Des communautés chrétiennes émergentes. Pourquoi ? Comment ? Questions et réponses sur les « fresh expressions ». - Témoins

Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

    Créé par Michaël Moynagh (1), le site : « share the guide »  www.sharetheguide.org  **Voir le site ** se propose de répondre concrètement, pratiquement et pédagogiquement à toutes les questions que l’on peut se poser au sujet des églises émergentes qui se développent actuellement en Grande Bretagne sous le termes de « fresh expressions ». Alors, suivons le guide ! À partir des nombreuses expériences engrangées dans ce domaine, voici des informations très claires et des pistes concrètes.

Qu’est ce qu’une « fresh expression of church » ?

Qu’est ce qu’un nouveau visage d’église, une expression nouvelle et originale ?
« Une « fresh expression » est une forme d’église pour notre culture en changement, créée principalement pour les gens qui ne sont pas encore membres d’une église ». D’autres termes synonymes sont : église émergente, nouvelles manières d’être église, implantations d’église… Le terme : « fresh expressions » peut paraître vague. C’est pourquoi le site met l’accent sur une démarche de mission : « Si vous faites quelque chose qui s’adresse principalement à des gens qui vont à l’église, cela peut être extrêmement utile, mais ce n’est pas une « fresh expression » telle que nous la concevons ».
« Au cœur des « fresh expressions, il y a une manière différente de penser au sujet de l’église. Beaucoup d’églises existantes opèrent selon le principe : « Venez à nous ». Le but des « fresh expressions » est différent. Ce n’est pas un marche pied pour entrer dans une église existante, mais une démarche pour former de nouvelles églises ayant leur propre légitimité … Les « fresh expressions » ne commencent pas avec une invitation : « Venez à nous comme nous sommes », mais avec une proposition : « Nous désirons venir à vous, vous servir, demeurer avec vous. Si vous le désirez, nous vous aiderons également à devenir une église dans la manière qui vous conviendra, dans votre style et non pas le nôtre… « Fresh expressions » est un nouvel état d’esprit (« a new mindset »).

Il existe toute une gamme de « fresh expressions ».
° Le renouveau d’une église existante à travers une nouvelle écoute du public qu’elle est appelée à servir.
° Réinventer des groupes et des communautés qui ne soient plus un marche pied vers l’église du dimanche, mais qui deviennent une église ayant sa propre légitimité. Un groupe de jeunes pourrait devenir une église de jeunes. Un club pour des personnes âgées pourrait ajouter une expression de culte et de célébration après le repas.
° Créer une nouvelle communauté chrétienne à l’intérieur d’une paroisse ou d’un réseau comme une initiative missionnaire.
° Une initiative importante, œuvre commune de plusieurs paroisses ou réseaux. Ce pourrait être un nouveau réseau pour telle génération, une communauté dans une nouvelle résidence…
Trois exemples :
° Une église née à partir de la poursuite de cours alpha dans un café.
° Un réseau chrétien parmi des étudiants et de jeunes professionnels né à partir de l’initiative d’un pasteur anglican ayant désiré créer une église sans bâtiment ;
° Dans un centre ville, un réseau qui se réunit dans des bars et des cafés.

Les « fresh expressions », est-ce la même chose que l’église émergente ?
L’Eglise émergente est devenue un terme populaire, spécialement aux Etats-Unis pour décrire toute une gamme de nouvelles manières pour faire église. Il y a au moins trois groupes dans la famille de l’église émergente :
° Ceux qui pensent et écrivent au sujet du christianisme dans notre culture en changement. Comment l’Evangile peut-il se connecter avec le monde d’aujourd’hui ? Quelles sont les implications pour les églises ?
° Ceux qui expérimentent de nouvelles formes d’église principalement avec des gens qui vont encore à l’église (mais qui sont souvent sur le point de la quitter). Ce sont en particulier des formes alternatives de célébration (« alternative worship ») et le développement de communautés authentiques.
° Ceux qui explorent de nouvelles formes d’église principalement pour et avec des gens qui ne vont pas à l’église. Quelques unes de ces initiatives ont bien réussi, mais d’autres sont petites, jeunes et fragiles. Nous décrirons ces communautés comme des « fresh expressions ».
Ces trois courants partagent l’idée que la société a changé et que l’église doit aussi changer.

Quels sont les principes chrétiens qui sous tendent les « fresh expressions » ?

