Sélectionner une page

Puisque je suis né dans une famille bouddhiste, j’ai été attiré par les peintures bouddhistes alors j’ai commencé à les dessiner depuis mon enfance. (j’aimais bien dessiner depuis tout petit) Mais je n’étais pas encore un artiste peintre. Et quand j’étais lycéen, j’ai été distingué à une exposition, connue en Corée, à la suite d’un concours. A cette occasion, je suis devenu un artiste peintre. Je n’ai connu l’Eglise qu’après mon mariage, grâce à ma femme qui est protestante, alors j’ai dû beaucoup hésiter pour peindre des tableaux qui glorifient Dieu, au lieu de peindre des tableaux bouddhistes qui me rapportaient beaucoup d’argent. Mais j’ai tout quitté pour la gloire de Dieu.

Au début, j’ai commencé par peindre les lumières dans le paysage de la nature, et petit à petit, j’ai voulu peindre les lumières qui s’ouvraient.

Maintenant, pour peindre les vies des hommes dans lesquelles la gloire de Dieu se manifeste, je peins les lumières qui se reflètent dans les vies.

J’aime les peintures traditionnelles en Asie et les grandes oeuvres qui caractérisent les siècles, les tableaux impressionnistes et les arts modernes en Europe.

Dans les peintures coréennes, nous pouvons voir l’amour et les affections abondantes des coréens.

J’essaie de montrer la lumière, les couleurs, la consolation, la paix du Ciel et la joie, la colère, l’amour et la jouissance des hommes.

Je monte l’escalier,  marche après marche, vers le haut, attiré par Dieu.

Je pense que tous les sujets peuvent être exprimés à travers les visions et les inspirations que Dieu nous donne.

La France est la terre promise par Dieu où Dieu m’a envoyé. Aussi elle est la mère de mes oeuvres et le foyer de mes pensées.

 

En cette fin d’année 2013, trois salons présentent des oeuvres de M. Yu :

 –  “Salon d’automne”  du 16 au 20 octobre sur les Champs Elysées, entre la place Champs-Elysées Clémenceau et la Concorde,
–  “Le Salon” du 4 au 8 décembre dans le cadre de l’exposition “Art en Capital” au Grand Palais,
–  “Art Shopping” du 25 au 27 octobre au Caroussel du Louvre.

 

Témoignage de YU Inho en réponse à une interview

Une trentaine de peintures de Yu Inho sont présentées sur ce site ** Voir ** dans une galerie qui lui est consacrée. Ces peintures sont précédées par un texte du peintre qui nous en dit davantage sur la manière dont il conçoit sa penture : « Sur le parcours de la foi et de l’art vécu » : « En tant qu’artiste qui propage la parole de Dieu à travers les couleurs de la lumière, je tends à réaliser mes œuvres  afin qu’elles soient l’image de l’amour doux de Dieu qui couvre chaleureusement notre monde, qui nous guide avec sa patience et son amour triomphant… » 

Share This