Peut-on parler à Dieu? - Témoins

Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Peut-on parler à Dieu ?

Quand j’étais enfant, maman m’a appris à faire des prières très simples : “Merci Seigneur pour cette journée. Je te remets mon papa, ma maman, tous ceux que j’aime”. Je répétais un peu toujours la même chose, mais cela m’a habituée à parler à Dieu. Sans doute, je n’étais pas toujours en accord parfait avec ce que je disais, mais c’était une relation.

Tous les soirs, je priais ainsi, je parlais à Dieu. Un lien tout simple avec le Seigneur s’est établi. Je crois que Dieu attend de nous qu’on Lui demande des choses toutes simples, qu’on n’attende pas, qu’on Lui demande, car le Seigneur veut nous manifester son amour. De fait, Lui demander, c’est aussi une forme d’amour de notre part aussi infime soit-elle. Quand les enfants demandent des choses à leurs parents, les parents sont heureux, il y a un dialogue qui s’instaure.

Pour moi, dans la prière de demande, de louange, de reconnaissance, je ressens une forme de dialogue.

Marie-Christine PETERSCHMITT Témoins114p5

Le lendemain, je suis revenue à la charge : “Tout ça, c’est bien joli, mais je n’ai pas la foi”. “Eh bien ! prie”. “Je t’ai déjà dit que je ne savais pas prier”. “Parle simplement au Seigneur. Imagine qu’il est assis sur une chaise et tu Lui dis que tu n’as pas la foi et que tu la voudrais”. “C’est ça la prière ?” “Mais oui, parles-Lui, Il est ton ami.” Alors ma première prière, ce fut : “Hum ! Jésus, tu es censé être assis dans ce fauteuil. Et moi, je suis censée te demander la foi. Alors voilà : je te demande la foi”. Rien ne s’est passé tout de suite mais huit jours après, à mon réveil un matin, j’ai senti que le poids que j’avais sur le cœur depuis des années était parti ! Très sceptique, je me suis dit que j’étais dans une période de rémission. Pourtant, j’avais un sentiment de liberté en moi. Ce même matin, j’ai remarqué qu’il faisait soleil, que les oiseaux chantaient. Je me sentais légère, pure, propre. J’étais bien vivante. Il y a un texte dans la Bible qui dit que celui qui est en Christ est une nouvelle création. C’était mon expérience : je me sentais renouvelée.

Yori Chassin Taylor Témoins111 p17

Depuis mon plus jeune âge, aussi loin que remontent mes souvenirs, vers trois ans, j’ai toujours eu conscience d’un Dieu qui veillait sur moi. J’ai eu un dialogue intérieur avec Lui. J’ai toujours senti que je pouvais Lui parler quand j’en avais gros sur le cœur. Un Dieu créateur qui existait, un Dieu à qui je parlais d’une façon naturelle. Un Dieu avec qui je pouvais établir une vraie relation de confiance.

Pascal COLIN Témoins112p5

Share This