« La compréhension de ces principes vous donnera :
° Une meilleure appréhension de ce que les « fresh expressions » impliquent.
° Un éclairage biblique concernant ces initiatives.
° Un outil pour développer « une fresh expression ».
Si vous pensez à susciter une « fresh expression », vous pouvez passer en revue les différents principes et en choisir trois :
° Un qui correspond le mieux à votre motivation.
° Un qui vous paraît très difficile à mettre en pratique.
° Un qui est important, mais aussi parmi ceux qu’on oublie le plus facilement.
Gardez ces trois principes à l’esprit pour vous aider à développer votre « fresh expression » sur la base des Ecritures »…

Les principes suivants peuvent vous aider à animer une « fresh expression » :
° Communauté en mission.
Dieu trinitaire a une dimension communautaire. Le Père, le Fils et le Saint Esprit sont dans une relation si intime qu’ils sont aussi une seule personne. Mais ils ne regardent pas vers l’intérieur . L’amour et l’énergie se déploient vers l’extérieur, créant le monde, lui permettant de fonctionner et délivrant le monde du péché. La Trinité a l’allure d’une communauté en mission. Ainsi devraient être les « fresh expressions ». Ce sont des communautés recevant amour et énergie pour servir les autres. Dieu est révélé comme une communauté en mission.
° Expérimentation.
Dieu a inclus l’expérimentation dans le tissu de la création. La civilisation est une histoire des expérimentations qui ont réussi. Si l’expérimentation est une caractéristique vitale de l’être humain, ne devrait-elle pas être à l’œuvre tout aussi bien dans l’Eglise. Dieu croit à une expérimentation créative.
° Communauté.
Dieu travaille à travers des communautés : Israël dans l’Ancien Testament ; la communauté des disciples autour de Jésus ; des églises se réunissant dans des maisons dans le fil du Nouveau Testament. Le baptême est un signe d’entrée dans la communauté de Dieu… Développer une communauté est un rôle majeur des « fresh expressions ». Dieu travaille à travers des communautés.
° Partager la culture.
Pour sauver le monde, Dieu s’est immergé lui-même dans la culture humaine. Les sacrements nous rappellent que Dieu est impliqué dans la vie de tous les jours (l’eau, le pain, le vin). Les « fresh expressions » cherchent à participer à la vie quotidienne des gens au jour le jour. Dieu s’est immergé dans la culture humaine.
° Transformer les gens.
Jésus a fait davantage que vivre dans une culture et de servir les gens. Il a appelé les gens à changer dans leur manière de vivre. Il a proclamé le Royaume de Dieu : le règne de Dieu qui transforme les individus et la société. Les « fresh expressions » sont engagées dans un travail de transformation personnelle et sociale. Dieu cherche à transformer la société.
° Vivre en disciple.
Durant sa vie humaine, Jésus a créé une communauté de disciples et leur a dit d’en susciter d’autres. Cela a toujours été une tâche centrale de l’Eglise. Les « fresh expressions » cherchent à aider les gens à devenir des personnes qui suivent Jésus avec maturité. Dieu désire que des gens deviennent disciple de Jésus.
° Sacrifice.
Jésus est mort pour que les êtres humains et la création puissent entrer dans la vie nouvelle. Mourir pour vivre, célébré dans la Sainte Communion, fait partie des parcours de « fresh expressions ». Les chrétiens sont appelés à accepter de voir mourir leurs préconceptions de l’Eglise. Dieu a mis le fait de mourir pour vivre au centre du Royaume.
° Reproduction
Les « fresh expressions » manifestent une Eglise en train de se reproduire. L’Eglise s’étend non en se reproduisant à l’identique, mais en développant des communautés originales qui gardent quelque chose des caractéristiques familiales.
° Diversité culturelle.
A la Pentecôte, Dieu s’est manifesté dans la diversité culturelle. Les « fresh expressions » expriment la diversité culturelle. Dieu affirme la diversité culturelle.
° Unité.
Quand Christ reviendra, toutes les barrières tomberont. Dieu apporte l’unité à travers la diversité.
Pour décrire l’inspiration des « fresh expressions », on peut aussi présenter un petit nombre de propositions théologiques. Ainsi, comme l’écrit Graham Gray : la dynamique trinitaire, l’incarnation, la transformation, la vie de disciple et la relation . Une liste plus vaste permet aux différentes sensibilités chrétiennes d’y trouver des correspondances.

Une approche différente de l’Eglise.

