Sélectionner une page

894LivresEn 2009, sur ce site, la présentation du livre de Jürgen Moltmann : « In the end…the beginning » venait nous apporter un message d’espoir (1). Aujourd’hui, ce livre vient d’être traduit et publié en français par les éditions Empreinte sous le titre : « De commencements en recommencements. Une dynamique d’espérance » (2). Nous ne présenterons pas ici ce livre à nouveau, puisqu’à l’époque, nous en avions donné un aperçu, tout particulièrement en ce qui concerne la dernière partie sur la vie après la mort puisqu’elle répondait à des questions existentielles qui troublent et qui inquiètent tant de gens. Et par ailleurs, sur deux autres canaux (3) , nous mettons aujourd’hui en évidence l’originalité de ce livre. Nous voudrions donc simplement permettre à l’auteur de communiquer avec nous à partir de quelques paroles fortes.

 

894JMJürgen Moltmann nous interpelle sur notre attitude vis-à-vis de l’avenir. « L’attente chrétienne au sujet de l’avenir n’a rien à voir avec la fin, celle de cette vie, celle de l’histoire ou celle du monde. Elle se focalise sur le commencement, celui de la vraie vie, celui du royaume de Dieu, de la nouvelle création de toutes choses… » (p 10). « Nous lisons la Bible comme le livre des promesses divines et de l’espérance pour les êtres humains (en fait toutes les créatures) et nous puisons dans l’évocation de leur avenir l’énergie nécessaire à un nouveau commencement » (p 10)

Dans ce livre, l’auteur traite des expériences existentielles qui, pour lui, s’inscrivent dans une dynamique plus vaste qui comprend également un aspect politique et une dimension cosmique (4). Les trois parties de cet ouvrage correspondent aux trois commencements de notre vie : naissance, nouvelle naissance et résurrection.
Jürgen Moltmann met en évidence le potentiel qui apparaît dans l’enfance et la jeunesse, une ouverture vers l’avenir. C’est un enseignement pour les adultes, car « ce sont les perspectives d’avenir qui nous maintiennent jeunes, quelque soit le nombre de nos années » (p 11).
L’auteur aborde ensuite « le courage de vivre que produit l’espérance ».  Face à nos limitations et aux épreuves que nous rencontrons, « une chose compte beaucoup : la capacité de redémarrer. Lorsqu’un enfant tombe, ce n’est pas grave, il apprend à se relever… La foi chrétienne est littéralement une foi dans la résurrection. Elle nous donne la force de nous relever ainsi que la liberté créatrice d’entreprendre et de repartir à zéro » (p 11).
La troisième partie du livre est consacrée à la vie après la mort. Jürgen Moltmann nous ouvre ici un horizon, celui de la vie éternelle telle que Dieu la suscite dans sa bonté et sa puissance infinies. « La fidélité de Dieu dans l’histoire, la résurrection de Christ et la vie empirique dans l’Esprit de Dieu constituent le fondement de notre attente de la vie éternelle dans le nouveau monde promis par Dieu » (p. 197).

En écrivant ce livre, Jürgen Moltmann désire s’adresser à un vaste public de lecteurs et non à des spécialistes de la théologie. Ainsi termine-t-il l’introduction  en publiant une expression poétique de Klaus Peter Hertzsch (p 12) :
« Faites confiance au chemin nouveau
sur lequel Dieu nous envoie !
Lui-même vient à notre rencontre.
Il habite le pays de l’avenir.
Celui qui se met en route peut espérer
Pour le temps et pour l’éternité.
Les portes sont grandes ouvertes.
Le pays est lumineux et vaste ».
Jean Hassenforder

Notes

(1)    ** Lire sur ce site  ** « Vivre dans l’espoir. Dans la fin…un commencement ».

(2)   Moltmann (Jurgen).  De commencements en recommencements. Une dynamique d’espérance. Empreinte Temps présent, 2012 ** Voir l’analyse sur le site de l’éditeur ** .  Un commentaire très parlant sur ce livre à la radio  “Fréquence Protestante” : ** Ecouter l’enregistrement ** :

(3)    ** Voir le blog ** Vivre et espérer  et  ** Voir le blog **: L’Esprit qui donne la vie

(4)     Sur la vie et la pensée de Jürgen Moltmann : ** Lire sur ce site **« Une théologie pour notre temps ». Ce livre a été précédé par la publication d’un ouvrage de fond , traduit et publié en français aux éditions du Cerf : « La venue de Dieu, Eschatologie chrétienne » (2000) . La dimension cosmologique nous est présentée dans un recueil de textes de Jürgen Moltmann : « Le rire de l’univers . Traité de christianisme écologique, réalisé et présenté par Jean Bastaire » (Cerf, 2004). Ce livre témoigne d’un  grand souffle. A partir du dernier chapitre : « La fête de la joie éternelle », sur ce site : « Pâques manifeste la plénitude de Dieu » ** Lire sur ce site **

Share This