La montée des églises émergentes en Grande-Bretagne. Un phénomène impressionnant. - Témoins

Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Il y a deux ans, nous rapportions une expansion des « freshexpressions » en Grande-Bretagne (1). Des communautés chaleureuses apparaissent et permettent aux gens qui y participent de faire église autrement à coté des églises traditionnelles. Pour celles d’entre elles qui sont encouragées et patronnées par l’Eglise anglicane, leur importance vient d’être mise en évidence par une recherche dont les résultats ont été publiés tout récemment en janvier 2014. L’enquête a porté sur les « fresh expressions » en activité dans un échantillon de10 diocèses anglicans.

 

 

Ces communautés nouvelles se développent dans des milieux et des catégories d’âge très variés. Elles se proposent de rassembler en priorité des gens qui se situent en dehors des églises. Et effectivement, l’objectif est atteint puisque, dans cet échantillon, 40% des participants n’avaient jamais eu l’expérience d’une vie en église, 35% avaient quitté les églises et 25% seulement sont des chrétiens pratiquants.

Le mouvement progresse à travers une attention aux besoins et aux aspirations des gens et une dynamique fraternelle qui témoigne de l’amour du Christ. Cette approche se décline dans les principes suivants : l’écoute ; le service et l’entraide ; une mission incarnationnelle en phase avec le milieu correspondant, un appel à suivre Jésus dans la participation à son œuvre.

Ces communautés se développent à travers une vie relationnelle dans un climat informel et chaleureux. Ainsi commencent-elles par de petits groupes de 3 à 12 personnes pour atteindre en moyenne 44 participants.

On constate que la croissance de ce mouvement s’est accélérée au cours des trois dernières années. En effet, 44% des « fresh expressions » couvertes par cette enquête sont apparues entre 2010 et 2012.

Dans les 10 diocèses anglicans composant l’échantillon, 9,5% des participants proviennent aujourd’hui des « fresh expressions ». Et celles-ci représentent 15% des communautés ecclésiales. Ainsi, en quelques années, les « fresh expressions » ont apporté, en participants, l’équivalent d’un nouveau diocèse par  rapport aux dix diocèses anglicans qui ont été choisis pour la réalisation de cette recherche. L’impact est donc considérable.

Dans son livre : « Church for every context. An introduction to theology and practice » (3), un des pionniers de l’Eglise émergente en Grande-Bretagne, Michaël Moynagh consacre un chapitre à une réflexion sociologique dans lequel il s’interroge sur les incidences du changement social et culturel (4). On connaît l’importance du rapport publié en 2004 par l’Eglise anglicane : « Mission-shaped Church », car il ouvre la voie à la reconnaissance de communautés émergentes en phase avec les aspirations nouvelles. Michaël Moynagh écrit à ce sujet : « D’une certaine façon, « Mission-shaped Church » est une hypothèse. Cette hypothèse est que la thèse d’une sécularisation inéluctable est fausse. Le changement social n’induit pas une disparition inéluctable de l’église. Le problème a été l’incapacité de l’église à s’adapter. Les nouvelles églises contextuelles sont le moyen  mis en oeuvre par l’Esprit pour renverser le déclin. Il n’y a pas encore de données suffisantes pour confirmer cette hypothèse, mais les nouvelles formes d’église encouragées par « Mission-shaped Church » commencent à nous apporter des indications » (3a).

La récente recherche sur les « fresh expressions » en phase avec l’Eglise anglicane, apporte une réponse positive à l’hypothèse posée par Michaël Moynagh. C’est dire l’importance des ces résultats, non seulement pour l’Eglise anglicane, mais beaucoup plus généralement pour le christianisme européen dans son ensemble. Lorsqu’on lit les récits qui racontent l’histoire de telle ou telle « Fresh expression », on éprouve émotion et émerveillement en voyant combien l’amour, l’entraide dans le respect de chacun, portent des fruits et témoignent de l’œuvre de Christ Jésus.

Jean Hassenforder

 (1)Sur ce site : « L’expansion actuelle des « fresh expressions » en Grande-Bretagne. Un phénomène impressionnant » (février 2012). Présentation des « fresh expressions » et de leur développement. ** Voir l’article **

(2)** Voir sur le site de « fresh expressions » ** : « Major impact of Fresh expressions of church » et ** Voir le rapport de recherche ** réalisé par l’unité de recherche de la « Church Army » .

(3) Moynagh (Michaël). Church for every context. An introduction to théology and practice. SCM Pres, 2012 (Cf. : 3a page 89).

 (4)** Voir sur le site de Témoins ** : « Nouvelle éthique sociale. Nouveau genre de vie. Questions pour les églises » . 

Share This