L'environnement: mous sommes concernés - Témoins

Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Frédéric Baudin œuvre dans divers domaines (1). C’est en sa qualité de directeur d’A ROCHA France que Témoins l’a rencontré. A ROCHA France est une association chrétienne membre d’A ROCHA International qui se propose de protéger l’environnement dans une perspective chrétienne.

Qu’est-ce qui a déterminé votre engagement écologique?
L’association A ROCHA est désormais bien implantée au Portugal (A Rocha signifie le Rocher en portugais), au Liban en Grande-Bretagne et au Kenya. Peter Harris, directeur international d’A ROCHA m’a demandé, depuis un peu plus d’un an, de démarrer un nouveau projet en France. Je n’avais plus travaillé dans ce domaine depuis plusieurs années mais j’ai accepté avec joie de poser les premiers jalons de cette association dans notre pays.

D’importantes associations écologiques existent déjà. Qu’est-ce qui justifie une approche chrétienne de l’environnement?
Rien de particulier sur le plan scientifique. Les motifs sont d’ordre théologique. Protéger la nature s’inscrit en effet dans la mission que Dieu assigne à l’homme dans la Genèse: dominer, soumettre, cultiver et garder la terre. Mais attention, le verbe dominer, si souvent mal interprété, signifie exercer son autorité, son règne (d’un roi par exemple, dans l’Ancien Testament) pour le bien des sujets et de toute créature. Soumettre la terre n’autorise en aucun cas à surexploiter les ressources naturelles pour en retirer le plus grand profit financier. Cultiver et garder, c’est aussi transmettre un patrimoine viable à nos enfants et aux générations futures. Il s’agit tout simplement d’aimer notre prochain dans cette dimension de l’activité humaine.
Par ailleurs la nature révèle en partie la présence d’un Créateur (Rom. 1.20) et si l’on ruine cette Création, si l’on détruit la beauté fragile qu’elle reflète, on amoindrit aussi cette révélation partielle.

Quel est l’objectif d’A Rocha?
Il est double: réaliser des études scientifiques sur des milieux fragiles et sensibiliser le public, notamment chrétien, aux problèmes d’environnement.
Nous travaillons actuellement sur les derniers marais naturels de la vallée des Baux de Provence près d’Arles. Un contrat, passé avec un agriculteur, nous permet de travailler dans ces marais, dont il est le propriétaire, en vue de leur protection. Nous effectuons à présent un recensement systématique de toutes les espèces végétales et animales de grande valeur écologique et nous tentons d’inclure dans notre réflexion les acteurs en présence: pêcheurs, chasseurs, promeneurs.

Nous proposons aux églises ou aux centres culturels des conférences débats, une projection de diapositives, une animation pour les jeunes ou encore une prédication sur le thème de la protection de l’environnement dans une perspective chrétienne. Nous organisons également des visites de terrain en petits groupes de 10 à 15 personnes pour découvrir la diversité des espèces dans la chaîne des Alpilles, la vallée des Baux ou la Camargue.

Lors de vos conférences-débats, quelles préoccupations reviennent le plus?
Le rapport entre le travail scientifique et la foi chrétienne, notre approche de l’écologie politique et du Nouvel Age. Nous n’avons aucun lien avec les partis politiques, de quelque bord que ce soit, mais nous ne refusons pas de collaborer avec les collectivités locales ou les scientifiques de centres de recherche qui partagent notre foi. En revanche, nous nous démarquons nettement de la nébuleuse syncrétiste du Nouvel Age dont la philosophie religieuse de la nature s’inspire du panthéisme.

Quels échos rencontrez vous chez les chrétiens?
En France notre implantation est encore récente et les chrétiens ne font pas toujours le lien entre leur foi et la nécessité de protéger l’environnement, même lorsqu’ils sont engagés professionnellement dans ce domaine. L’accueil est toutefois très large et sympathique dans de nombreuses églises, notre travail de sensibilisation avance et nous avons la joie de compter dans notre association française quelques dizaines de membres qui ont choisi de cheminer avec nous.

Interview par F. Rontard

A ROCHA FRANCE
(association loi 1901)
49, avenue Paul Cézanne
13090 AIX EN PROVENCE
Tél.:/Fax: 04 42 96 17 52
E-mail: arocha@wanadoo.fr
(Adhésion par cotisation).

Share This