Sélectionner une page

Voici, à l l’attention des anglophones, une information sur un site qui devrait donner aux personnes, en particulier aux jeunes, des pistes ou des clefs sur les réalités socio-culturelles d’aujourd’hui.

Je voudrais vous faire partager mon enthousiasme pour Damaris, (www.damaris.org), un projet qui, entre autres, propose trois axes de réflexion sur la façon d’aborder la culture populaire contemporaine dont les media et l’éducation, le premier étant l’Eglise.

Nick et Carol Pollard ont fait aboutir leurs réflexions dès mai 2000, après plus de 2 années de gestation. Et pour se doter de moyens modernes et concrétiser leur vision, ils se sont adjoints
l’expertise de Tony Walkings. Depuis, leur renommée ne cesse de se développer et dépasse le Royaume Uni, berceau de leur activité.

Les cibles principales de leurs études critiques sont la musique, les livres, le 3ème art et la télévision. Le but premier étant d’ouvrir l’esprit critique de ceux qui cherchent, dans un monde de plus en plus difficile à déchiffrer, Damaris souhaite contribuer, d’une façon constructive, à la compréhension de la culture populaire contemporaine.

De plus, les Chrétiens sont invités à communiquer, d’une façon plus appropriée leur foi, à travers le prisme d’un éclairage spirituelle, apporté à cette culture, si riche en dilemmes épineux mais si pauvre en solutions éthiques.

A titre d’exemple, j’ai été très touché par l’aspect moderne et dynamique des divers dialogues audio sur l’information et la mise en garde contre la propagation du SIDA ou la difficulté de se traiter ou de se protéger dans les pays du tiers monde.

Cela sonne juste, ce n’est ni pathétique ni condescendant, ni misérabiliste ni fantaisiste, c’est tout simplement moderne, c’est à dire assez sarcastique et ironique pour réveiller, en une petite minute, la conscience de nos contemporains, jeunes et moins jeunes, croyants ou non, sur un sujet grave et urgent qui provoque plus de victimes encore par l’indifférence ou l’ignorance.

Faut-il préciser que le public privilégié de ce type de mise en éveil est celui des écoliers et étudiants de tout âge ? C’est bien à ce stade de la vie que les questions éthiques les plus critiques surgissent et Damaris aident les éducateurs et enseignants à répondre à ces attentes dans une dynamique de recherche personnelle à travers un questionnement avant de tenter de se déterminer face à de tels sujets.

Souvent perdus entre la Révolution Française et Mai 68, nos contemporains sont avides de retrouver un sens au mot « spirituel », sachant que certaines dimensions humaines ont été laissées pour compte depuis que l’on a « jeté le bébé avec l’eau du bain ». S’il
fallait se libérer d’une religion d’état ou de traditions sclérosantes, à une époque où le libre arbitre était un luxe inabordable, aujourd’hui, la liberté de conscience semble nous
jouer des tours et certains sont perdus.

Le Royaume Uni et le monde anglo-saxon en général ne connaissent pas le problème sous le même angle que la France, par exemple, mais ces questions existentielles ou métaphysiques semblent tout aussi prégnantes à travers le monde.

Damaris nous propose de mettre nos neurones spirituels en marche, d’ouvrir notre esprit critique pour analyser les media qui nous entourent et nous libérer d’une léthargie pesante ou d’un conformisme stérile.

Venez et voyez par vous-même, ouvrez les yeux, scrutez ce nouvel horizon dont vous avez déjà entendu parler mais qui semble fuir devant vous à mesure que vous tentez de vous en approcher, étouffé par le quotidien.

A l’instar de cette femme, Damaris, citée dans Le Nouveau Testament (dans le Livres des Actes des Apôtres), vivant à Athènes aux alentours des années 50 après Jésus-Christ, nous avons tous besoin d’un éclairage contemporain qui nous corresponde et qui nous amène
à la lumière sur la réalité qui nous entoure. A cette époque, Paul, l’apôtre, va vers ces polythéistes qui ont même prévu un dieu inconnu. C’est dans ce contexte qu’il s’adresse à l’Aréopage, pour lui communiquer de la part du Créateur, une réalité spirituelle qui leur échappe comme elle échappe encore à nombre d’entre nous, par manque d’informations et de prise de conscience d’un certain nombre de réalités qui dépassent et notre quotidien et notre vie terrestre.

Ne laissez pas passer cette occasion de recevoir comme Damaris, un cadeau inestimable, encore disponible aujourd’hui, pour qui a la volonté d’ouvrir les yeux et éveiller sa propre conscience.

Gérard Gelbart

Share This