Réflexions personnelles sur la prière - Témoins

Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Rob Frost, Directeur de « partager les ministères de Jésus », nous invite à découvrir de nouvelles manières de prier pour approfondir notre relation à Dieu.

Après vingt-cinq années de ministère chrétien, Rob Frost est convaincu qu’il y a toujours plus à découvrir dans la vie spirituelle et aspire à une plus grande intensité dans ce domaine.

Certains dirigeants spirituels ont trop mis l’accent sur une « dévotion » pesante ; Jésus ne nous a jamais demandé cela.

La lecture de l’enseignement de Jésus dans le Sermon sur la montagne fait ressortir qu’Il veut que notre vie de prière soit vraie.

Dieu désire notre intégrité et notre sincérité à vouloir communiquer au plus profond de nous-mêmes avec Lui.

S’exercer à se mettre en Sa Présence

Il est bon, au début de la prière ,de se relaxer dans la présence de Dieu en s’installant confortablement et en se ménageant un laps de temps pendant lequel on ne sera pas dérangé, puis de louer le Seigneur pour ce qu’Il est, le Dieu de toutes choses.

IL est fait référence à un grand ouvrage classique du 17ème siècle sur la prière «faire l’expérience de la profondeur de Jésus-Christ» .Son auteur, Madan Guyon écrivit:
« Cher enfant de Dieu, tous tes concepts sur ce que Dieu est vraiment se réduisent à rien. N’essaie pas d’imaginer à quoi ressemble Dieu. Au lieu de cela, crois simplement à Sa Présence. N’essaie jamais d’imaginer ce que Dieu fera. En aucune manière Dieu ne pourra correspondre à tes concepts. Que vas-tu faire alors? Cherche à saisir Jésus-Christ en regardant à Lui au plus profond de ton être, dans ton esprit.»

Après s’être précipité pendant des années à entrer dans la présence de Dieu avec une liste de prières de demande , Rob Frost préfère maintenant attendre que Dieu vienne à Lui.

Les psaumes poétiques

Les Psaumes sont en eux-mêmes une sorte de livre de prière et prédisposent à la louange ; Les psalmistes étaient guidés par une passion mystique de la conscience de Dieu et leur poésie ne cesse de mettre en évidence la réalité de la Présence Divine en tous temps et tous lieux.
« Je suis toujours avec toi.
Tu m’as saisi la main droite. Tu me conduis selon ton plan, ensuite tu me prendras dans ta gloire.
Au ciel, qui me viendra en aide sinon toi ?
Et ici-bas, que désirer, puisque je t’ai ?» (Bible en français courant)

Les mots dont on laisse ainsi le mental s’imprégner favorisent la méditation sur la proximité et l’amour de Dieu et permettent à Son amour guérissant et restaurateur de se manifester.

Les paroles des hymnes , des chants, parfois même des vieux cantiques d’église retrouvent toute la profondeur de leur signification dans la prière et deviennent de puissants moyens de communication avec Dieu.

La puissance de la prière

Même les prières liturgiques peuvent ouvrir la porte à une nouvelle dimension d’expérience spirituelle. De vieux livres de prière contiennent des perles de spiritualité du passé. La richesse de leur langage est très stimulante et la familiarité de leur expression peut vraiment réconforter dans l’angoisse :
« Protège-nous pendant les heures silencieuses de la nuit, nous qui sommes affectés par les fluctuations de ce monde…que je puisse me reposer sur ton éternelle stabilité »

La musique pour élever l’âme

La musique est un accompagnement très utile pour prier ; elle peut conduire au plus près du trône de Dieu.
Il peut s’agir de musique de méditation, de poèmes chantés dont le but est d’aider les chrétiens à se relaxer et à se concentrer sur Dieu.

Visualisez-le

Assister à un office dans une église orthodoxe un dimanche matin. permet de réaliser l’importance de l’art dans la prière. Pendant la louange, tout en priant, la plupart des personnes s’arrêtent devant les icônes .

