Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Entretien avec Trinh Xuan Thuan, astrophysicien.
Science, philosophie, spiritualité.

En son temps, nous avons présenté sur ce site l’important ouvrage de Jean Staune : « Notre existence a-t-elle un sens ? » Nous vous rappelons ce texte en le présentant à nouveau ci-dessous.
Le site de l’Université interdisciplinaire de Paris (www.uip.edu ) continue à se moderniser et nous apporte de précieuses ressources pour éclairer la complémentarité entre approche scientifique et approche spirituelle. Le site de l’UIP vient ainsi de mettre en ligne une vidéo rapportant un entretien avec Trinh Xuan Thuan : « La science a des implications philosophiques et métaphysiques ».
Trinh Xuan Thuan est astrophysicien, professeur à l’Université de Virginie (Etats-Unis) et auteur de nombreux livres ayant pour objectif de rendre accessible les découvertes de la science contemporaine. Son livre le plus récent s’intitule : « Les voies de la lumière. Physique et Métaphysique du clair obscur » (Fayard, 2007).
Trinh Xuan Thuan répond aux questions de Jean Staune sur ses recherches, la nature de l’univers, la place de l’homme dans l’univers.
Comment percevoir l’harmonie de la nature dans les lois de l’univers ? Qu’est-ce que le principe anthropique, de fait le réglage de l’univers d’une façon extrêmement précise ? Que signifie pour nous « le réenchantement du Monde » ? Selon Trinh Xuan Thuan, l’univers induit une conscience. Il y a une réalité au delà de celle qu’on peut observer par les instruments, puisque la physique quantique nous parle d’une réalité non séparable et non locale. La raison ne peut pas tout appréhender. La spiritualité est également un angle d’approche.

Pour accéder à l’entretien avec Trinh Xuan Tranh :
http://www.uip.edu/uip/spip.php?article643

Notre existence a-t-elle un sens ?

« Notre existence a-t-elle un sens ? », c’est le titre, combien interpellant, combien attirant, donné par Jean Staune au livre qu’il vient de publier aux Presses de la Renaissance (1).

Un événement dans la vie intellectuelle et culturelle.

Jean Staune, secrétaire général de l’Université interdisciplinaire de Paris, n’est pas un inconnu pour les lecteurs de Témoins. En effet, Jean Staune nous a accordé un interview en 2001 (Magazine Témoins, N° 136, septembre-octobre 2001, p.10-11), aujourd’hui en bonne place sur ce site (2). Témoins s’est également associé à la défense de l’université interdisciplinaire de Paris lorsque celle ci a été injustement attaquée par un lobby « scientiste » (3).
Aujourd’hui, nous nous empressons de signaler la parution de ce livre. En attendant une analyse plus approfondie, cette note est bien à sa place dans la rubrique : « actualités ». En effet, la parution de ce livre est un véritable événement dans la vie intellectuelle et culturelle française, et, plus généralement, dans la conjoncture internationale de la pensée. En effet, ce livre catalyse un ensemble de courants de recherche qui rompent avec « une vision matérialiste, fragmentée, réductionniste et mécaniste » (1a).
Ce livre s’inscrit dans une magnifique aventure intellectuelle puisqu’il est l’aboutissement de près d’une vingtaine d’années de recherche. En 2005 déjà, Son auteur avait dirigé un ouvrage collectif : « Science et quête de sens (4) ayant rassemblé 15 coauteurs dont quatre prix Nobel. Ainsi, comme il nous le dit, le travail de Jean Staune s’inscrit dans un réseau de relations avec des scientifiques créatifs et souvent éminents. Une toile nouvelle apparaît. Jean Staune nous montre comment un nouveau paradigme a émergé au cours du XXè siècle en entraînant et en appelant des changements profonds sur le plan philosophique .

Une innovation dans les modes de communication.

Jean Staune n’est pas seulement un chercheur. Il porte en lui le désir de communiquer les fruits de cette recherche à tous ceux qui ont soif de sens. Ainsi, ce gros livre de plus de 500 pages est accessible à un grand nombre de personnes, car il est écrit avec beaucoup de pédagogie. On retrouve la même qualité de communication sue le site internet créé par l’auteur : www.lesensdelexistence.fr. Les vidéos proposées par ce site nous introduisent dans le livre d’une façon passionnante.
Le même talent s’est investi dans le développement et l’animation de l’Université interdisciplinaire de Paris (www.uip.edu) dont Jean Staune est le secrétaire général. Depuis dix ans , l’Université interdisciplinaire de Paris joue un rôle pionnier dans l’acculturation et le diffusion de la nouvelle culture scientifique en France. Et, dans un pays ou l’héritage matérialiste et scientiste continue à s’appuyer sur des lobbys « intégristes » disposant de relais dans certains médias, l’UIP a ouvert une voie nouvelle en rassemblant des chercheurs français novateurs dans une dynamique internationale. Ainsi a-t-elle organisé à Paris de grandes manifestations où ont été convié des chercheurs étrangers de haut niveau, souvent des prix Nobel. Face à des résistances passionnelles, ces rencontres ont permis de renforcer la légitimité sociale des idées nouvelles. Il y a là ainsi un mouvement particulièrement fécond qui a le caractère d’une innovation sociale et culturelle.

