Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Le nouveau chanoine de St Jean de Latran (Italie) a fait une homélie sur l’importance de la religion, de l’espérance et des racines catholiques de son pays. C’est son métier de chanoine, me direz-vous ?

Mais il se trouve qu’il est également président d’une république (française) qui « ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte » (article 2 de la loi de 1905).
D’où de vives réactions, certaines pleines de bon sens, d’autres emplies de mauvais esprit.
Ah, qu’il est difficile d’être président laïc et chanoine catholique à la fois, en ce doux pays de France…

Ambiguïtés à la pelle

Il faut dire que notre France laïque n’est pas exempte d’ambiguïtés savamment entretenues. Par exemple :
– où donc les prêtres et pasteurs sont-ils rémunérés par l’Etat ? En France pardi ! Plus précisément, en Alsace-Lorraine bien sûr !
– où donc « la première cathédrale construite depuis plusieurs siècles » est-elle discrètement subventionnée par l’Etat ? En France pardi ! Plus précisément, à Evry, grâce à un musée public (« Centre national d’art sacré ») opportunément inclus dans le périmètre même de la cathédrale !

Je ne critique pas cela, je mets juste le doigt sur un rapport complexe entre les histoires entremêlées de la France des Lumières et de la France « fille aînée de l’Eglise ».

Quelle Histoire !

En effet, nous vivons dans une France qui en à peine 116 ans, fait la Révolution, guillotine son roi catholique de droit divin, tue ou déporte des dizaines de prêtres, change les églises en hangars ou temples civils, puis se ravise et couronne un empereur devant le Pape, pour enfin voter une loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat !

Avec une histoire comme celle-là, avoir un Président laïc, chanoine et prédicateur à la fois, ce n’est pas très catholique, mais dans la logique chaotique de notre drolatique république sarkozyque !

Yves DESBORDES