Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

C’est avec reconnaissance que nous publions ce témoignage qu’Elisabeth Terrien nous a transmis pour nous expliquer la genèse de ZeBible  dont elle est la co-initiatrice, une Bible interconfessionnelle et interactive, conçue pour les jeunes, mais pas seulement…

Pour transmettre il faut avoir reçu et on ne peut transmettre qu’à la mesure de ce qu’on a soi-même reçu. J’ai souvent fait cette constatation lors de mes différents engagements auprès de jeunes, que ce soit en aumônerie ou dans la communauté Fondacio où j’ai co-lancé les parcours pour les 12-14 ans. Je l’ai surtout vécu au quotidien comme mère de quatre adolescents à qui je souhaitais transmettre des valeurs chrétiennes tout en respectant le chemin de chacun.

 

Mes engagements m’ont amenée à partager ma foi autour de textes bibliques devant des jeunes, notamment des non-croyants : j’étais frappée de voir la qualité de leur écoute lorsque je réussissais à combiner le texte avec mon expérience personnelle. Malheureusement, je n’avais jamais lu toute la Bible. Je ne pouvais donc véritablement transmettre que les textes que je connaissais.

Comment faire alors pour inciter mes enfants à lire ce livre, et « acquérir une intimité et une familiarité avec la Sainte Écriture, pour qu’elle soit comme une boussole qui leur indique la route à suivre » (Benoit XVI, mars 2011). Comment faire pour partager ce trésor culturel et spirituel majeur avec une génération en quête de repères mais qui semble apparemment très bien se passer de la lecture de la Bible, un livre à priori rébarbatif par le nombre de ses pages, son vocabulaire difficile ou ses histoires décalées par rapport au vécu d’aujourd’hui ? S’agit-il d’imposer de manière dogmatique une seule interprétation des textes dans le mouvement vertical de celui qui détient la connaissance vers celui, plus jeune, qui n’y connaît forcément rien ? Ou s’agit-il d’entrer dans l’acceptation de sa propre fragilité et de  prendre le risque du dialogue, ce va-et-vient, qui, comme une respiration, permet à chacun d’être respecté ? S’agit-il, en bref, de transmettre la foi ou d’offrir aux jeunes des outils qui leur permettent de vivre l’expérience de la foi ?

Alors que je remuais ces questions dans ma tête, un ami protestant offrit une Bible en anglais à chacun de mes enfants, laquelle comportait des parcours de lecture avec des entrées thématiques et des petites questions disséminées au long du texte, ouvrant la possibilité d’une appropriation. Surprise de constater que notre fils, tout athée qu’il se soit proclamé à l’époque, s’était mis à lire la Bible et à y faire référence, je décidais de chercher un équivalent en français pour ses sœurs qui n’étaient pas aussi bilingues. Revenue bredouille, je n’étais pas satisfaite. Je me mis à décortiquer la Bible de notre fils et envoyais quelques idées dans un mail intitulé « I have a dream » à Mgr Thomas, évêque émérite de Versailles. Je me tournais aussi vers Fondacio : « Vous dites toujours qu’on n’a pas d’outil biblique à donner à un jeune qui a vécu une expérience spirituelle lors d’un camp, qu’à cela ne tienne : on va le réaliser ! »

Quelle ne fut pas ma surprise de voir la réaction immédiate de chacun : Fondacio ** Voir le site ** me disant «Vas-y, on est derrière toi !», et Mgr Thomas me répondant par retour de courrier pour me proposer de rencontrer l’Alliance biblique française, spécialiste de la Bible, qui réfléchissait aussi à une édition pour les adolescents.

ZeBible, la Bible interconfessionnelle pour les 15-25 ans, est le fruit de ces premières rencontres. Ensemble, nous décidons de rassembler d’autres mouvements et Eglises : de l’Aumônerie catholique de l’enseignement public aux Scouts et Guides de France, en passant par les Fédérations des Eglises adventistes, l’Union des Eglises protestantes d’Alsace et de  Lorraine, La Ligue, l’Assemblée des Eglises orthodoxes de France, les Communautés franciscaines, l’Eglise réformée de France, les Eclaireuses et Eclaireurs Unionistes de France… La diversité et l’enthousiasme des organismes qui répondent à l’appel sont stimulants.

Derrière chaque institution, des hommes et des femmes, souvent bénévoles, mettent leur compétence particulière au service du bien commun. Près de 100 rédacteurs de toute la francophonie et d’horizons variés se joignent à l’équipe éditoriale : Français, Belges, Suisses, Canadiens, Africains, catholiques, protestants, orthodoxes, laïcs et prêtres, biblistes ou engagés en pastorale jeunesse… Tous acceptent de travailler ensemble, dans un esprit œcuménique pour trouver la formulation exacte qui aidera le jeune d’aujourd’hui à comprendre le texte et à se l’approprier. Certains s’engagent même au-delà des institutions qu’ils représentent. Je pense à Claire par exemple qui prend sa retraite et en profite pour s’investir encore plus dans le projet ; ou encore à Francis qui apporte sa sagesse et sa connaissance du peuple juif. Un duo de l’Alliance biblique française **Voir le site ** , Francine et Elsbeth, coordonne cette immense toile de collaborateurs, et le travail rédactionnel des notices, introductions, programmes de lecture, fiches thématiques, portraits de personnages…