Une vision nouvelle.

Notre existence a-t-elle un sens ? A partir des grands courants actuels de la recherche scientifique, de la physique quantique à l’astrophysique, des théories de l’évolution à la neurologie, ce livre se propose de répondre à quatre grandes questions : Qu’est-ce que le réel ? D’ou venons-nous ? Sommes-nous ici par hasard ? Qui sommes-nous ?
Le cheminement de la pensée qui permet d’esquisser des réponses s’inscrit dans la mise en évidence de la mutation des sciences au cours du XXè siècle. Un texte, en quatrième de couverture, résume bien la visée du livre. « La vision nouvelle issue de cette synthèse nous décrit un monde ouvert sur d’autres niveaux de réalité où notre conscience ne se résumerait pas à l’activité de nos neurones, où la vie serait inscrite dans les lois de l’univers. De telles découvertes, qui selon de nombreux scientifiques permettront « un réenchantement du monde », ont de très grandes implications philosophiques et sociétales. Parmi celles-ci, la possibilité d’un rapprochement, après des siècles de séparation, de nos connaissances rationnelles et des grandes intuitions religieuses, pour contribuer à donner aux hommes du XXIè siècle une vision unifiée et cohérente du monde ».
Longtemps confrontés à la notoriété des thèses impliquant une absence de Dieu dans le monde sensible, de nombreux croyants ont exprimé le vécu de leur foi en se limitant à la sphère personnelle et relationnelle. Aujourd’hui, cette expression de foi peut s’engager sur de nouveaux registres.
Il y a trente cinq ans, dans un livre retentissant : « le hasard et la nécessité », Jacques Monod concluait son exposé en ces termes : « L’homme sait enfin qu’il est seul dans l’immensité indifférente de l’univers d’où il a émergé par hasard » (5). Aujourd’hui , ce point de vue ne paraît pas seulement lié à une démarche personnelle. Il s’inscrit également dans un savoir daté. Dans ce livre, fruit d’une immense synthèse, Jean Staune peut affirmer : « L’homme sait enfin qu’il participe à quelque chose qui le dépasse et qui a un sens. Que nous ne puissions pas savoir par des méthodes rationnelles ce qu’est ce quelque chose et ce qu’est ce sens ne doit pas nous décourager. Bien au contraire, cela doit être une incitation pour chacun d’entre nous à chercher par nous-même notre propre réponse » (1b).
Aujourd’hui, les approches scientifiques et religieuses, chacune à leur place, peuvent se développer sans heurt. Préfacier de cet ouvrage, l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan (6) écrit ainsi : « Incertitude, indétermination, imprédictibilité, incomplétude, indécidabilité, la science sait désormais qu’elle ne peut pas tout savoir. Pour aller jusqu’au bout du chemin et accéder à la réalité ultime, il nous faut faire appel à d’autres modes de connaissance comme l’intuition mystique et spirituelle informés et illuminés par les découvertes de la science moderne. La science et la spiritualité sont deux fenêtres complémentaires qui permettent à l’homme d’appréhender le réel » (1c).
Merci à Jean Staune pour cette œuvre pionnière qui ouvre l’horizon (7) !

Jean Hassenforder
12 04 2007 Site : www.temoins.com

(1) Staune (Jean). Notre existence a-t-elle un sens ? Une enquête scientifique et philosophique. Préface de Trinh Xuan Thuan. Postface de Dominique Laplane. Presses de la Renaissance, 2007. 1a p.15 ; 1b p.474 ;1c p.14-15
(2) Site de Témoins. Culture, réflexion : Horizon flou.
(3) Site de Témoins. Actualités : L’univers a-t-il un sens ?
(4) Staune (Jean) dir. Science et quête de sens. Presses de la Renaissance, 2005.
(5) Monod (Jacques). Le hasard et la nécessité. Seuil, 1970.
(6) Trinh Xuan Thuan est l’auteur de plusieurs livres dont : Origines. La nostalgie des commencements (en livre de poche :folio essais). Un livre récent : Les voies de la lumière. Physique et métaphysique du clair obscur. Fayard, 2007.
(7) Ce livre ouvre également des débats. Un débat a été organisé par l’UIP le mercredi 25 avril 2007 entre Jean Staune et André Comte-Sponville sur le thème : athéisme ou religion ?