Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Sculpteur et peintre coréen, annonçant l’Evangile en France à travers son œuvre artistique, SinHo Park est bien apprécié par les amis de Témoins qui peuvent admirer ses gravures sur pierre dans la galerie de l’espace culture de notre site internet.

Du 14 au 28 avril 2007, Sinho Park expose ses œuvres au cœur de Paris.
Ouverture : lundi-vendredi : 11-19h ; samedi : 15-19h ; dimanche :fermeture.
Lieu : Genesis. 15, Rue des Lavandières St Opportune. 75001 Paris.
Métro Chatelet (sortie : Rue de Rivoli ou Rue des Lavandières).

Témoignage : une œuvre qui nous parle de l’amour de Dieu

A travers des amis coréens, j’ai découvert combien aujourd’hui Dieu suscite en Corée des vies ou s’allient conviction de foi, dynamisme culturel et sagesse de ce pays. A travers ces amis, j’ai commencé à aimer la Corée ! Leur foi vivante en Jésus, communicative, nourrie par la prière, nous a encouragé, mon épouse et moi-même, à vivre davantage dans la communion spirituelle et dans l’espérance. Et, dans ce partage, l’Eglise universelle prend toute sa dimension.
La peinture de SinHo Park fait partie de cet apport. Ici, le talent du peintre s’allie à une vision spirituelle si bien que les scènes bibliques nous atteignent au plus profond de nous-mêmes. SinHo Park nous a dit dans son témoignage comment il a été rejoint par l’amour de Dieu. Son œuvre témoigne aussi de cet amour. Le Ciel s’ouvre. A travers certaines de ses oeuvres , l’amour du Père, l’amour de Jésus nous touchent, nous consolent, se répandent en miséricorde pour ceux qui nous entourent.
La France, à travers les siècles, des cathédrales jusqu’aux peintres impressionnistes, est un pays qui a suscité des artistes et développé un goût de la beauté. C’est un pays ou la foi chrétienne a commencé à se manifester il y a bien longtemps. La France entretient avec le christianisme une relation complexe. En effet, si celui-ci a imprégné la vie des français pendant des siècles, il s’est aussi compromis, à certains moments, dans des formes rigides qui n’exprimaient plus la spontanéité évangélique. En retour, des expressions de rejet sont apparues. Et aujourd’hui, comme dans toute l’Europe, dans la mutation des sociétés et des cultures, les formes du passé paraissent souvent emprisonnantes. C’est un appel au renouvellement.
L’art peut contribuer à ce renouvellement. L’Esprit suscite la créativité. Il ouvre de nouveaux chemins.
La beauté n’est-elle pas un attribut de la création ? Dieu créateur s’exprime et nous parle ainsi. Cette beauté suscite l’émerveillement et nourrit la louange. Ainsi le goût de la beauté se révèle en phase avec la quête spirituelle. L’Esprit est à l’œuvre. L’art peut générer une émotion intérieure qui évoque la transcendance.
Ici, dans un climat de liberté, les aspirations spirituelles, si fortes aujourd’hui, trouvent réponse à un désir de dépassement. Dans un monde qui s’unifie, le rapprochement des cultures peut être un vecteur de renouvellement. Et lorsque des chrétiens originaires de différents pays s’expriment à travers leur art, ils témoignent ensemble de la beauté et de la bonté de Dieu, un Dieu qui appelle à une communion d’amour et révèle le sens de la vie.
Certainement, les peintures, les sculptures de SinHo Park s’inscrivent dans ce mouvement. Elles sont reconnues, bienvenues, désirées dans l’expression de l’Evangile en France.

Jean Hassenforder