Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Elections amméricaines de mi-mandatAmerica-Mag (https://www.america-mag.com/numero/7-automne-2018/)

Le magzine AMERICA se présente comme « La tribune des écrivains » lancée par François Busnel, présentateur de La Grande Librairie (France 5), et Éric Fottorino, directeur de l’hebdomadaire Le 1. Ce magazine en forme de livre raconte l’Amérique, sa beauté, mais aussi ses failles et ses fêlures. « Chaque trimestre, les plus grands écrivains français et américains sont invités à devenir les mémorialistes d’une époque hors-normes ».

Le concept du magazine est de proposer 16 numéros à collectionner. 4 numéros pendant 4 ans : le temps du mandat présidentiel de Donald Trump. 16 numéros, « pour saisir la complexité d’un pays qui ne se résume jamais aux images simplistes qu’on voudrait lui coller ».

Les rubriques comportent chaque trimestre : un entretien au long cours • Des enquêtes et des reportages inédits • Des extraits exclusifs signés par les plus grands auteurs • Trois chroniques insolites • Le parti-pris d’un écrivain • Des illustrations originales • Un grand roman américain • Le meilleur du cinéma et des séries US… un magazine passionnant, mais cher : 18€.

Le dernier numéro paru, le numéro d’automne à la couverture provocatrice : « Il était une foi en Amérique… » est sorti à quelques semaines des élections de mi-mandat qui pourraient faire basculer le Congrès américain, compte tenu des « manœuvre de découpage électoral qui permet de manipuler le vote », prévient l’hebdomadaire Réforme. Ce numéro d’America – L’Amérique comme vous ne l’avez jamais lue », s’interroge sur le rôle et l’influence de la religion aux États-Unis. Des écrivains nous emmènent à la découverte de plusieurs communautés religieuses. Deux reportages sont particulièrement significatifs pour les observateurs de la vie publique et religieuse

stats-america-mag

« Une enfance chez les Mormons », par Tara Westover. Le second volet de ce reportage à l’intérieur du dossier de ce numéro, « Il était une fois en Amérique »,  décrit la montée surprenante d’un courant « humaniste » : « Les nouveaux athées » et leur mimétisme en matière de vie communautaire (cantiques, rites dominicaux, « diaconie, etc.). Leur nombre à triplés depuis la fin des années 90. Cet article est clairement le plus original, et souligne une réalité bien compréhensible : « ils partagent tous une même quête : trouver une communauté qui leur apporte chaleur et soutien. »

Une bonne nouvelle, souligne par ailleurs Jean Hassenforder à la lecture du dernier bilan du Piew Research Center (http://www.pewresearch.org/fact-tank/2018/10/09/most-americans-view-openness-to-foreigners-as-essential-to-who-we-are-as-a-nation/) : « la société américaine continue à se vouloir une société ouverte.  Face  à la menace de fermeture qui traverse notre monde en mutation, malgré l’accession à la présidence de Donald Trump, une enquête du Pew Research Center révèle que “68 % des américains déclarent que l’ouverture aux étrangers est une caractéristique fondamentale de la nation” et que “seulement 26% estiment que si l’Amérique est trop ouverte aux gens du monde entier, nous risquons de perdre notre identité”. L’écume ne peut cacher la bonne eau… DG

Share This