Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Les grands forums de novembre.

Chaque année, en novembre, deux grands forums balisent la réflexion sur la vie chrétienne dans le monde d’aujourd’hui. Ces deux forums prganisés par  es ” Semaines Sociales de France ” et le “Centre Evangélique d’information et d’action à Lognes ” sont issus de deux histoires différentes.

    Dans le premier cas : les « Semaines Sociales de France », nous sommes en présence d’une initiative qui remonte au début du XXè siècle. C’est le sillon ouvert par le catholicisme social qui se poursuit aujourd’hui dans une forme renouvelée. Ces rassemblements, largement ouverts, font appel à de nombreuses compétences tant au niveau de la recherche que de l’action. « Au fil des années, porter un regard neuf sur l’actualité, imaginer des réponses aux questions de notre temps, avec des experts de diverses disciplines, des acteurs de la société civile, économique et politique, des observateurs, journalistes, enseignants ».
À la même époque de l’année, en novembre également, en milieu évangélique, a lieu une autre initiative : le rassemblement organisé par le Centre Evangélique d’information et d’action à Lognes (77). Depuis les années 90, cette initiative a grandi et elle témoigne de l’audience croissante du courant évangélique en France en conjuguant expression de foi, mise en évidence d’un fort potentiel associatif (190 stands) et développement d’une réflexion sur des thèmes majeurs. L’objectif : « Se ressourcer spirituellement. Réfléchir ensemble sur des questions plus que jamais actuelles. S’informer mutuellement ».

    À plusieurs reprises, nous avons rendu compte de ces évènements dans la rubrique : « Actualités » (1). Aujourd’hui, nous en faisons la présentation dans un article commun. Puisque ces deux rassemblements ont lieu en novembre et témoignent ainsi d’un mouvement d’expression et de partage à l’orée d’un nouveau cycle annuel, pourquoi ne pas les envisager au moins potentiellement comme des ressources offertes à des chrétiens en mouvement dans une diversité d’itinéraires.

Nouvelles solidarités. Nouvelle société.

Les 20, 21, 22 novembre 2009, au Parc des expositions de Paris Nord Villepinte, les « Semaines sociales de France » ont choisi pour thème : « Nouvelles solidarités. Nouvelle société » (2).
Le président des Semaines Sociales de France, Jérôme Vignon, nous expose ainsi les grandes perspectives de cette manifestation :
« Avec les nouvelles solidarités (entreprise d’insertion, commerce équitable, mobilisation médiatique en faveur des sans abris, réseau d’échanges de savoir, responsabilité sociale des entreprises…), la session de 2009 explore l’idée que le déni de l’autre n’a pas seulement conduit à la marginalisation croissante d’une fraction importante de la population. Il a aussi miné le lien social lui même. La crise actuelle pourrait donner l’occasion de transformer l’essai de ces nouvelles solidarités en un vrai départ pour la société toute entière…
Comprendre les causes des formes nouvelles d’exclusion, c’est mesurer combien, au fil des époques, l’exclusion et les sentiments d’appartenance sont les fruits d’une vision de la société et des « modèles » qu’elle impose. Cette question de la solidarité s’avère finalement autant morale et politique que strictement économique. Ainsi mesurera-t-on l’apport révolutionnaire du message chrétien qui fait justement de la pauvreté et du manque le ressort d’un lien de fraternité. On sera attentif à ces formes  nouvelles de solidarité qui ne sont pas simples réponses à des problèmes précis, mais annonciatrices d’un projet de société qui rassemble et associe plutôt qu’il n’écrème, qui ne proclame pas seulement l’autonomie, mais aussi la capacité de participer, qui pratique à la fois la réciprocité et le don ».
Cette session se décline en trois thèmes successifs. Le vendredi : Les nouvelles formes de solidarité. Pourquoi ?  Le samedi : Les nouvelles solidarités. Comment ? (avec notamment six ateliers : Territoires urbains et ruraux. La famille revisitée. Décloisonner la santé. Pour une économie solidaire. Du droit au logement au vivre ensemble. Les migrations en débat). Le dimanche : Les nouvelles solidarités, ferments d’une nouvelle société.

Bioéthique. Quand la question s’impose.

