 2006 dans le cadre du groupe de recherche de Témoins : « Chrétiens pour l’innovation et la recherche », on peut constater l’ampleur du champ couvert pour répondre aux enjeux. Ce compte-rendu d’activité est donc en même temps une mise en perspective de notre projet, et dans la visibilité qui s’en dégage, un guide permettant aux lecteurs de faire usage des ressources qui sont mises à leur disposition pour alimenter la réflexion et le dialogue. C’est aussi une invitation pour des amis de Témoins à participer à cette recherche. Nous sommes reconnaissants pour tous ceux qui se sont joints à nous en 2006, permettant ainsi une diversification de nos compétences (1). Ensemble, selon l’inspiration de l’Esprit Saint, développons une intelligence collective pour éclairer les enjeux et les voies de la mission chrétienne à l’aube du XXIè siècle.

Jean Hassenforder
21 01 2007

(1) Compétences professionnelles présentes dans le groupe de recherche : artiste et communicant Internet ; chercheur en sciences sociales ; innovateur social ; journaliste ; pasteur ; professeur d’anglais ; professeur de marketing ; théologienne.