Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Témoins a eu le privilège de rencontrer l’artiste Théozed, au studio d’enregistrement de l’émission Zemag  ** Voir la vidéo ** . Pascal Théozed est auteur, compositeur interprète de chansons françaises

** Voir son site **
Il a accepté de nous  partager son itinéraire spirituel.

 
Théozed, en deux mots, d’où venez-vous ?

Je suis né dans une famille simple. Mon père était gérant d’une petite épicerie de village et ma mère l’aidait. Comme la plupart des gamins à cette époque, j’allais au catéchisme, à la messe mais sans trop me poser de questions. Dieu faisait partie de ma semaine au même titre que l’école.
Par contre, la musique a toujours eu beaucoup d’importance chez nous. Mon père joue du saxo, de l’accordéon et nous avons « nos gloires familiales »… et tout petit, j’ai su que c’était ça ma vie !
Pour plaisanter, j’aime bien dire que j’ai fais mes premiers concerts devant des milliers de personnes dans ma chambre avec une raquette de badminton comme guitare.

Qu’est ce qui vous a amené à vous tourner vers Dieu ?

A l’adolescence j’ai quitté mon collège de village pour aller au lycée “à la ville”.  J’ai formé quelques groupes qui m’ont permis de faire mes premières scènes.
A côté de ça, les études ne m’intéressaient pas et le système scolaire m’oppressait. C’est alors que j’ai commencé à faire les 400 coups, sécher les cours et  fini par tout plaquer
Comme je n’avais pas envie de rejoindre le monde du travail et que ma copine faisait les Arts appliqués à Bordeaux, j’ai décidé de tenter le concours et j’ai été reçu.
C’est là que j’ai entendu parler de Dieu d’une manière qui m’a touché.

Qui avez-vous rencontré ? Quel Dieu ?

J’ai beaucoup de mal à répondre à votre question. Je crois que j’ai “juste” rencontré un sens à ma vie.

 

 

Comment cela s’est-il fait ?

 

A l’époque je jouais dans un groupe électro-punk complètement déjanté.  C’est le clavier du groupe qui a parlé de Dieu à ma copine. Il n’était pas chrétien mais avait entendu un témoignage de foi qui l’avait interpellé. Un jour, il lui a “raconté ce qu’on lui avait raconté” et, profondément touché par son récit, elle a vécu comme une rencontre avec Dieu.
Petit à petit, j’ai vu sa vie se transformer. Elle a essayé de me transmettre  la flamme mais j’étais trop fier et elle m’énervait plus qu’autre chose.
J’ai quand même fini par accepter d’écouter l’enregistrement d’une conférence et là,  j’ai vraiment compris le message de l’Evangile et je lui ai dit : “tu as peut être raison” … pour moi c’était un grand pas vers Dieu.

 

Cela a-t-il changé quelque chose ?

 

Curieusement les choses commençaient déjà à bouger un peu avant cette expérience, comme si le travail était déjà en cours. J’avais déjà arrêté de fumer,  j’avais une vie sentimentale stable. Par contre, le lendemain de cette expérience, j’ai ressenti une paix intérieure que je n’avais jamais ressentie jusque là. C’était comme une confirmation

 

 

Et pour la musique ? Y a-t-il eu un “avant” et un “après” ?

Pour ce qui me concerne,  le cheminement a été long. J’ai d’abord abandonné la musique puis, progressivement, rejoint différentes formations chrétiennes.
Le problème est que j’étais rentré dans un genre de “moule” évangélique … rassurant … mais très étroit.
Il m’a fallu vivre une épreuve douloureuse pour à nouveau me remettre en question et, à nouveau, écrire des chansons plus “personnelles”. J’y exprimais ma foi mais également mes colères, mes douleurs, ma fantaisie …
Au début, on m’a regardé un peu comme un martien, puis les mentalités et mon champ d’expression se sont élargis et je touche aujourd’hui un public très éclectique qui me permet de continuer de marcher sur ce drôle de chemin et vivre de belles expériences.

 

Pour conclure, Théozed, c’est quoi être un chanteur professionnel chrétien ?

 

Il y a mille façons de l’être. Je sais juste qu’on peut chanter des chansons “profanes” de manière très spirituelle et des chants de louange de manière très païenne.
C’est l’Esprit derrière qui est important …

 

 

Merci Théozed
Marie Thérèse Plaine

Calendrier des spectacles :
– 13 mai  – 15h   à Hourtin, festival itinérant “Un soir chez vous”
– 19 mai  – 18h   à Pessac, Festival “Traderiderock” – salle Bellegrave
– 20 mai  – 21h   à Bordeaux, émission en direct et en public “Bouge ta radio” sur RCF-Bordeaux
– 02 juin  – 20h   à Bordeaux, répétition publique mensuelle à Terre Promise
– 05 août – 21h   à Garin, “Libre tour”
– 16 août – 20h   à Gagnières, concert pour la session artistique “Psalmodia”
– 24 août            à Hourtin, podium en plein air
– 28 août            à Lausanne, en faveur du SAS