Sélectionner une page

Dans quel état d’esprit as-tu vécu durant les premières années de ta jeunesse étudiante ? Quelles ont été les orientations qui ont inspiré ta vie ?

J’ai cherché la jouissance maximale par tous les moyens accessibles. La vie étant ce qu’elle est, il fallait en profiter au maximum. Une des finalités de la vie était la jouissance, dans la recherche du plaisir, le plaisir maximal. J’ai vécu à cent à l’heure. J’ai cherché des moments d’explosion dans la jouissance.

Par ailleurs, il y avait à l’époque une pensée généreuse selon laquelle tous les hommes étaient frères. Et par conséquent, un partage. Les valeurs communautaires étaient à l’ordre du jour. J’ai moi-même vécu en communauté. Nous partagions et nous vivions ensemble. Il y avait une ouverture à l’autre, une curiosité de l’autre, un partage avec l’autre.

Il y avait aussi, bien sûr, le désir de refaire le monde. Et dans cet esprit, se manifestait une forte contestation de l’autorité.

Auparavant, ma vie était une errance. Je ressentais une sorte de “tohu-bohu” dans une vie très désordonnée. Après ma conversion, j’ai trouvé des lignes de conduite.

Alain GUBERT T114p14

Share This