Sélectionner une page

Découvrir un bon livre et, de surcroit un bon écrivain, est un bonheur qui se partage. Il vaut la peine de se plonger dans « Chez nous » le superbe roman de Marilynne Robinson*.

 

Quelle en est la trame ?

Dans une petite ville de l’Iowa un vieux pasteur s’éteint doucement. Veuf, père de sept enfants désormais adultes, il vit avec Glory, la plus jeune de ses filles, revenue s’installer auprès de lui pour l’aider. Et soudain Jack, le fils dont il est sans nouvelle depuis 20 ans annonce sa venue. Entre Jack, le « délinquant » de la famille et Glory va peu à peu se tisser une subtile et profonde relation fraternelle. Une relation d’abord centrée sur le souci de ménager leur père puis sur le partage progressif de leurs blessures secrètes.

Le récit mêle le passé au présent et déploie un univers nourri, voire saturé, de lectures bibliques et de questions théologiques entre le père et son vieil ami le pasteur Ames.

N’en disons pas plus.

 

L’histoire ne serait rien sans la force, la finesse et la beauté d’un style qui emporte le lecteur.

Pour qui est étranger à ce genre de piété américaine le voyage peut dérouter. Pour qui baigne dans une culture évangélique le huis clos de cette pieuse famille donne à penser. Comment tant de versets et de bonnes paroles ont-ils pu imprégner (on le suppose) les enfants du pasteur mais glisser sur Jack le rebelle sans le toucher ? Et pourquoi, dans cette belle famille chrétienne, n’a-t-il jamais pu se sentir chez lui ?

Et pourquoi Jack revient-il ? Qu’espère t-il ? Contre quelle mur de croyances et d’amour immuable se heurte t-il ? Que peuvent vraiment Glory, son père et le pasteur Ames pour lui ? 

 

Le projet de Marilynne Robinson en écrivant ce livre est clair : «J’avais depuis longtemps en tête ce récit biblique puissant, concentré, où le parallèle entre le père terrestre et le père céleste est évident. Mais ce qui m’intéressait le plus, dans cette histoire, c’est la suite : après le retour du fils prodigue, que se passe-t-il ?»

 

Oui, que se passe t-il ? Dans ce roman sans véritable « happy end » il se passe quelque chose de plus grand, de plus émouvant qu’un simple retour dans le droit chemin. C’est pour cela qu’il faut le lire. Pour briser nos ornières et ouvrir notre cœur.

  

Qui est Marilynne Robinson ?

Née en 1943 dans l’Idaho, Marilynne Robinson a suivi des études de philosophie. Doctorat en poche, elle se lança dans l’écriture de son premier roman, « La maison de Noé ». Publié en 1981, cet ouvrage lui valut un succès critique et public, ainsi qu’une nomination au Pulitzer. Elle patienta vingt-trois ans pour remporter ce prix avec la publication en 2004 de son deuxième roman, « Gilead ». « Chez nous » a reçu outre-Manche le très populaire Orange Prize. Par ailleurs auteur de deux essais, Marilynne Robinson enseigne aujourd’hui dans un atelier d’écriture de l’Iowa. 

 

Françoise Rontard

*Chez nous (Home), trad. de l’américain par Simon Baril, Actes Sud, 2009

 

Share This