Deux réalités sont au cœur de « fresh expressions » :
°Un fort accent sur la mission.
°Une volonté de réimaginer l’Eglise pour que les gens puissent rencontrer Christ dans leur culture. Cela requiert un nouvel état d’esprit (« a new mindset »).

Une nouvelle conception de l’Eglise.
D’abord, l’Eglise est bien plus qu’un rassemblement (« meeting »).  C’est presque un cliché de dire que l’Eglise n’est pas un bâtiment. C’est un peuple. Mais quand nous pensons à l’Eglise comme peuple, nous avons souvent encore en tête principalement un rassemblement, une célébration  à l’intérieur d’un bâtiment. Pour beaucoup de gens, l’Eglise, c’est ce qui arrive le dimanche matin. Pour « fresh expressions », les gens ne vont pas à l’Eglise. Ils sont l’Eglise toute la semaine à travers leurs relations.
Ensuite, l’Eglise est plus que le culte, plus que la célébration. On a dit que le culte (« worship » était le moyen essentiel de glorifier Dieu et de le placer au centre de la vie d’Eglise. Mais, en conséquence, on constate que d’autres aspects essentiels comme la communion fraternelle et la mission ont pris la seconde place ( ou sont presque totalement ignorés). L’Eglise est ce qui advient quand les gens se rassemblent autour de Jésus. On  attend alors que quatre mouvements se manifestent :
° Grandir vers le haut, vers Dieu .. « Up
° Grandir vers l’intérieur, vers la fraternité… « In »
° Grandir vers l’extérieur dans la mission… « Out »
° Grandir dans le sens de faire partie du corps de Christ … « Of »
Enfin les « fresh expressions » rejettent tout impérialisme religieux : « Nous envahissons votre culture  et nous vous convertissons au christianisme ». Les « fresh expressions » se montrent sensibles aux valeurs spirituelles des gens rencontrés, leur offrent une chance de rencontrer Christ, mais respectent leur droit de suivre un chemin spirituel différent.

Des changements de perspective.
Penser différemment au sujet de l’Eglise entraîne plusieurs changements de perspective.
° Passer d’une église englobante regroupant toute la société (« all purpose ») à  des communautés culturelles. Dans la société fragmentée d’aujourd’hui, beaucoup de gens n’appartiennent  pas (plus) à une société locale en général, mais à une partie d’entre elle, du groupe de parents qui se rassemble autour de l’école à une nouvelle résidence ou à une rue particulière. Pour se connecter à une église, les gens ont également un besoin d’appartenance. Ils ont besoin d’une maison spirituelle qui corresponde  au caractère et aux intêrets de la pièce de mosaïque à laquelle ils appartiennent.
° On peut distinguer actuellement plusieurs approches dans le comportement des Eglises :
°° Une recherche d’attraction (« attractional churches »). Leurs activités sont conçues pour encourager les gens à se joindre à l’Eglise existante (« Venez à nous »).
°° Une attitude engagée (« Engaged churches »). Ces Eglises sont très actives dans leur communauté, travaillant avec elle de nombreuses manières. L’action sociale est perçue comme un impératif majeur. Ces Eglises sont puissamment engagées dans leur environnement.
°° Une approche mettant l’accent sur l’incarnation (« incarnational churches »). Ces Eglises sont impliquées dans les cultures environnantes, mais elles ne partagent pas le postulat que les gens, s’ils sont intéressés, viendront à la foi à travers les Eglises établies. L’Eglise est appelée à croître à l’intérieur de ces cultures. Toutes les Eglises ne sont pas appelées à une approche mettant l’accent sur l’incarnation, mais les « fresh expressions » s’inscrivent dans ce genre d’approche.
Les « fresh expressions » se caractérisent par la diversité de leurs modes de fonctionnement. Les lieux sont extrêmement variés. L’expression de la foi peut s’effectuer dans le cadre des repas ou d’une façon distincte, sous forme de chants ou de méditation silencieuse ou les deux. La dimension de la communauté varie aussi beaucoup du petit groupe à des ensembles plus vastes. Les laïcs ont une place de choix dans le leadership. Il arrive aussi que des nouveaux chrétiens ou des non croyants soient impliqués au départ dans le leadership.
° On constate aujourd’hui que des milieux atteints jusque-là par des œuvres ou des antennes de l’Eglise globalisante : aumôneries, mouvements et même écoles peuvent engendrer des communautés chrétiennes correspondant à leurs caractéristiques spécifiques, des « fresh expressions », de nouveaux visages d’Eglise.

