Recherche innovation

Culture Société

Actualités

Galeries

Vie Spiritualité

Qui sommes nous ?
Sélectionner une page

Les « alter chrétiens » à Arte

L’émission : « Zoom Europa » du 12/12/2007 a présenté trois séquences sur de nouvelles expressions chrétiennes en Europe. Elles sont introduites en ces termes : « L’engouement des nouveaux chrétiens. Tandis que les églises catholiques et protestantes se vident de leurs fidèles, les offices de communautés religieuses libres attirent parfois des milliers de personnes, et certains ouvrages religieux sont en tête des ventes ». Et, dans la foulée, au début de l’émission, le présentateur attribue ces initiatives à « des chrétiens qui détonnent en Europe », « des alter chrétiens ». Le terme fait choc ! Saluons cette émission de « Zoom Europa » à Arte. En effet, les producteurs ont pris conscience que les expériences innovantes en milieu chrétien méritent attention, qu’il y a là un phénomène culturel digne d’attention et qu’il faut passer outre aux réflexes négatifs engendrés par un héritage du passé pour mettre en évidence des initiatives porteuses de sens et de créativité.
Le groupe de recherche de Témoins y trouve un écho à son approche. Si nombre de pratiques d’église manquent aujourd’hui de pertinence en raison de leur déphasage par rapport au changement culturel, des expressions chrétiennes nouvelles sont en train d’apparaître pour répondre à de fortes attentes. Ce champs d’investigation était au cœur de la journée organisée par Témoins le 20 octobre 2007 sur le thème : « L’innovation dans les Eglises. Le courant de l’Eglise émergente ».

Tendances et expériences nouvelles à travers trois séquences de « Zoom Europa ».

Etonnante correspondance ! A partir d’une vidéo sur les expériences innovantes en Grande-Bretagne, « fresh expressions », nous avions présenté, au cours de cette journée, en sous-titrage, la séquence concernant une communauté chrétienne rassemblant des jeunes, adeptes du skate : « Legacy ». Le dossier de « Zoom Europa » commence par la présentation de cette même communauté, nous montrant comment celle-ci a reçu un statut d’église de la part de l’évêque anglican de la région. Beaucoup de jeunes ont trouvé la foi à travers cette expression où ils sont reconnus dans leur culture : « Avant, j’avais arrêté d’aller à l’église parce qu’il n’y avait personne comme moi ». Ces jeunes témoignent des bienfaits de la foi comme la libération de la drogue et une motivation dans la vie.
Cependant, en d’autres lieux, la hiérarchie de l’église institutionnelle fait barrage. Ainsi, en Autriche, des catholiques rassemblés, depuis douze ans, dans un mouvement : « Nous sommes l’Eglise », interpellent la hiérarchie en réclamant l’accès des hommes mariés et des femmes au ministère sacerdotal. Il existe des groupes analogues en France. Quelques catholiques réformateurs ont ainsi participé à la journée de Témoins.
Comme le montre les sociologues des religions, une culture nouvelle apparaît aujourd’hui. Elle rejette la prédominance du « conceptuel et du prescriptif » qui s’impose dans la religion traditionnelle. En regard, elle appelle un rééquilibrage qui donne toute sa place à la dimension affective et reconnaisse l’expression corporelle. Le langage traduit cette évolution en donnant le pas au terme de spiritualité sur celui de religion. Dans certains pays et dans certaines églises, des chrétiens sont attentifs à l’émergence de cette tendance. Cependant, dans d’autres contextes, ils doivent là aussi affirmer leur autonomie par rapport aux contraintes hiérarchiques. La troisième séquence de cette émission nous présente un prêtre catholique irlandais qui, après 19 années de sacerdoce, a quitté sa fonction au sein de l’institution, pour s‘engager dans un ministère d’écrivain et de conférencier. Percevant les obstacles que sont le « manque d’imagination, la réduction de la dimension mystique à la morale, un langage codifié et formel dans la liturgie », il veut instaurer « un dialogue entre le cœur et la raison ».

Dans la gamme des expériences innovantes en cours, on aurait pu élargir de beaucoup ce menu. Mais, tel quel, il a le mérite de poser les problèmes et d’ouvrir les horizons. Merci à Arte et à « Zoom Europa » pour cette heureuse initiative.
Jean Hassenforder

On pourra se procurer la vidéo de cette émission (12 euros et engagement de diffusion privée) en prenant contact avec « Phares et balises », 49, Boulevard du Général Martial Valin. Paris 75015. Tél : 01 40 60 46 70 www.phares-balises.fr