Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Au cours des vingt dernières années, les “savoirs d’action” ont progressivement été reconnus à leur juste valeur en regard des “savoirs théoriques” les plus considérés jusque là (1). Dans un dossier sur les “travailleurs du savoir”, la revue “Sciences Humaines”(2), analyse les nouveaux modes d’acquisition et de transmission des connaissances dans le cadre des nouveaux modes de communication. Ainsi, un article sur les “communautés de pratique” vient éclairer l’approche de Témoins et nous encourager à aller plus loin.

“La communauté de pratique se veut un regroupement informel d’individus ayant une domaine de spécialisation précis et une passion pour un projet collectif”. Ce sont, par exemple, des infirmières qui, après avoir échangé leurs idées et leurs pratiques en matière de soins, viennent les partager dans un site web: “L’infirmière virtuelle”. “L’expérience fondatrice, presque mythique, des communautés de pratique provient de l’entreprise Xérox. L’anthropologue Julian Orr avait découvert que les dépanneurs de photocopieuses, plutôt que de consulter des documents mis à leur disposition, échangeaient de façon informelle leurs “trucs” sur la façon de réparer les machines”. Les communautés de pratique sont très variées, “internes à une entreprise, partagées entre des professionnels d’un même secteur, ou entre des amateurs unis par une passion commune… Elles contribuent à l’échange d’informations et, au delà, à la constitution d’une culture commune”.

Pendant des années, Témoins a collecté des histoires de vie et les a publiées dans le magazine et aussi dans le livre: “Itinéraires. Des chrétiens témoignent”(4). Ces témoignages nous disent comment la vie chrétienne est vécue concrètement et quel sens les auteurs donnent à ces pratiques. Sur le site, la rubrique: “questions de vie” emprunte la même approche. Et, par ailleurs, des ressources sont apportées pour éclairer et enrichir l’expérience.
Aujourdhui, ensemble, ne pouvons-nous aller plus loin encore? Donner par exemple aux lecteurs de la Bible, un espace pour partager non seulement leurs découvertes, mais aussi leurs savoir-faire dans les approches de recherche et dans l’utilisation des outils et des ressources. Ou bien permettre des échanges sur la prière: Comment s’y prend-on? Les difficultés, les réussites. Et, bien sur, une entraide fraternelle.
Bref, à partir de notre expérience et de notre culture en ce domaine, pouvons nous accroitre et perfectionner nos initiatives en vue de partager nos “savoirs expérientiels” dans le domaine spirituel? Pouvons nous développer une communauté de pratique?

Jean Hassenforder
Janvier 2005

(1) Barbier (Jean-Marie). Savoirs théoriques et savoirs d’action. Presses Universitaires de France, 1996

(2) Qui sont les travailleurs du savoir? Sciences Humaines, N° 157, février 2005, p 28-49

(3) JF. D. Qu’est-ce qu’une communauté de pratique? Sciences Humaines, N° 157, février 2005, p 31

(4) Itinéraires. Des chrétiens témoignent. Ed Empreinte Temps présent, 2000

Eventuellement pour : Actualité

“Qu’est-ce qu’une communauté de pratique?” Cet article, paru dans le récent dossier de Sciences Humaines: Qui sont les travailleurs du savoir? éclaire un aspect du travail de Témoins: partager nos expériences dans le domaine de la vie chrétienne. Mais ne nous invite-t-il pas aussi à aller plus loin? La question est posée dans un article mis en ligne à la rubrique:”Libre opinion” de “Grain de poivre”.

(1) JF.D. Qu’est-ce qu’une communauté de pratique? Sciences Humaines, N° 157, février 2005, p 31