Une Eglise en « économie mixte ».
Le courant de l’Eglise émergente a été reconnu, il y a quelques années, par l’Eglise anglicane comme digne de respect, d’attention, de considération. Le primat de l’Eglise anglicane, Rowan Williams, a exprimé cette reconnaissance dans le terme d’une Eglise en « économie mixte » : les « fresh expressions » et les églises classiques héritées du passé (« inherited churches ») côte à côte dans une relation de respect mutuel et de soutien. Eglise anglicane et Eglise méthodiste soutiennent aujourd’hui un groupe d’animation et de communication intitulé lui même : « Fresh expressions » et s’appliquant à promouvoir ces nouvelles formes d’église ** Voir le Site : www.freshexpressions.org.uk ** . En Grande-Bretagne, les « fresh expressions » peuvent ainsi bénéficier du potentiel de plusieurs Eglises, notamment à travers des pasteurs motivés par cette approche.

Comment les « fresh expressions » se développent-elles ?

Quelles étapes ? Le plus souvent, ce sont les étapes suivantes :
Un service développé avec amour ; apparition d’une petite communauté ; formation de disciples ; développement d’une église.
La prière et l’écoute à la fois de Dieu et des gens sont centrales dans ce processus.
° Services développés avec amour (« loving services »).
A la différence de beaucoup d’églises traditionnelles, il est improbable qu’une « fresh expression » commence à travers la participation à un culte ou une célébration. Si on commence ainsi, ce sont les chrétiens qui viennent. Les « fresh expressions » commencent plutôt par des services fraternels comme un café communautaire pour le voisinage, le lancement de cerf volants avec un groupe d’amis, un autobus avec de la nourriture et des vidéos pour des jeunes, un club pour l’après école, un environnement dans lequel on puisse se relaxer et explorer la spiritualité, un cours sur la gestion des finances personnelles, une campagne en faveur des demandeurs d’asile… Les possibilités sont infinies.
° La communauté.
Les gens doivent se sentir acceptés et reconnus. L’amitié dans la communauté est le facteur majeur. Développer une vraie communauté est peut-être le plus grand service que l’on puisse offrir.
° De la communauté à la formation de disciples.
Il y au moins trois approches différentes.
°° Inclure une dimension chrétienne explicite dès le début de l’initiative ( par exemple une expression de prière).
°° Inclure une dimension spirituelle plus générale dès le début (par exemple, un temps de silence dans lequel on prie Dieu selon la manière dont on l’entend et où on émet des pensées positives vis à vis de chacun).
°° Créer une opportunité pour former un groupe distinct commençant une recherche sur la foi chrétienne.
° Formation de disciples.
C’est le processus à travers lequel les gens découvrent la foi chrétienne, y compris comment exprimer ensemble cette foi (« worship »). C’est une partie essentielle du parcours de « fresh expressions ». Jésus nous appelle à « faire des disciples de toutes nations » (Mat 28/19).
° Formation d’une église.
Comme les gens explorent la foi chrétienne et son expression communautaire, ils sont invités à chercher ce que signifie pour eux : faire église, quand ils se rencontrent. L’église commence à se développer là où il y a croissance dans les quatre directions précédemment évoquées : « up, in, out, of ». Dans certains cas, le terme église n’évoque pas de bons souvenirs. On parlera alors de communautés chrétiennes.

