Sa grâce m'accompagne - Témoins

Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Handicapée depuis quinze ans par une sclérose en plaque, Micheline est maintenant hospitalisée n’ayant plus son autonomie. Sa paix rayonnante est source de questionnement pour ceux qui l’approchent. Nous lui avons demandé ce qu’elle répond à ceux qui l’interrogent.

Ma vie à l’hôpital me met en contact avec de nombreuses personnes: aides-soignantes, infirmières, kinésithérapeutes, stagiaires, étudiantes…Nombreux sont ceux qui me demandent : « Comment faîtes-vous pour avoir toujours le sourire et le moral ? ». La réponse : « Moi, je ne fais rien, c’est un cadeau que je reçois » donne souvent envie de poser d’autres questions…

« Demandez et vous recevrez; cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira la porte » (Evangile de Matthieu, ch.7 :7). Il est vrai que j’ai beaucoup demandé à notre Père céleste et reçu bien plus encore, jour après jour, des signes concrets de sa présence et de son amour : une protection évidente dans les dangers, des réponses précises à des prières et beaucoup d’autres cadeaux inattendus. Et ceci depuis que j’ai découvert dans un groupe de prière que les mots « foi, espérance, amour » sont de réelles Paroles de Vie qui ont réduit ma maladie à un tout autre niveau.

« Maintenant, ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance et l’am:our; mais la plus grande des trois est l’amour. »(Ière épître aux Corinthiens, Ch.13 :13)

C’est ainsi que dans les moments de souffrance aigue, physique ou morale, où je ne peux que gémir « Seigneur Jésus de Nazareth , aide-moi, je t’en prie », je reçois une sorte de douce anesthésie, incitant à la réflexion, « repentance et prière ». La souffrance disparaît alors faisant place à une grande paix intérieure d’où jaillit la louange.

Plus l’épreuve est douloureuse, plus elle fortifie lorsqu’elle est vécue dans une relation serrée avec Dieu qui peut alors abondamment nous faire sentir sa grâce.

J’ai appris que la peur est toujours un manque de foi et découvert que l’angoisse inexplicable peut être guérie par Jésus. Quand il m’arrive de tourner en rond autour de ma maladie, je décide de prier pour les autres ; alors revient cette même paix. Et quand parfois je n’arrive pas bien à prier, je demande l’intervention de l’Esprit Saint car la confiance en Son Amour remplit d’espérance pour tout ce qu’Il promet.

QUI CHERCHE TROUVE

Ne pouvant manger seule, c’est souvent au cours des repas, en tête à tête, que viennent des questions sur la souffrance, la maladie, le bien et le mal, l’existence de Dieu… C’est ainsi que s’engage le dialogue avec des personnes de culture souvent très différentes.

Une cambodgienne de trente ans, ayant beaucoup souffert de la guerre et déçue par le boudhisme, me demandait sans cesse une preuve de l’authenticité de la Bible. J’ai pu lui donner un livre répondant à sa question d’ordre scientifique et lui dire que la Bible n’est pas un livre scientifique mais le message de Dieu à tous les hommes.

A une jeune musulmane, malade d’angoisse qui m’avait confié de gros problèmes, j’ai demandé un jour : « Est-ce que vous ne pensez pas que ce serait une façon d’honorer Dieu que d’avoir confiance en Lui ? ». Cette idée lui a plu : pour les musulmans, honorer Dieu est très important. Elle pensait que ses problèmes personnels n’intéressaient pas Dieu ; alors, je lui ai dit que je prierais pour elle.

Je l’ai revue deux mois après ce dialogue. Tous ses grands problèmes se sont arrangés : il n’est plus question qu’elle parte en Algérie pour y être mariée de force; elle a trouvé un foyer pour vivre loin de sa famille et elle a obtenu la formation qu’elle désirait suivre. Son bonheur est éclatant.

Pendant près d’un an, une toute jeune femme qui m’aidait à manger, n’arrêtait pas de me poser des questions . Elle ne pouvait croire à un Dieu d’Amour parce que, disait-elle, il n’est pas possible que Dieu existe et qu’Il laisse faire toutes les horreurs qui se passent dans le monde. Voilà, la seule chose qu’elle ait entendu sur Dieu dans son milieu familial tout à fait hostile. Sa mère, à la suite d’un incident, a rejeté tout ce qui concerne Dieu.

Un jour, sachant que je priais, elle m’a exprimé son désir de prier avec moi, ce que j’ai fait aussitôt. Très émue, elle m’a dit après cette prière, qu’elle ressentait en elle quelque chose d’extraordinaire qui la rendait très, très heureuse.
– Tu peux essayer de prier toute seule , lui ai-je dit .
– Mais je ne sais pas comment l’appeler ce Dieu : est-ce qu’il faut lui dire, Monsieur ?
– C’est tout simple. Tu peux, si tu veux, lui demander de te montrer son existence par un signe.
– Je vais le faire ce soir. Et ce soir-là, elle a prié pour sa mère qui avait une tumeur.
Le lendemain, dans la journée, cette tumeur qui était bien palpable, a totalement disparu, il y a cela plus d’un an – Elle ne s’attendait pas à recevoir une telle réponse et à découvert ainsi l’Amour de Dieu. Depuis, bien qu’isolée dans un milieu athée elle continue à prier seule et à recevoir des bienfaits dans sa famille. Elle a eu la joie de voir sa mère aller chercher sa Bible rangée dans la cave depuis dix-huit ans. Elle veut lire maintenant la Bible. Je lui ai donné les petits guides de la ligue pour la Lecture de la Bible.

LA PAIX DE DIEU

Amis, malades et handicapés qui êtes dans le noir, soyez certains déjà que Dieu n’a pas voulu notre malheur qui fait partie de la conséquence universelle du péché. Mais peut-être, Il « laisse faire” pour nous donner l’occasion de Le choisir plutôt que le suicide et de L’appeler au secours. C’est celà qu’Il attend, avec la patience de son amour infini, pour pouvoir nous répondre et nous secourir.

Ce n’est jamais Lui qui nous abandonne mais nous qui ne savons pas le reconnaître dans ce qui nous arrive de bien; car, même dans les pires épreuves, il y a toujours un côté positif. Si vous n’en voyez pas, cherchez bien et vous trouverez : que ce soit l’accident évité de justesse dans le passé ou une gentillesse inattendue aujourd’hui, c’est chaque fois un signe d’amour, un appel discret. Remerciez-le alors sincèrement et vous recevrez de plus en plus de signes d’encouragement. Alors n’aurez-vous pas envie de mieux Le connaître et L’aimer ?
Pour cela, ouvrez votre Nouveau Testament ou si vous ne pouvez pas demandez à quelqu’un (vous serez étonné d’en trouver) de vous le lire. Et Dieu ne tardera pas à vous montrer, à travers les Paroles de Jésus, comment recevoir, par sa toute puissance et son Amour, la confiance aveugle qui vous dennera cette paix inimaginable comme il est écrit :

« Ne vous inquiétez de rien, mais en toute circonstance, demandez à Dieu,dans la prière, ce dont vous avez besoin et demandez-le avec un coeur reconnaissant. Et la PAIX DE DIEU qui dépasse tout ce que vous pouvez imaginer, gardera vos coeurs et vos esprits en Jésus-Christ.”
épître aux Philippiens, ch.4:6)

Micheline LASSERRE
Issy-les-Moulineaux (92)

Share This