Un air de liberté. Conversation avec Frédérique. - Témoins

Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Ici et là émergent de façon informelle de petits groupes de partage et de recherche dans une inspiration chrétienne. Dans le récit suivant, des personnes ayant suivi un parcours Alpha se retrouvent tous les quinze jours pour poursuivre les échanges.

Dans une ville en Savoie, un parcours Alpha a été organisé dans une paroisse catholique. C’était un partage autour d’enseignements apportés par des intervenants extérieurs et portant sur de grands thèmes de la foi chrétienne et de la vie avec Jésus. Les participants ont beaucoup apprécié le climat de convivialité auquel contribuait un repas pris en commun et le respect manifesté pour le cheminement de chacun, y compris son itinéraire confessionnel. Aussi a-t-on regretté la fin de ces rencontres lorsque le parcours s’est arrêté au bout de trois mois. Alors différents groupes se sont formés… L’un d’entre eux a un caractère informel.  Ce groupe réunit des personnes qui se sont rassemblées par affinité.

 
Les participants sont divers par l’âge,  par la profession, par le genre. Mais il se trouve qu’il y a là des dons et des talents très divers : écriture de poèmes, de contes et de récits, lecture de livres, peinture, sculpture. Les expériences spirituelles de chacun sont présentes dans chaque partage.
Frédérique, qui est peintre de profession ** Voir sur ce sites quelques oeuvres dans la “Galerie” qui lui est consacrée **, parle de ce groupe avec enthousiasme. Chrétienne sans engagement confessionnel, elle garde de nombreuses années passées dans des églises évangéliques, un goût des écritures bibliques. Cependant, elle a découvert dans ce milieu un air de liberté qui est pour elle bienfaisant. « J’ai participé dans ma vie à des centaines de réunions », nous dit-elle, « mais la première rencontre de ce groupe de partage  a été la plus belle de toutes ». Car tout « formatage » en était exclu.
Venant de divers horizons, catholiques pratiquants ou non pratiquants, chrétiens sans étiquette, personnes en recherche, les participants, tels qu’ils sont, partagent leurs questionnements et leurs découvertes. Il y a beaucoup de « sincérité », une capacité de « reconnaître ses manques ». C’est un climat d’amour et de respect.
Le groupe se réunit tous les quinze jours. Chacun apporte ses questions, ses découvertes et ses trouvailles durant l’entre-deux en avertissant les amis par mail ou par téléphone. On partage des textes, par exemple le poème d’un écrivain contemporain, Jean Mambrino, un passage d’évangile comme le récit de Jésus venant sur les eaux, ou bien encore un conte pour enfants qui a une forte dimension spirituelle  On part aussi de formes artistiques. Ainsi une peinture ou une sculpture peuvent alimenter une méditation. Des thèmes pour le partage se dégagent de temps à autre comme, par exemple, une réflexion sur « l’éphémère » de la vie qui appelle en regard une expression de l’espérance  chrétienne. Le prochain thème porte sur l’enfance : évocation de souvenirs d’enfance, lecture de passages de livres comme « Jade « ou « le Petit Prince ».
Il y a dans ce groupe un élan dans lequel la vie spirituelle peut se dire dans un climat de confiance  et s’exprimer dans des formes  artistiques et littéraires.  Des ami (e)s qui avancent ensemble sur un chemin de foi et d’espérance !

 

 

 

 

Jean Hassenforder, d’après une conversation avec Frédérique .

Share This