Web Analytics


In
terview d'Estelle Martin,

responsable du département internet à MEGAPHONE,

réalisé par Jean Hassenforder et Françoise Rontard en Novembre 2002

Estelle,webmaster à Mégaphone, qui a vu naitre et grandir de façon phénoménale ce méga site helvète, nous donne ici un bel aperçu de la place occupée sur la toile par les sites chrétiens francophones.

 

 

Comment êtes vous entrée dans l’activité de l’internet chrétien ?

Etudiante, en 1994/95 j avais déjà accès à internet. En 1996 j'ai été engagée à I'Ecole Polytechnique pour faire un doctorat et j'étais chargée de m'occuper du site inter-net de mon patron. C'est la que j'ai vrai-ment appris à travailler sur internet. A la même époque la société créée par mon mari, Mégaphone, qui fait de la sonorisation, à eu l’opportunité d'une présence sur internet. J'ai donc commencé à m’occuper du site de Mégaphone. Nous nous sommes rendu compte que cela revenait à louer tout un immeuble pour n'en occuper qu'un bureau! Alors nous nous sommes dit: "pourquoi ne pas offrir gratuitement la place inoccupée à des chrétiens désireux d'avoir un site ? ".
Au départ nous ne connaissions presque rien et nous avons vite réalisé qu'il y avait beaucoup de choses sur la toile, que les domaines de la pornographie, de la violence ou du jeu avaient une avance certaine sur les chrétiens.. Notre vision est qu'internet est un média trop puissant pour le laisser aux seules mains malveillantes et que le Seigneur nous appelle à y promouvoir la présence chrétienne. Megaphone signifie "porte-voix" ou "grande voix ": nous désirons être un instrument pour fai-re entendre la voix de Dieu, par la sonorisation comme par internet.

Actuellement en quoi consiste votre travail ?

Je travaille à 50% pour Megaphone inter-net, qui s'est fortement développé en six ans. Aujourd'hui nous avons deux ser-veurs, ce qui demande un travail d'administration très important. Par la foi nous avions décidé en 2000 d'acheter une pre-miere machine qui soit, en quelque sorte, consacrée à Dieu et qui héberge des sites, chrétiens ou non chrétiens, mais correspondant à l'éthique chrétienne En plus du notre, nous hébergeons environ 350 sites de Suisse, de France ou du Canada. Nous nous sommes impliqués personnellement dans certains sites, comme par exemple le Top Chretien, nous en avons réalisé d'autres de A à Z pour des clients, et d'autres sont simplement hébergés chez nous. Vu le succés croissant, nous avons acquis et mis en production notre deuxième machine cette année.

Quelles sont vos impressions sur le développement d'internet de ces dernières années ? Pouvez-vous retracer la croissance ou les étapes de l’internet chrétien francophone ?

Internet s'est démocratise à une vitesse incroyable (il y à 6 ans "être connecté" était une exception), mais nettement moins dans le domaine chrétien que dans le domaine commercial, ou des domaines comme le jeu et la pornographie. On a du travail ! II y à quelques années, les premiers à vouloir créer un site chrétien étaient par exemple des étudiants appartenant à un groupe de jeunes, ils faisaient quelques pages pour le présenter. Depuis deux ou trois ans, on voit des sites plus organisés, plus importants, réalisés par des associa-tions qui se sont rendu compte de I'importance d'exister sur la toile et qui ont su réunir des compétences techniques, jour-nalistiques, graphiques, musicales, etc. Les résultats sont de qualité ! Je citerais entre autres Radio Impact, sans équivalent pour sa qualité sonore même comparée aux radios séculières, ou Just 4U, un magazine pour les jeunes.

Quel a été le rythme de développement selon les pays francophones ?

En France, un nombre important de sites a émergé, souvent beaucoup qui se ressemblent, parlant de la même chose. En Suisse ou en Belgique francophone c'est plus réduit, mais dans une approche différente, les personnes se regroupent pour faire un site. Nous avons des contacts avec quelques associations belges comme, par exemple, Allo Junior, un club internet pour enfant. Nous avons également des liens avec le Québec mais je n'ai pas de vision globale, probablement parce qu'ils ont commencé plus tôt et sont déjà bien orga-nisés.

Et par rapport aux differents milieux confessionnels, voyez-vous des différences ?