Est ce que les « fresh expressions » n’encourent pas le risque de manipulation ?
« Comme nous avons décrit le processus en terme d’étapes, n’y a-t-il pas un danger que les gens soient perçus comme un moyen pour atteindre une fin ? Ainsi le service rendu avec amour et la communauté seraient des pas vers l’église ; l’amour serait un moyen d’encourager les gens à entrer dans la foi.  Naturellement la plupart des gens réagiront devant une telle perspective. Comment les animateurs de « Fresh expressions » peuvent-ils empêcher une telle déviation ? Comment peuvent-ils garder l’objectif de former une église, tout en s’assurant que chaque étape du parcours est vécue en toute liberté ? ».
Pour aller dans le bon sens, les animateurs de « fresh expressions » sont appelés à cultiver une spiritualité saine :
° Valoriser l’amour inconditionnel : Jésus a aimé les gens, qu’ils le suivent ou non.
° Faire confiance au Saint Esprit.. L’inspiration des participants est l’œuvre de l’Esprit.
° Laisser Dieu être juge.   Certains chrétiens ont une doctrine sévère du jugement final. Ils veulent épargner aux gens une séparation éternelle d’avec Dieu. Ceux qui, parmi les leaders de « fresh expressions », s’inscrivent dans cette tradition, pourront trouver utile de se rappeler que c’est Dieu qui juge et qu’Il regarde à l’intérieur et non à l’extérieur. Dieu peut voir les obstacles qui résultent de blessures intérieures ou d’une mauvaise expérience du christianisme. Il y a des gens qui ne feront pas le voyage vers une église, mais leur cœur peut dire une autre histoire à Dieu.
Ainsi « la réussite, ce n’est pas nécessairement atteindre l’objectif du parcours. La réussite, c’est quand les valeurs du Royaume sont présentes à chaque fois que le groupe se rencontre ». « Développer un amour inconditionnel  dans les valeurs de votre projet sera un moyen concret de sauvegarder l’intégrité de ce que vous faites ».

Des données pour une réflexion et un débat.

En rapportant la démarche des « fresh expressions » à partir du site : « sharetheguide », nous éveillerons certainement chez les lecteurs le désir d’en savoir plus en se reportant au site.
Manifestement, les « fresh expressions » sont  l’expression d’une démarche nouvelle et cohérente .
° Elle s’appuie sur une interprétation sociologique de la société d’aujourd’hui en reconnaissant la montée d’une culture nouvelle qui appelle en regard des communautés chrétiennes en phase avec celle-ci. Dans le même mouvement, elle tient compte de la diversification sociale et culturelle qui engendre des micro milieux, des « niches culturelles » et qui requiert ainsi une pluralité de propositions. Elle prend acte aussi  des évolutions dans le domaine des aspirations et des valeurs. Ainsi, il y a aujourd’hui un accent nouveau sur le respect d’autrui, la tolérance, le refus de manipulation. Il y aussi la reconnaissance croissante d’une démarche alliant l’autonomie de la personne et son aspiration à participer, le développement d’un potentiel où se conjugue créativité, expérimentation, intelligence collective.
° L’approche des « fresh expressions » s ‘appuie parallèlement sur une théologie qui motive la mission, mais la situe également en correspondance avec la nouvelle culture. L’attention portée à la communion d’amour résidant dans un Dieu trinitaire et inspirant à la fois la création et la rédemption, inscrit cette approche dans une vision globale et fonde une dynamique relationnelle. Cette théologie trinitaire  s’allie à une théologie de l’incarnation qui prend en compte l’humain dans toutes ses dimensions et notamment le potentiel  de l’homme et la recherche de l’authenticité.

Questions pour la France.

     En France, nous voici donc interpellés par cette nouvelle approche. Ce texte, issu d’une lecture du site : « sharetheguide », nous apporte des données concrètes pour développer une réflexion et ouvrir un débat. On voit bien en effet combien la dynamique des « fresh expressions » répond à des aspirations qui sont également présentes en France. Il y a certes des différences entre le contexte britannique et le contexte français. Une étude a déjà été consacrée à cette question :  ** Lire l’article : « Une perspective comparative sur l’Eglise émergente. La Grande-Bretagne en mouvement. La France en attente » ** .
« Fresh expressions », l’organisme qui soutient le développement des nouvelles expressions d’église en Grande-Bretagne, vient de créer un service chargé des relations internationales. Et, déjà, on constate dans certains pays un vif intérêt pour cette approche. « Fresh expressions » appelle ainsi à un dialogue, à un partage, en créant des conditions favorables à ces échanges.
En mettant ces données à la disposition des chrétiens en France,. nous appelons les lecteurs à  envoyer des commentaires qui permettront d ‘avancer dans la réflexion et le débat. Ce sera une première étape en vue du dialogue international qui est aujourd’hui possible et souhaitable.

Jean Hassenforder.

(1) On trouvera sur ce site plusieurs articles concernant l’oeuvre de Michaël Moynagh : ** Lire ** À monde qui change, église qui change ; ** Lire ** Le vécu et la théologie de l’église émergente. Conférence de M. Moynagh. 5 juin 2004 ; ** Lire ** Le courant de l’Eglise émergente. Un état d’esprit. Un processus. Interview de Michaël Moynagh.  ** Lire ** Où en est l’Eglise émergente en Grande Bretagne ?

Share This