Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Tous les 18 mois,  la communauté des Diaconesses de Reuilly propose une formation à l’accompagnement spirituel à Versailles.
Elle est destinée à des chrétiens désireux d’aider autrui à cheminer dans sa foi : les besoins en ce type d’accompagnement sont grands et de plus en plus perceptibles. Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur leur vie : « mais, où est Dieu dans tout ça ? ».

 Cette formation se déroule en trois parties :
– une première session au cours de laquelle le participant découvre l’accompagnement spirituel, au travers d’enseignements et en étant lui-même accompagné,
– une période au cours de laquelle le participant met en pratique ce qu’il a découvert, en expérimentant l’accompagnement spirituel, sous la supervision de son accompagnateur,
– une session finale où sont installés les repères et les cadres, et retravaillés, en petit groupe, les accompagnements effectués entre les deux sessions.

La prochaine session se déroulera du mardi 13 janvier 2009 (17h) jusqu’au vendredi 16 janvier (17h), puis du jeudi 25 juin (17h) au dimanche 28 juin (17h).

Contact : Sœur Anne Etienne
tél : 01 39 24 18 80
e-mail :  soeuranneetienne@free.fr

Une participante de la session précédente, Véronique D.M. , témoigne

« Sœur ML m’a accueillie comme si par ma simple venue, je lui offrais un merveilleux cadeau ! L’hôtellerie, les chambres, les salles de réunion étaient claires et confortables, l’atmosphère à la fois joyeuse et paisible.
La chapelle, toute de bois clair, comme un grand bateau, nous a rassemblés dans le recueillement, si nous le désirions, dès notre arrivée, vendredi soir. Nous avons pu déposer au pied de la croix nos soucis, nos stress, notre vie affairée. Lors de notre premier repas du soir, je respirais déjà à un autre rythme, plus profond, plus proche du cœur.
 
Notre groupe était composé de participants d’horizons divers : pasteurs (es), psychologues, infirmières, chefs d’entreprise, jeunes ou moins jeunes, protestants, catholiques, orthodoxes. Cette diversité donne une grande richesse à la formation. Car très vite, grâce aux organisateurs, se crée un sentiment d’appartenance au-delà des différences ; la conviction grandit en effet d’être tous réunis autour du même désir, celui de vivre et de partager l’amour du Christ.
Les animateurs de la formation sont eux aussi très différents, par leurs lieux de vie, leurs expériences professionnelle, familiale, sociale et leur place dans l’Eglise. Ils ont tous une grande compétence et une longue expérience de l’accompagnement spirituel, qu’ils nous ont partagées. Ils sont généreux et disponibles, à l’écoute de chacun ; vigilants à l’égard du bien-être du groupe, ils ont créé une atmosphère d’accueil inconditionnel vis-à-vis de chacun de ses membres.
 
La formation se déploie entre sessions en grand groupe, sessions par quatre ou cinq, et sessions individuelles avec un accompagnateur que nous avons eu la liberté de choisir nous-mêmes parmi les organisateurs. Cette alternance entre le travail avec tous et l’accompagnement individualisé favorise un équilibre entre d’une part, l’intériorisation et la relecture de mon expérience personnelle et d’autre part, l’ouverture vers les autres et l’enrichissement mutuel.
Cette double dynamique me semble être un des fondements de l’accompagnement spirituel. Accompagner quelqu’un vers le Christ, c’est marcher à ses côtés, vers la Lumière. Aider l’autre à voir la présence de Dieu dans sa vie me devient possible, quand je discerne aussi la présence de Dieu dans la mienne. L’accompagnement spirituel est devenu un tremplin pour l’approfondissement de ma foi et de ma vie spirituelle. De démarche vers l’autre, elle devient démarche vers le Tout-Autre. Sur ce chemin, j’ai redécouvert, plus intensément, la présence de l’Esprit à mes côtés. Je me suis sentie « accompagnée ».
 
Dans mon travail de psychothérapeute auprès de victimes de graves traumatismes, agressions, accidents, je suis confrontée à leurs questions : « Pourquoi tant de violence, tant d’injustice ? Qu’ai-je fait pour mériter cette souffrance ? Pourquoi Dieu me laisse-t-il souffrir ? ». Ces questions débordent la théorie psychologique. Et pourtant, je ressens dans ma pratique comme malhonnête de ne pas les entendre.
Cette formation m’a permis d’entendre différemment ces questions. J’ai pris suffisamment confiance et j’ai appris à faire place dans l’entretien à un Autre que moi : le patient peut prendre la liberté et l’espace pour oser ses questions, parler de ses croyances, ses doutes, son espérance. La thérapie ne devient pas un accompagnement spirituel pour autant, mais je ne ferme plus mes oreilles à ce qui déborde le psychologique, forte de la conviction et de la confiance que l’Esprit Saint souffle où il veut.
 
Une image de notre groupe est restée gravée dans ma mémoire. Lors du dernier rassemblement, le Pasteur P.Y. Brandt, responsable de la formation, a demandé à l’un des participants, prêtre orthodoxe, de nous bénir tous, participants et organisateurs. Cette demande, humble et généreuse, ainsi que la bénédiction pleine d’émotions du Père M. ont suscité en moi un grand sentiment de reconnaissance. Ce mouvement m’a semblé refléter la générosité et la richesse de cette formation à l’accompagnement spirituel. Bien au-delà des peurs de l’autre et des jugements, l’accompagnement spirituel montre un chemin pour rejoindre le Christ dans l’autre et l’autre dans le Christ.
 
Merci à vous, qui nous ont si bien emmenés sur ce chemin de l’accompagnement spirituel »