La mentalité évangélique correspond bien à internet. Beaucoup ont vu la un nouveau champ d'évangélisation. Je suis impression-née par certains sites catholiques mais j’avoue ne pas suffisamment maitriser cet-te culture pour pouvoir les évaluer. Ils ont comme nous tous le desir de mettre sur la toile des sites de qualité, utiles, avec un contenu éthique, mais ils sont aussi ouverts à l'évangélisation.Je suis impressionnée par certains sites catholiques mais j’avoue ne pas suffisamment maitriser cet-te culture pour pouvoir les évaluer. Ils ont comme nous tous le désir de mettre sur la toile des sites de qualité, utiles, avec un contenu éthique, mais ils sont aussi ouverts à 1' évangélisation. Je suis émerveillée notamment par ce qu'ils réalisent pour les enfants. On imagine qu'ils ont plus de moyens financiers que les évangéliques, mais c'est une fausse idée en ce qui concerne internet. On devrait établir plus de ports entre nous!

Pouvez-vous mentionner quelques sites qui vous paraissent avoir exercé un rôle novateur?

D'abord le Top Chrétien bien sur. Il à démarré en 1999, sous l'impulsion d'Eric Celerier, pasteur des Assemblées de Dieu. II m'a contactée par email un jour. II avait envie de constituer un annuaire et une sorte de classement des sites chrétiens II m'a demande si je pouvais lui donner un programme que j'avais écrit. J'ai d'abord répondu "non, pour qui tu te prends!". Puis nous avons sympathisé et élaboré le site ensemble. L'idée de classer les sites est peu intéressante en soi, mais c'est un bon moyen pour promouvoir Ia qualité. Ensuite, nous avons donné des conseils aux webmasters sur la façon d'améliorer leur site, de se faire connaitre, etc. Eric Celerier et son équipe, qui est considérable, ont développé le site en portail. C'est un des sites franco-phones les plus visites, toutes catégories non commerciales confondues (le Québec mis à part car j'ignore les chiffres la-bas). Éric Celerier est un visionnaire. Avec un portail "chrétien pour les chrétiens", on voit mal comment faire de Évangélisation, et bien il en fait! Un jour il m'a dit: "Estelle, il faut mettre une page d'évangélisation. J'ai prie à ce sujet. C'est le moment". Il l’a fait. Depuis ces 9 derniers mois, 1500 personnes ont écrit qu'elles avaient donné leur vie à Christ grâce au Top, et ces personnes sont suivies par des conseillers dans 27 pays.

Combien de sites figurent au Top Chrétien?

Dans les 1300. Et il y à une équipe qui visite chaque site inscrit selon une charte précise.

Quels sont les autres services fournis par Top Chrétien?

Par exemple la pensée du jour, rédigée par un pasteur, et que 20000 personnes reçoivent quotidiennement. Il y à aussi les "infos" qui sont, elles, reçues par 14000 personnes, ou les services Top Ados, Top Kids, Top Femme etc. Ce dernier est rédigé par une missionnaire travaillant en Chine. Internet supprime les frontières. Top Chrétien compte 5000 visites par jour et de personnes de plus de 110 pays différents.

Pouvez vous citer d'autres sites qui vous paraissent importants?

Pour mentionner des sites représentatifs de ce qui se fait aujourd'hui, parmi les sites de grandes organisations ou associations, il y à celui de Portes Ouvertes", au service de l'Eglise persécutée. Leur idée est d'avoir, dans tous les pays ou ils sont présents, la même identité graphique et des bases de données centralisées pour raisons de sécurité. Seules les nouvelles issues des données centralisées peuvent s'afficher sur les sites de Portes Ouvertes partout dans le monde. Mais cela n’empêche pas chaque site d'avoir sa physio-nomie et de présenter les choses selon la vision propre à chaque pays. Qui visite leurs sites n'imagine pas tout le travail qu'il y a derrière!
Bien-sur, n'oublions pas les sites de médias (radio, télévision). La première télévision exclusivement web en Suisse était une TV chrétienne: Be-tv.com. Elle ne s'est guère développée mais fut un évènement à l'époque. En France, E-Tv vient de sortir. Parmi les radios j'apprécie Radio-Impact, déjà nommée, et, en France, vi7vi.com ou Radiophare, etc... Je cite également Mission Eye, un jeu multimédia.
Dans un tout autre domaine, j’aimerais évoquer un site catholique pour enfants, la fameuse "Maison Arc-en-Ciel". C'est l'oeuvre de deux femmes qui accomplissent là un travail phénoménal. Le site se présente comme une maison, le jeune internaute clique pour accéder à des animations de la vie de tous les jours. Aucun clic n'est inutile ou superflu, et aucun clic tendancieux n'est offert non plus. Le moindre détail est réfléchi pour faire com-prendre à l'enfant que le Christ peut être intégré dans toutes ses activités.
Un autre site m'a beaucoup touchée, le Cyber Curé. C'est un prêtre d'un certain age qui l'a crée. II à été professeur en théologie dans un séminaire, puis prêtre en paroisse. Depuis deux ans, il a décidé de devenir curé sur internet. Son site est tout simple: les gens lui posent des questions et il répond. il relève que les questions qu'on lui pose là n'ont rien à voir avec celles qu'on lui posait auparavant, il à même l'impression de faire un nouveau métier. Cela révèle bien l'émergence d'une toute autre façon de communiquer.