« On parle beaucoup de bioéthique, mais peu de personnes ont une vision claire de ses enjeux et du contenu des lois qui doivent être révisées cette année en France. Assistance sociale à la procréation, IMG, statut de l’embryon, eugénisme… toutes ces questions et bien d’autres en dépendent. Une réflexion biblique et théologique, en phase avec les nouvelles réalités scientifiques, nous permettra d’entrer au cœur de ce débat si actuel ». C’est en ces termes que le Centre Evangélique d’information et d’action présente le thème : « Bioéthique. Quand la question s’impose » de la grande rencontre organisée les 8, 9 et 10 novembre 2009 à Lognes (77). (3).
Pour dresser le cadre de cette réflexion et en tracer les perspectives, le comité d’organisation a fait appel à une personnalité écossaise hautement compétente : Calum Mackellar, directeur de recherche du « Scottish Council on human bioethics », une organisation indépendante, non partisane, non religieuse, composée de médecins, juristes, psychologues, penseurs en éthique, qui s’est donnée pour charte la Déclaration universelle des droits de l’homme  promulguée par les Nations Unies (4).
La réflexion biblique et théologique se décline en études bibliques (Christophe Paya) et tables rondes. Une soirée théologique ayant pour thème : « L’homme créateur de l’homme ? » s’appuie sue la réflexion conjuguée  de Daniel Arnold, professeur d’éthique à l’Institut Biblique Emmaüs, Philippe Deterre, Prêtre de la Mission de France, Directeur de recherches au CNRS, Louis Schweitzer, professeur d’éthique à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux sur Seine.

Ces deux grands forums sont évidemment très différents dans l’histoire qui les inspire, les objectifs recherchés, les publics concernés, les modes de fonctionnement.
Le forum organisé par les Semaines Sociales de France  promeut une inspiration chrétienne dans les questions de société à travers une ambiance ouverte à des compétences diversifiées et propice au dialogue. À partir de son origine spécifique, cette œuvre se développe aujourd’hui dans un environnement plus vaste.
Le forum organisé par le Centre Evangélique mobilise une mouvance chrétienne en expansion, lui donne une visibilité, promeut un sens communautaire, et, à travers l’enseignement et la réflexion, développe une maturité. Le témoignage chrétien s’exprime dans un climat chaleureux.
Dans les deux cas, ces évènements sont des lieux de rencontre qui favorisent le développement d’une dynamique chrétienne.
Dans le nouveau paysage religieux qui s’esquisse dans la France d’aujourd’hui (5), on peut voir dans la diversité de ces forums, une expression de vitalité chrétienne. Aussi, pour la première fois sur ce site, nous présentons volontairement ensemble ces deux évènements. Apprenons à percevoir la complémentarité des ressources développées par cet élan associatif !

Jean Hassenforder

Notes.
(1)    Articles parus sur ce site dans la rubrique : actualités : Semaines Sociales de France : Les religions, menace ou espoir pour nos sociétés.** Lire l’article ** . Pour une société juste. Transmettre, partager des valeurs. Susciter des libertés.** Lire l’article ** ; Centre évangélique d’information et d’action : Lognes, une Eglise qui  donne envie de croire ** Lire l’article ** (avec une mise en perspective de la dynamique de ces rencontres).
(2)    Semaines Sociales de France : toutes les informations sur le site : ** Voir le site www.ssf-fr.org ** . On trouvera également sur ce site les références des ouvrages qui présentent le contenu de ces sessions et qui constituent ainsi une documentation de référence sur les grandes questions de société.
(3)    Site du Centre Evangélique d’information et d’action : ** Voir le site www.centre-evangelique.com **
(4)    Pour dresser le cadre de cette réflexion et en tracer les perspectives, l’équipe responsable a fait appel à une personnalité écossaise hautement compétente : Calum Mackellar, directeur de recherche du Scottish Council on human bioethics. Crée en 1993, ce conseil est une organisation indépendante, non partisane, non religieuse composée de médecins, juristes, psychologues, penseurs en éthique, qui s’est donnée pour charte la Déclaration universelle des droits de l’homme promulguée par les Nations unies. Cette organisation produit des réflexions et des études bien informées sur les différents aspects de la bioéthique (Combinaison homme animal, embryon humain, euthanasie, transplantation d’organes, santé sexuelle…) ; Il y a là une ressource importante, d’autant plus que le Conseil travaille en relation avec d’autres organismes analogues au plan international. Ces textes sont accessibles sur le site du Conseil : ** Voir le site www.schb.org.uk ** .
(5)    Sur ce site  : Le changement du paysage religieux en France (21 décembre 2007) ** Lire l’article **.