Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

L’hommage qui est porté à Nelson Mandela à travers le monde à l’occasion de son décès témoigne d’une grande aspiration à une pratique de paix et de réconciliation. Témoins participe à cet hommage en publiant ici un message personnel de Guy Aurenche (1), président du CCFD-Terre Solidaire et très présent sur ce site (2). Oui, cet évènement n’est pas seulement un révélateur de l’œuvre de l’Esprit, c’est aussi un rappel que chacun à notre place nous pouvons contribuer à un changement positif dans le monde. JH

 

 

Un homme peut tout changer

La mort de Nelson Mandela nous met au travail. Oui un homme peut tout changer . Certes jamais tout seul. L’histoire du héros de la lutte contre l’apartheid le prouve … mais sans sa volonté inébranlable et sans ses convictions ,rien n’eut été possible. Sans son intelligence politique aussi.

La conviction du combattant de la discrimination raciale se résume ainsi : “Un noir vaut un blanc. Un blanc vaut un noir.”

Dans le livre écrit par le gardien de prison de Nelson Mandela sur l’île de Robben Island ( Le Regard de l’antilope par James Gregory , Ed Robert Laffont) , l’afrikaner qui devait casser le moral du prisonnier le plus célèbre du monde raconte que lors de son arrivée sur l’île , Mandela lui souhaita la bienvenue comme on le faisait chez les zoulous : “Bonjour ,bienvenue à Robben Island ,Monsieur Grégory”… . Et le gardien qui devait éliminer toutes traces de la dignité africaine de répondre en utilisant la même expression zouloue : “je te vois ” !!! Faute professionnelle commise par un fonctionnaire qui pourtant se révélera sévère . Pourquoi ce dérapage ? Parce que Mandela sachant que son gardien avait passé sa jeunesse en pays zoulou, il l’avait rejoint au cœur, au delà de sa fonction, de ses idées, de sa couleur. Un rendez vous d’humanité qui peut vaincre toutes les barrières et permettre une rencontre en humanité. Alors tout devient possible.

Le secret du prix Nobel de la paix : rejoindre la personne humaine au cœur de sa dignité, de son mystère et tenter de re-construire son pays à partir de cette règle. Oui un homme peut tout changer. A nous de jouer car il reste beaucoup à faire pour que la dignité humaine soit vraiment respectée tant en Afrique du sud que partout dans le monde .

Guy Aurenche : le 6 Décembre 2013.
 

(1) Ce message est issu du blog de Guy Aurenche ** Voir ce blog ** 

(2) ** Voir les articles publiés par Guy Aurenche sur ce site temoins.com ** par notre moteur de recherche.