Un tel projet ne peut se passer d’Internet ! Comment faire ? C’est Isabelle, vite secondée par Nicolas, de la Fondation Pasteur Eugène Bersier qui soutiennent cette initiative. Ils travaillent d’arrache-pied. Frère Vincent, Stéphane, Geoffroy, Emma et Bernard les rejoignent. Le site www.zebible.com ** VOIR LE SITE **   voit le jour en septembre 2009 et vient préparer le lancement du livre. La décision d’une seule édition en français courant, livres deutérocanoniques placés entre l’Ancien et le Nouveau Testament, vient s’imposer comme une évidence à cette équipe qui n’imagine pas canaliser l’internaute en fonction de son appartenance ecclésiale, d’autant plus que nous souhaitons aussi nous adresser aux non-croyants. Cette ligne éditoriale aura un impact fort sur l’ensemble du projet : chacun devra renoncer à quelque chose pour le projet commun qui nous dépasse tous, celui de donner accès à la Parole au plus grand nombre de jeunes. Ainsi, sommes-nous appelés à dépasser nos clivages ecclésiaux institutionnels et à faire communauté pour être témoins ensemble de ce qui nous unit comme chrétiens.

Pour répondre à ceux qui sont pressés de tenir ZeBible en main, le comité de pilotage conduit par Bernard de l’ABF décide de créer un kit d’animation destiné à la pastorale de la jeunesse. Petit dernier des partenaires, le groupe de rock P.U.S.H. ** Voir le site ** met son talent au service de cette dernière ligne droite. Un concours d’expression artistique sur neufs textes bibliques est proposé aux jeunes via le site et rencontre un vif succès. La parution du livre, prévue le 14 mai 2011 est enfin à portée de verset !

Au bout de sept ans de travail, le respect, l’entente et la persévérance de l’équipe de ZeBible étonnent toujours son entourage. Toute cette aventure a été possible grâce à l’appui de nombreux mécènes et partenaires. Leurs témoignages de foi, leurs encouragements, leur impatience de la sortie de cette Bible, sont un soutien précieux. Chacun se met à rêver…

Sept mois après le lancement, les 38000 exemplaires vendus chez les libraires spécialisés, mais aussi en grande surface (Auchan, Cultura) ou sur le web (Amazon.fr) et une deuxième impression bien entamée, attestent d’un succès qui nous dépasse tous. Jeunes et moins jeunes découvrent la saveur du texte, les diocèses se l’approprient, les paroisses protestantes l’offrent à leurs jeunes, des groupes ZeBible se lancent un peu partout en France, le concours est repris en Belgique, des responsables de séminaires l’utilisent dans leurs cours,  des grands-mères nous remercient d’avoir publié ce livre qui permet de créer du lien entre les générations. Comme les adolescents auxquels elle s’adresse, ZeBible vit désormais sa vie, indépendamment du désir ou de la projection de ceux qui l’ont imaginée. A chacun de se l’approprier et d’imaginer quelle utilisation il souhaite en faire.

De leur côté, les partenaires du projet repartent riches de l’expérience de communion ecclésiale vécue au cours de ces sept années de travail. Le partenariat interconfessionnel est un vrai témoignage et le cœur même de ce projet. L’aventure pourrait d’ailleurs ne pas s’arrêter là : de nouveaux partenaires s’intéressent et souhaitent s’investir aussi aux côtés de l’Alliance biblique française. La réflexion en cours sur le développement web 2.0 du projet met en mouvement des acteurs de toutes les Eglises chrétiennes. Jeunes et moins jeunes sont mobilisés… « L’autre expérience » de ZeBible serait-elle en train de s’écrire ?


Elisabeth Terrien

 


Voici quelques témoignages « d’utilisateurs » :

« En tant que “jeune”, je me souviens avoir longtemps cherché un tel outil, et là je l’ai entre les mains. C’est génial ! Plus je le parcours, plus je rentre dans le texte. Ce n’est pas du tout un outil pour ado en fait. Distribuez-le aux mariages, aux enterrements, partout ! » (Louise, 25 ans)

« A peine avais-je acheté ZeBible, que je me demandais si j’aurais le courage d’ouvrir ce gros dictionnaire ! Mais le soir même, j’ai passé 1h1/2 dedans sans pouvoir en décoller ! C’est vraiment passionnant, bien fait, j’admire le langage si simple et moderne (cela fait du bien !), les titres accrocheurs du genre “les gens sans importance, ça compte”, “le grand frisson ?” et surtout toutes les petites notes sur le côté. Ça, c’est vraiment génial, parce qu’elles font le lien parfois si difficile entre la parole de la Bible et notre vie quotidienne du 21ème siècle. En tant que psychologue, j’ai parcouru avec curiosité et bonheur le thème : “la famille, une prison ou une chance ?”
Mille fois bravo pour cet énorme travail. En refermant ZeBible, j’avais l’impression d’avoir reçu dans un seul livre la Bible et l’encyclopédie Théo. Que le Seigneur rende féconde Sa Parole ! » (Béatrice)

« Cette Bible est une idée géniale pour les jeunes. En effet, elle n’est pas austère comme celle qu’on a l’habitude de lire. Tout est très bien expliqué et clair ; les cartes, la chronologie à la fin sont une excellente idée tout autant que les différents programmes de lecture.
Dorénavant, nous ne sommes plus face à une lecture “passive” mais “active” qui replace la Bible au goût du jour avec des thèmes tels que l’écologie.
Cette Bible m’a servi pour mes cours de management où j’ai repris la démarche OCA pour certains de mes travaux. Cette méthode est géniale! Jamais je n’aurais cru pouvoir faire un parallèle entre cette Bible et mes cours de BTS! » (Thibault, 19 ans)