Sans nul doute, l’art peut aider grandement à se concentrer sur la prière. Contempler des photos de la nature ou des reproductions d’œuvres d’art conduit à la louange.

Prier en marchant

Il est bon de prier en plein air du haut d’un point de vue surplombant une ville. Les maisons ayant l’air toute petites, il semble plus facile de prier pour la communauté, pour le monde et pour tous ceux qui en ont besoin. Esaïe 40 prend alors tout son sens.

Rob Frost précise que son style préféré de prière est de prier en marchant. Il a plusieurs itinéraires privilégiés mais confesse que souvent seule la volonté le conduit à sortir dans un premier temps. Il lui faut à peu près 10 minutes pour se concentrer sur Dieu ;il «pratique» une sorte de liturgie de la promenade en divisant son parcours en séquences de louange, repentance et demande personnelle. Au bout de 20 minutes il parvient vraiment à ce silence intérieur qui permet de se mettre en présence de Dieu. Au retour, il se sent plus apte à prier pour les autres et demande au Seigneur de l’éclairer sur les personnes pour lesquelles il faut intercéder.

Le secret de la croissance spirituelle est de maintenir cette union étroite avec Dieu. Cette relation intime avec Dieu mûrit avec les années. Au cœur de la spiritualité chrétienne réside un plein abandon de tout ce que nous sommes et de ce que nous avons été. Il connaît tous nos combats, nos échecs et nous aime toujours.

Se mettre en condition d’abord

La prière, c’est le cœur à cœur avec Lui, l’expression des sentiments réels dépouillés du jugement des autres. Certains ouvrages chrétiens traitant de ce sujet l’ont rendu trop complexe.
Même s’il y a du désordre dans sa prière, Rob Frost pense qu’elle touche à tous les domaines et que là où sa méthodologie échoue , l’Esprit intercède.

La frustration du temps de silence

L’auteur de l’article reconnaît les richesses du mysticisme chrétien dans lequel il n’a pas été éduqué spirituellement. Il expérimente d’après la culture dans laquelle il vit, les besoins qui sont les siens , sa personnalité, sa soif de la réalité qu’une brève lecture de la Bible et un rapide Notre-Père sont insuffisants pour lui permettre de supporter les tensions d’une journée.

Il aspire à la prière exprimée par Julian de Norwich «Révélations de l’Amour Divin ».
« Quand notre Dieu nous fait la grâce de se révéler à notre âme, nous avons ce que nous désirons. A ce moment là nous n’avons envie de prier pour rien d’autre, parce que toute notre attention est fixée sur Sa contemplation. C’est une forme de prière très exaltée qui, à mon avis ne peut pas être décrite parce que l’origine de notre prière est liée à la perception de Celui pour lequel nous prions ; c’est l’émerveillement, la joie, la vénération, le respect dans une telle douceur que, dans la durée, nous ne pouvons prier que dans le sens qu’Il nous inspire»
Dans un monde de plus en plus troublé, il est nécessaire de découvrir une forme de spiritualité chrétienne qui aide à percevoir la stabilité de Dieu au milieu de l’action.

La vie chrétienne est une relation en continu avec Jésus qui s’appuie sur la lettre de Paul aux Colossiens.
« Depuis que vous avez accepté Jésus Christ comme le Seigneur, vivez en union avec Lui. Enracinez-vous en Lui, construisez votre vie autour de Lui et fortifiez votre foi .»
Nous sommes encouragés à prendre du temps pour prier et à introduire des nouveautés dans notre vie de prière. La prière étant relation,si elle peut parfois devenir combat , elle ne devrait jamais conduire à l’ennui.

Article de Rob Frost intitulé « personal devotions » paru dans le magazine « Christianity and Renewal » de Janvier 2003, résumé et traduit de l’anglais par Dominique Fouquet.

Share This