Dieu peut-il parler directement à celui qui lit la Bible? - Témoins

Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Dieu peut-il parler directement à celui qui lit la Bible ?

L’inspiration de l’Esprit est donnée à tous ceux qui ont soif et cherchent sincèrement la vérité. Je connais un jeune homme qui avait lu, dans un magazine, une publicité sur la Bible. Il s’en est procuré une et il l’a lue tout seul. L’Esprit l’a aidé. Par la suite, il s’est mis en contact avec une église. Aujourd’hui c’est un chrétien engagé. Jésus a dit : “Je donnera à boire à celui qui a soif”. Ainsi, le besoin est à la base. C’est fondamental : comme cela, la liberté de la personne est respectée. “Heureux les pauvres en esprit car ils hériteront du Royaume de Dieu”. Heureux ceux qui sont assez humbles pour ne pas croire qu’ils connaissent tout. Celui qui croit tout savoir n’évolue pas ; il stagne. Par contre, ceux qui gardent cette humilité auront toujours accès aux mystères du Royaume de Dieu.

Samuel GUILHOT T107p17

J’avais déjà feuilleté la Bible mais ces textes ne m’avaient jamais touché. Cathy, mon épouse, avait acheté une Bible quelques années plus tôt ; celle-ci était en bonne place dans la bibliothèque mais je crois qu’elle n’avait pas dû être ouverte très souvent. Un peu par curiosité et sans doute dans un esprit de recherche, je suis allé la prendre et j’ai commencé à la feuilleter… Je suis tombé sur des passages du Nouveau Testament, sur une lettre de Paul aux Corinthiens… Ce qui s’est passé à ce moment-là est très difficile à expliquer… J’ai senti que quelqu’un s’adressait à moi… Quelqu’un de vivant… Qui me disait quelque chose qui me paraissait profondément vrai, juste et bouleversant. C’était la Parole de Dieu ! Alors, est-ce Dieu qui me parlait ? J’ai commencé à Lui parler et un dialogue s’est engagé. Finalement, au travers de cette Parole, j’ai changé d’un seul coup. J’ai senti que la Vérité était là… Oui, la vie était là pour moi… J’étais bouleversé et j’ai commencé à en parler à Cathy.

Alain PORTENSEIGNE T111p18

Share This