Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Une demande de prière du Tchad

Le scandale de l’Arche de Zoé au Tchad ne manque pas de couverture médiatique. Une ONG française, par naïveté ou cynisme, a participé à ce qui ressemble à une tentative de rapt de 103 enfants tchadiens présentés comme orphelins du Darfour. Cette affaire implique en partie l’Etat français. Le régime tchadien, dirigé par le dictateur Idriss Déby qui s’accapare des richesses du pays sans les investir dans le secteur de la santé et de l’éducation, cherche à profiter du drame en se faisant passer pour le chevalier blanc des enfants.
Justement, si on s’intéressait un peu à ces enfants. Savez-vous qu’ils ont été pris en charge par un orphelinat géré par la Mission protestante franco-suisse du Tchad ? Autrement dit, ces enfants musulmans, avant de retourner dans leurs familles, sont sains et saufs entre autres grâce aux rares évangéliques du pays. Ces derniers inspirent visiblement la plus grande confiance de tous, au-delà de toutes les considérations politiques.
Pris dans un tourment judiciaire et médiatique qu’ils n’ont jamais demandé, les enfants et le personnel qui s’en occupent ont besoin de nos prières. C’est la demande explicite formulée par la Mission protestante franco-suisse du Tchad.

Nous publions une lettre Communiqué – 12 novembre 2007

Mise au point sur l’orphelinat protestant d’Abéché
qui a recueilli les 103 enfants (Affaire Arche de Zoé

L’orphelinat Bakan Assalam [« Lieu de paix »], d’Abéché, avait, jusqu’à présent, fait le choix de la discrétion afin de pas ajouter à la confusion et de préserver la tranquillité des 103 enfants concernés par l’opération de l’Arche de Zoé.
Face à des interprétations erronées, il est cependant nécessaire d’apporter des clarifications sur l’orphelinat lui-même et les circonstances de l’accueil de ces enfants :
L’orphelinat a été fondé par la Mission protestante franco-suisse du Tchad (MPFST) en 1954. Depuis cette date, il est géré par la MPFST et placé sous la responsabilité de l’Église évangélique du Tchad. Il accueille des enfants dont la plupart sont orphelins de mère en vue de les replacer dans leur famille et leur milieu d’origine. Il confie aux services sociaux tchadiens les enfants qui n’ont plus de parenté en vue d’une adoption.
Le 26 octobre dernier, à la demande du gouvernement tchadien, l’orphelinat a recueilli les 103 enfants rassemblés par l’Arche de Zoé ; ceci dans l’attente des décisions de justice statuant sur le devenir de ces enfants, après l’enquête qui est en cours.

L’orphelinat Bakan Assalam n’a d’autre volonté, aujourd’hui, en étroite collaboration avec les autorités tchadiennes, que celle de prendre soin de ces enfants et d’atténuer autant que possible leur traumatisme dans cette affaire dont ils sont les premières victimes.

Précision : La MPFST n’est pas une organisation non gouvernementale.

Contact :

Christian SOMMER
Secrétaire Général
Mission Protestante Franco-Suisse du Tchad
18 route du Col de Manse
05000 Gap
tél : 04.92.52.06.61 / 06.77.81.24.24
sommer.romette@wanadoo.fr

Henrik Lindell