Quels sont pour vous les grandes utilisations et les grands apports de l'internet chrétien?

La fonction d'évangélisation y est essentielle et ce n’est pas facile! Pour l'évangélisation de rue ou l'action missionnaire, pour publier un livre ou parler à la television, on reçoit une formation. Internet est un média et ce n'est pas à Témoins que je vais apprendre qu'un média est un métier. Or n'importe qui peut utiliser ce média et sans formation spécifique de grosses erreurs risquent être commises.
En ce qui concerne l'évangélisation, il existe des sites magnifiques, comme Eden Pics par exemple, qui propose simplement des images à télécharger, et dont la specificité est la très haute qualité des images sans qu'aucun copyright n'y soit appose. Au delà des images on tombe sur une page d'évangélisation. C'est un procédé typique: si je suis passionné par le foot, les accros de foot viendront sur mon site, puis iront sur ma seconde page, celle ou je parle de Jésus. à mon avis c'est comme ça que évangélisation peut le mieux fonctionner sur la toile.
Les églises ont également la chance de pou-voir se présenter clairement, ce que les autres médias ne permettent pas facilement. Elles peuvent publier leurs statuts, leur confession de foi, etc.
L'édification commence à se faire sa place, également. De nombreux prédicateurs, sou-cieux d'élargir leur vision, s'inspirent de ce qu'ils trouvent sur internet. Internet permet de multiplier les contacts avec des églises d'autres confessions, d'autres cultures, de s'approprier des ressources (livres, méditations), etc. En ce qui me concerne, j’utilise un site de "documentation chrétienne", crée par un catholique, Philippe Lestang. On y trouve des richesses considérables!

Y à t-il des sites qui vous touchent plus personnellement?

J'aime les sites africains. C'est un dépaysement culturel total. Cela m'intéresse de connaitre le regard qui, depuis l'Afrique, est porté sur les évènements mondiaux. Leur approche est si différente de ce que nous recevons à longueur de journée ici. J'apprécie, par exemple, Cameroun for Jésus. On y trouve des informations, comme sur le Top Chrétien, mais vues par un africain, vivant en Afrique, et cela nous offre une autre perspective. Mais j'aime aussi visiter des sites non chrétiens Nous sommes également un témoignage lorsque nous félicitons un auteur pour son site...

Auriez-vous, pour conclure, une petite idée sur le devenir de l'internet chrétien francophone dans les 10 prochaines années?

C'est très difficile, étant donne l'age actuel d'Internet!
Une fois l'euphorie et l'effet de mode passés, je pense qu'il restera sur internet des gens qu'on ne peut pas toucher autrement, qu'on ne rencontrerait pas dans une église ou dans la rue, qui ne liraient pas une brochure ou un livre parlant de Dieu. C'est donc d'autant plus important d'avoir un message percutant.
Plus qu'une idée sur le devenir, j'exprimerais un espoir. J'espère que les chrétiens sur inter-net sauront éviter de recréer les esprits de clocher de la vie réelle. Je n'ai aucune tendresse pour les sites qui utilisent leur vitrine pour critiquer église d'à côté ! Internet nous donne une chance de faire tomber des barrières, essayons de ne pas en inventer de nouvelles... Internet est assez grand pour la diversité et Dieu pourra nous utiliser tous si nous gardons à l'esprit ce qui est le plus important : Lui permettre d'être présent sur le réseau. Je ne vois pas l’utilité de faire des sites dits "chrétiens" si ce n'est clans ce but.

 

Adresses exactes des sites mentionnés <<Cliquer sur l'adresse pour accéder au site>>

http://www.topchretien.com

http://www.radio-impact.com

http://www.ladoc.org/ (la documentation chrétienne de Philippe Lestang)

http://maisonarcenciel-catholique-yvelines.cef.fr/ (la Maison Arc-en-ciel)

http://cybercure.cef.fr/ (le cyber-curé)

http://www.cameroonforjesus.net

http://www.allojunior.net

http://www.edenpics.com

http://www.vi7vi.com

http://www.opendoorsuk.org (Portes Ouvertes Angleterre)

http://www.portesouvertes.ch (Portes Ouvertes Suisse)

http://www.missioneye.com